Forum du groupe de travail pour une Constituante


    L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Partagez
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Jeu 1 Sep - 16:26

    darna a écrit:De quelle égalité parle-t-on, lorsque l'équité n'a jamais été appliquée ? En tant que femme, je revendique mon droit à la différence, pas à l'égalité. Droit, certes pour toutes et tous, pour 1 salaire en fonction aux heures de labeur induite, quelque soient ses efforts physiques, mentaux ou les 2. En estimant qu'1 Président de la République doit être payé, au même tarif horaire qu'1 éboueur. Les charges induites par sa fonction et déduites du budget national, doivent être remboursées par celui-ci, en cas d'abus des biens sociaux et d'inefficacité de gestion, voire même de vols (ce qui est souvent le cas...). Seule égalité possible : l'algèbre.

    Exact darna, je me demande souvent pourquoi la femme veut absolument ressembler à l'homme, alors qu'homme et femme sont 2 espèces différentes ayant chacune un rôle à jouer.

    http://www.psycho-ressources.com/bibli/femmes-et-hommes.html
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Jeu 1 Sep - 22:27

    Monsanto recule d'une case et nous marquons un point, on a toujours besoin d'un plus petit que soi Wink

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/31/un-mais-ogm-monsanto-mis-en-echec-par-l-insecte-a-1-milliard-de-dollars_1565726_3244.html
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Ven 2 Sep - 1:00

    François Pouliot: L'or de Fort Knox est-il disparu?

    François Pouliot . les affaires.com . 16-06-2011 (modifié le 16-06-2011 à 09:03)

    Tags : Ben Bernanke, Or
    chapeau

    [Photo : Bloomberg]

    Chuuttt…, ne le dites pas trop fort. Chuuttt, gardons cela pour nous… Il pourrait ne plus y avoir de lingots d'or à Fort Knox.

    C'est un monde merveilleux que celui du marché de l'or. Il suffit de fréquenter les groupes de discussion des gold bugs (les fanas de l'or) pour y découvrir les plus incroyables histoires de conspiration.

    De forts bons scénarios, qui suscitent généralement beaucoup de réactions, mais dans un cercle restreint.

    Voilà cependant que l'auditoire pourrait bien grossir dans quelques jours. CNBC rapportait mardi que Ron Paul, un représentant Républicain qui a des prétentions sur la présidence américaine, vient de convoquer pour le 23 juin les représentants du Département du trésor et de la Monnaie Royale à des audiences d'un sous-comité qui doit se pencher sur l'authenticité des réserves aurifères de la nation.

    M. Paul est un iconoclaste caricatural qui apparaît régulièrement à la télévision et nous fait bien rire. Il est la bête noire de Ben Bernanke, à qui il reproche d'imprimer de l'argent, et a déjà demandé l'abolition de la Fed et un retour à l'étalon or.

    Cette fois, il veut faire la lumière sur toutes ces allégations à l'effet qu'une bonne partie des 700 000 lingots de Fort Knox, si ce n'est l'ensemble, sont contrefaits et ne sont en réalité que des briques de tungstène.

    D'où vient l'histoire?

    De différentes sources non médiatiques qui se citent elles-mêmes et font état d'un événement non confirmé qui serait survenu en 2009.

    En octobre de cette année, les Chinois auraient reçu un envoi de quelque 5 500 lingots d'or. À la réception, le gouvernement demande à ce que des tests soient effectués pour garantir la pureté et le poids des valeurs. Quatre trous sont percés dans les lingots. C'est la consternation.

    Les lingots sont en fait principalement composés de tungstène, un métal gris dont la dureté et le poids sont rapprochés de l'or. On a simplement recouvert le tout d'une couche de métal jaune.

    Et ce n'est que la première surprise. Les lingots sont numérotés pour que l'on puisse suivre leur trace. Contre toute attente, la piste conduit à Fort Knox où ils ont été entreposés pendant plusieurs années.

    Comment ces lingots ont-ils abouti à Fort Knox, réserve d'or des États-Unis?

    On se perd en conjectures. Une hypothèse veut qu'à l'époque de l'administration Clinton, les États-Unis auraient eu recours à une affinerie sophistiquée qui aurait manufacturé nombre de faux lingots. Une partie aurait été entreposée à Fort Knox, le reste tout simplement vendu au marché.

    Pourquoi l'histoire revient-elle maintenant?

    Ce pourrait bien être à cause de DSK.

    Pourquoi l'histoire revient-elle maintenant?

    Ce pourrait bien être à cause de DSK.

    L'arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York a lancé sur le marché de l'or une nouvelle théorie de la conspiration.

    Un rapport secret des services de sécurité fédéraux remis au premier ministre russe Vladimir Poutine soutiendrait que le numéro un du Fonds monétaire international a été inculpé de crimes sexuels parce qu'il venait de découvrir que tout l'or détenu à Fort Knox était manquant ou mal comptabilisé.

    Selon le scénario, quelques jours avant son arrestation, Strauss-Kahn était devenu de plus en plus préoccupé par le retard des États-Unis à livrer 191,3 tonnes d'or au FMI.

    Après avoir fait part de ses préoccupations aux autorités américaines, DSK aurait obtenu, via des éléments subversifs de la CIA, la preuve que l'or réputé détenu à Fort Knox n'y était plus.

    Et si…?

    Qu'arriverait-il si l'or de Fort Knox était effectivement manquant?

    Le métal précieux perdrait-il son statut de valeur refuge devant l'incertitude entourant l'authenticité des lingots en circulation?

    Ou grimperait-il plutôt en flèche devant une nouvelle rareté et le probable recul de la devise américaine?

    Des questions auxquelles nous n'auront malheureusement jamais réponse. Sauf, peut-être, au cinéma.


    http://www.lesaffaires.com/blogues/francois-pouliot/francois-pouliot-l-or-de-fort-knox-est-il-disparu/532003/1

    http://www.lesaffaires.com/blogues/francois-pouliot/francois-pouliot-l-or-de-fort-knox-est-il-disparu/532003/2

    Je me souviens avoir lu, en 2010, sur le blog de Paul Jorion, que cela était déjà arrivé. Même histoire qui remonte à la surface certainement.

    Il est fort probable que celle-ci, par contre, soit bien réelle :

    La dette grecque "hors de contrôle"

    Reuters Mis à jour le 31/08/2011 à 19:05

    La dette grecque est hors de contrôle et les mesures prises par le gouvernement ne peuvent pas restaurer l'état des finances, selon le rapport d'une commission parlementaire indépendante publié aujourd'hui. "La forte hausse de la dette, le déficit primaire élevé (...) ont exacerbé à l'extrême la dynamique de la dette, qui a échappé à tout contrôle", estiment ces experts nommés par le ministère des Finances. La commission, mise en place en 2010, a pour mission de contrôler le budget de façon indépendante.

    Elle dépeint un sombre tableau de l'économie grecque alors que les représentants de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) effectuent une mission d'inspection en Grèce afin de déterminer si la prochaine tranche d'aide du plan de sauvetage peut être accordée à Athènes. "Il est clair que le problème de ce pays n'est pas seulement le volume de sa dette publique, mais aussi l'incapacité de consolider la gestion budgétaire actuelle. Malgré le gigantesque effort d'ajustement budgétaire, aucun excédent primaire n'a été dégagé et, au contraire, le déficit primaire s'est creusé."

    La commission a enfin invité le gouvernement à redoubler d'efforts pour lutter contre la fraude fiscale et réduire le déficit primaire. "La dynamique du ratio dette/PIB reste hors de contrôle tandis que les facteurs déterminants évoluent de façon négative", estime la commission.


    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/31/97001-20110831FILWWW00554-la-dette-grecque-hors-de-controle.php


    Rapport Grèce: démission de l'auteure

    Reuters Mis à jour le 01/09/2011 à 20:51

    La présidente de la commission indépendante sur le budget grec a démissionné aujourd'hui après avoir été critiquée par le ministre des Finances pour avoir écrit dans un rapport parlementaire que la dette du pays était "hors de contrôle". "La forte hausse de la dette, le déficit primaire élevé (...) ont exacerbé à l'extrême la dynamique de la dette, qui a échappé à tout contrôle", écrivent ces experts indépendants, nommés par le ministère des Finances en 2010, dans leur rapport publié mercredi.
    .....

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/09/01/97002-20110901FILWWW00704-rapport-grece-demission-de-l-auteure.php

    Démission ?? Certainement poussée à donner sa démission !

    Réunion du Bilderberg en 2009 : Grèce (Papandréou a assisté à plusieurs réunions)
    Réunion du Bilberberg en 2010 : Espagne

    Etrange coïncidence.....





    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Sam 3 Sep - 19:48

    Etat des mers et océans lié à la surpêche par Daniel Pauly, considéré comme le plus grand spécialiste au monde de sa discipline... :

    http://www.ird.fr/la-mediatheque/videos-en-ligne-canal-ird/surpeche-le-point-de-vue-de-daniel-pauly/surpeche-le-point-de-vue-de-daniel-pauly

    Nous savions que danger il y avait, mais apparemment il est plus important que ce qui est dit à ceux qui veulent bien l'entendre.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  darna le Dim 4 Sep - 8:55

    Surpêche et pollutions diverses : rejets de déchets plastiques, dégazages clandestins + les gros catastrophes pétrolières...mais cela n'empêchera pas les lobbyistes de s'arrêter, surtout avec des politiques à leurs bottes ! C'est à nous, électeurs et consommateurs de réagir, en multipliant les infos et les appels aux boycotts, autour de nous et ailleurs. Comme disait si bien Coluche, il suffit qu'on n'en achète pas, pour qu'ils n'en vendent plus. Donc moins ils auront notre fric, moins ils auront de pouvoir. Logique, cher Watson ! Mais le réel problème réside en la capacité et l'acceptation du public, à changer d'habitudes de pensée et d'actes. Même lorsqu'ils sont obèses, ils refusent de se priver des plaisirs de la gloutonnerie...Les chiffres ci-dessous, qu'ils composent 1 gros poids dans l'électorat français, n'est ce pas ?

    Hommes et femmes, égaux face à l’obésité ?
    L’enquête ObÉpi
    Lancée il y a neuf ans par le laboratoire Roche, l'Inserm et l'hôpital de l'Hôtel-Dieu (Paris), l'enquête ObÉpi (pour épidémiologie de l'obésité) confirme en 2006 les résultats des années précédentes : la proportion de personnes obèses dans la population générale vivant en France ne cesse d'augmenter.

    En 1997, l'obésité concernait 8,2% de la population. Dans la dernière étude rendue publique le 19 septembre, on découvre que globalement 12,4% de la population adulte est obèse aujourd'hui (11,8% des hommes et 13% des femmes).
    Les chiffres de l'obésité et du surpoids en France

    Cette situation est retrouvée quel que soit le sexe même si, sur neuf années, l'étude montre une hausse plus rapide et plus importante de la prévalence de l'obésité chez les femmes (+64%) que chez les hommes (+40%).

    Le surpoids, quant à lui, concerne 29,2% des personnes vivant en France, soit 13,9 millions d'individus. Plus d'un tiers sont des hommes et 23,3% sont des femmes.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Mar 6 Sep - 17:29

    darna a écrit:Surpêche et pollutions diverses : rejets de déchets plastiques, dégazages clandestins + les gros catastrophes pétrolières...mais cela n'empêchera pas les lobbyistes de s'arrêter, surtout avec des politiques à leurs bottes ! C'est à nous, électeurs et consommateurs de réagir, en multipliant les infos et les appels aux boycotts, autour de nous et ailleurs. Comme disait si bien Coluche, il suffit qu'on n'en achète pas, pour qu'ils n'en vendent plus. Donc moins ils auront notre fric, moins ils auront de pouvoir. Logique, cher Watson ! Mais le réel problème réside en la capacité et l'acceptation du public, à changer d'habitudes de pensée et d'actes. Même lorsqu'ils sont obèses, ils refusent de se priver des plaisirs de la gloutonnerie...Les chiffres ci-dessous, qu'ils composent 1 gros poids dans l'électorat français, n'est ce pas ?

    Hommes et femmes, égaux face à l’obésité ?
    L’enquête ObÉpi
    Lancée il y a neuf ans par le laboratoire Roche, l'Inserm et l'hôpital de l'Hôtel-Dieu (Paris), l'enquête ObÉpi (pour épidémiologie de l'obésité) confirme en 2006 les résultats des années précédentes : la proportion de personnes obèses dans la population générale vivant en France ne cesse d'augmenter.

    En 1997, l'obésité concernait 8,2% de la population. Dans la dernière étude rendue publique le 19 septembre, on découvre que globalement 12,4% de la population adulte est obèse aujourd'hui (11,8% des hommes et 13% des femmes).
    Les chiffres de l'obésité et du surpoids en France

    Cette situation est retrouvée quel que soit le sexe même si, sur neuf années, l'étude montre une hausse plus rapide et plus importante de la prévalence de l'obésité chez les femmes (+64%) que chez les hommes (+40%).

    Le surpoids, quant à lui, concerne 29,2% des personnes vivant en France, soit 13,9 millions d'individus. Plus d'un tiers sont des hommes et 23,3% sont des femmes.

    Eh oui darna, c'est ainsi malheureusement, et sans se priver ces personnes désirant maigrir font pression sur le médecin qui prescrit du Médiator (pour n'en citer qu'un), et le pharmacien (chimiste) délivre son poison.

    Médecins et pharmaciens, 2 professions inattaquables dans notre "beau" pays, les ordres s soutiennent entre eux, l'un pouvant faire tomber l'autre.

    Qui connait la formule exacte du médicament : le pharmacien.
    Qui supervise les opérations : le pharmacien. C'est également, et certainement, le pharmacien qui s'occupe du RCP (notice) du médicament.

    Qui est accusé : le PDG !

    Très peu d'opérations remontent au PDG, lors du dispatching, courriers et documents vont vers les représentants concernés.

    Le pharmacien/chimiste oeuvre également au seing de l'industrie pharmaceutique.

    L'Agréal a été retiré fin octobre 2007, en janvier 2008 on en trouvait encore dans certaines pharmacies !

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Mar 6 Sep - 17:37

    Dix-sept Prix Nobel croient à la survie de la zone euro

    Mais si la zone devait éclater, il serait préférable que l'Allemagne parte plutôt que la Grèce, disent ces économistes

    Agence Reuters 27 août 2011 Actualités économiques

    Robert Mundell: «Je ne pense pas que l’euro soit au bord du précipice»

    Lindau — De nombreux lauréats du prix Nobel d'économie pensent que la zone euro survivra à la crise de la dette souveraine, et qu'en cas d'éclatement de la zone euro, il serait plus logique que l'Allemagne quitte la zone monétaire, plutôt que la Grèce.

    Alors que l'Europe et les États-Unis font face à des difficultés économiques notamment sur les dettes souveraines, 17 Prix Nobel d'économie se sont réunis cette semaine sur l'île de Lindau en Allemagne pour discuter des soubresauts économiques actuels. Des économistes tels que Joseph Stiglitz, lauréat du prix Nobel en 2001 pour ses travaux sur l'asymétrie d'information, Myron Scholes, ou encore Robert Mundell, vainqueur du prix en 1999 pour son analyse sur les zones monétaires optimales, ont participé à cette rencontre.

    «Je ne pense pas que l'euro soit au bord du précipice», a déclaré Robert Mundell. L'Europe a besoin de s'orienter vers «quelque chose d'équivalent aux États-Unis d'Europe», a-t-il ajouté.

    Les sujets de discussion se sont portés notamment sur le ralentissement de l'économie américaine et sur la nécessité d'un troisième assouplissement quantitatif, dénommé QE3. La plupart d'entre eux pensent qu'une telle mesure est inutile.

    Le débat entre les partisans de l'austérité et ceux de la relance économique a été virulent, mais les difficultés de la zone euro ont occupé la place centrale des discussions.

    «Il est très difficile de séparer des oeufs brouillés», a déclaré Joseph Stiglitz, admettant qu'une des discussions a porté sur l'existence «d'une voie optimale à la désintégration. Un consensus a fait surface parmi les économistes. Il serait préférable que l'Allemagne quitte la zone euro, plutôt que la Grèce», a-t-il ajouté.

    Si un pays comme la Grèce quitte la zone euro, leur monnaie nationale serait dévaluée, ce qui rendrait difficile le paiement de la dette libellée en euro. Quant à l'Allemagne, qui possède une économie performante, sa monnaie locale s'apprécierait probablement face à l'euro.

    Le lancement de la monnaie unique en 1999 fut le triomphe du politique sur l'économie. Cependant, de nombreux experts se sont demandé à l'époque si un groupe de pays au tissu économique disparate pouvait partager une monnaie commune sans renoncer à leur souveraineté budgétaire.

    Ces doutes se sont ainsi révélés prémonitoires. Après avoir connu une décennie sans encombre, la zone euro semble se trouver à la croisée d'une crise existentielle. En effet, trois de ses membres, la Grèce, l'Irlande et le Portugal, ont bénéficié d'un plan de sauvetage, tandis que des pays comme l'Italie ou l'Espagne sont menacés de devoir demander des aides similaires.

    À travers les rues de Lindau, on peut observer de nombreuses inscriptions sur les murs: «Le monde n'est pas à vendre», «Une autre Europe pour un autre monde», et «Honte à vous, Prix Nobel d'économie, vous menez le monde à sa perte avec vos théories néolibérales».

    Sur le lieu des échanges, l'atmosphère est plus optimiste. «Vous avez besoin d'une crise réelle, avant d'avoir des réformes», a estimé le lauréat 2004 du prix Nobel d'économie, Edward Prescott, qui a partagé la récompense avec Finn Kydland. «Je suis optimiste. L'Europe doit se réformer. Ils vont s'asseoir, se mettre d'accord et mettre en place des réformes. Ainsi, l'Europe prospérera et dépassera les États-Unis», a ajouté Edward Prescott.


    http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/330201/dix-sept-prix-nobel-croient-a-la-survie-de-la-zone-euro

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Mar 6 Sep - 18:09

    Traduction Google :

    Lauréat du prix Nobel Mundell: un levier contre l'euro-obligations par défaut

    27 2011 août


    Lindau (Allemagne) - La crise actuelle ne fait pas l'effrayer et il continue de croire à l'Euro et l'avenir de l'UE. Parce que, dit crises débuts "sont un problème mais une chance." Une opportunité pour forcer les pays confrontés à des difficultés réelles dans leurs propres problèmes, revenir sur la ligne et recommencer. Comment peut-Italie, mais aussi la Grèce. L'emprunt obligataire proposée par Romano Prodi et Alberto Quadrio Curzio peut être un outil, il admet, bien que pas entièrement convaincant. Robert Mundell, avec ses 78 ans, la réputation du père spirituel de la monnaie européenne et le prix Nobel pour ses travaux sur les zones monétaires intervient huit ans après le traité de Maastricht en 1991, n'échappe pas à la tâche de scruter l'avenir.

    Lui, un Canadien qui enseigne aux Etats-Unis, mais est liée à l'Ancien Continent, comme quelques autres économistes américains. Il est assis dans le salon de l'hôtel qui abrite le lac de Constance (un point de vue géographique dans le centre de l'Europe) où il a expliqué les avantages d'un système de taux de change stable pour les jeunes économistes de partout dans le monde de le rencontrer et seize autres Lauréats du prix Nobel de Lindau réunion des quatre jours. Le premier sujet de conversation qui ne peut pas être la crise de la dette des États souverains.
    Articles connexes

    Ils sont la première étape significative vers une plus forte et plus unie
    Décourager la discipline budgétaire dans les pays individuels
    Mais qui paie la facture de garanties pour les plus faibles?

    "Je ne pense pas que Greenspan a raison quand il dit que l'euro est à risque. Ce n'est pas parce qu'il n'est pas le problème. Le problème est de la dette. Cela dépend de la myopie des démocraties où les politiciens ne regarde à la prochaine élection. Aujourd'hui, personne n'aime un système comme la monarchie, mais au moins il est une forme de gouvernement qui fait face à une perspective à long terme. "

    La voie à suivre, il l'explique, est de couper la voie droite: pas aussi important que les dépenses d'éducation ou les services essentiels, mais ceux-ci sont trop élevées, comme les pensions. "En Italie, il atteint 80% du salaire, aujourd'hui à 60-70%, mais il est encore trop. Il ne fait aucun sens d'arrêter de travailler à 62 ans quand on vit jusqu'à 82. En Grèce, elle devrait renforcer la fiscalité, car le système ne tient pas la route. Et si vous ne vous ne pouvez convaincre les pauvres d'accepter une réduction des pensions. " Ni pouvez-vous convaincre les gens en France ou en Allemagne, vous devez donner un coup de main. Pourquoi devraient-ils payer pour soutenir l'évasion fiscale des autres? «Les Européens - encore - un tiers moins susceptibles de travailler que les Américains, et cela fait aussi partie du problème. Si le pays est en crise, vous devez travailler plus d'heures. Si vous faites cela pour deux ou trois ans, puis la croissance du PIB la dette rend le problème plus facile à gérer. Parce que la croissance fonctionne pour résoudre le problème de la dette. "

    Et en parlant de croissance, comme le modèle de Mundell a rappelé le choc à l'économie mondiale qui a réduit la production industrielle aux Etats-Unis et l'Europe a un nom et s'appelle la Chine. Mais parce que le travail de croissance, vous devez disposer d'un déficit budgétaire zéro. «En fait, mieux en excédent d'un ou de deux pour cent du PIB, afin de faire face aux crises futures. C'est comme le remplissage de la piscine. "

    Le problème encore plus urgent, cependant, reste le risque d'insolvabilité. «Oui, la première chose à faire est d'éviter l'insolvabilité et de l'Union Euro Bond proposé par Quadrio Curzio Prodi et pourraient être des candidats comme une solution. Ce que je n'aime pas, c'est que je voudrais qu'il soit comme le obligataire américain, avec une excellente réputation, et non pas affaiblie par le fait d'avoir été utilisés pour soutenir les titres grecs. Je préfère résoudre le problème du déficit et ensuite créer le lien. La deuxième chose à faire est de donner aux pays pour résoudre son problème de déficit. Pour l'Italie il ne serait pas si difficile. Grèce et l'Italie sont deux pays qui ont d'énormes ressources. Et une fois le déficit à zéro le reste commence à tourner à nouveau. L'Italie a 15 ans, une dette de 120% du PIB et a été incapable de le baisser. La troisième étape est l'ajustement, ce qui signifie que le droit de frapper des dépenses sociales, les dépenses sans discernement. "

    Encore une fois, en d'autres termes, il est possible, mais la reprise est stimulée dans le droit chemin. "Vous ne pouvez pas réduire les impôts maintenant, bien sûr, mais vous pouvez améliorer le système d'échantillonnage. Il peut aider les entreprises et de travailler avec des règles plus simples, parce que le chômage est plus élevé dans tous les pays où la prise d'un investissement devient trop cher. "

    Et alors? Quelles autres possibilités ne la crise? Mundell ne s'arrête pas à penser le destin de l'Union de sentir que montre même une créature. "Est-ce quelque chose de mal avec le Pacte de stabilité. Nous avons besoin d'un ministre des Finances de la zone euro dans son ensemble, qui pourrait ensuite être pour l'ensemble de l'Europe. Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy pourrait être responsable de cela. " Mais il tient aussi un rôle de direction et de gouvernance de la Commission européenne. "Le président de la Commission pourrait être le vice-Premier ministre. Aussi la limitation du pouvoir des parlements nationaux, bien sûr. Et commence à penser à donner une «agence» sur l'option d'imposer des taxes, par exemple 5%. Aussi pour financer la dette. " À-dire quand il pourrait être, cependant, Mundell avoue ne pas être la bonne personne. "En 1970, j'ai présenté au premier projet du comité pour l'union monétaire et m'a demandé combien de temps il a été nécessaire. J'ai répondu que, en dehors de quelques détails techniques, il a fallu peut-être trois semaines. Il a fallu 30 ans. "

    http://www.ilsole24ore.com/art/economia/2011-08-26/premio-nobel-mundell-leva-204503.shtml?uuid=AanMKIzD&fromSearch

    Robert Mundell :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Mundell

    Robert Mundell et FMI :
    http://www.imf.org/external/np/vc/1999/121399f.htm

    On pense souvent aux banquiers, aux gouvernements, mais pas assez aux économistes qui semblent faire la pluie et le beau temps.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  darna le Mar 6 Sep - 19:17

    "Ce n'est pas la même chose, certes, de faire l'histoire ou de la regarder...d'être 1 peuple ou 1 public"...
    André Comte-Sponville...

    1 phrase courte et précise pour se poser des questions de QUI est responsable !? Dans 1 réelle démocratie, tout le monde est responsable, car tout le monde participe à l'oeuvre commun/collectif...le "Vivre Ensemble vers d'autres possibles...", c'est 1 cause qui me plaît, Moâ !
    "Ou, le Faire plutôt que d'y prétendre"...de moâ, ça !

    Ou, au-delà des mots et des discours...Késako ?!
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  sitouayain le Mar 6 Sep - 19:43

    tu as raison ninon (ça valait pas le coup de traduire ce n'importe quoi néolibéral...aveuglement des démocraties...au moins il ne se cachent plus!)
    tiens histoire de se marrer (jaune): quelques citations sur ces prêtres des temps modernes

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  darna le Mar 6 Sep - 19:49

    " La stratégie du choc", documentaire de Naomi Klein...à voir absolument...téléchargeable...
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Ven 9 Sep - 23:37

    Avec Michel Camdessus, on comprend mieux Suspect Il a fait l'ENA bien évidemment....

    Libéral convaincu2, il a donné un tournant particulièrement brutal au Fonds monétaire international, en imposant aux pays les plus pauvres ou en voie de développement des mesures de privatisations ou de réductions des dépenses publique d’éducation et de santé en échange de prêts aux pays concernés, aggravant des crises existantes ou menant ces pays à des crises sans précédent3: Mexique (1994), Thaïlande (1997) puis toute l'Asie du sud est (1997-1998), Russie (1998), Brésil (1999), Turquie (2001) et Argentine (2000-2001). Ce dernier cas est un échec cinglant, car l'Argentine a servi à mainte reprise d'exemple, voire de modèle4 au directeur du FMI, et a été une, sinon la cause de sa démission de la tête du FMI. Rubens Ricupero, secrétaire général de la CNUCED, estimera, dans son Rapport sur le commerce et le développement5 que la politique de libéralisation a « provoqué le chaos en Extrême-Orient et en Russie [et] neutralisé les progrès accomplis en Amérique latine ».

    Par la suite, il est chargé par des organisations mondiales, conseillères officielles et officieuses de l’ONU, d’imaginer les financements des infrastructures nécessaires pour réduire de moitié le nombre de personnes qui n’ont pas accès à l’eau (1,4 milliard de personnes) d'ici à 2015. Il proposera l'introduction du secteur privé dans un secteur très majoritairement détenu alors à plus de 90 % par les puissances publiques, ainsi que des partenariat public-privé.

    En 2004, à la demande du ministre de l'économie d'alors, Nicolas Sarkozy, il rédige un rapport, le « rapport Camdessus », intitulé Le sursaut, vers une nouvelle croissance pour la France, qui préconise entre autres la suppression des trente cinq heures, l'arrêt de l’augmentation du SMIC ou le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, et inspirera en partie le programme du futur candidat à la présidence (le qualifiant même d'être son « livre de chevet »).

    En 2010, il préside un groupe de travail chargé de proposer une nouvelle règle d’équilibre des finances publiques. Le rapport du groupe a été remis au Premier ministre en juin 2010. Il préconise une loi-cadre de programmation des finances publiques, pluriannuelle, s’imposant aux lois de finances et de financement de la Sécurité sociale, visant retour à l'équilibre sous le contrôle du juge constitutionnel. Toutefois, la mise en œuvre de ses préconisations implique une révision de la Constitution de 1958.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Camdessus

    Président du Club de Paris, groupe informel de créanciers publics

    .....
    Le secrétariat a été créé pour préparer plus efficacement les séances de négociation, notamment de façon à pouvoir faire face aux besoins croissants posés par le nombre important de négociations. Le secrétariat est composé d’une douzaine de personnes issues de la direction générale du Trésor et de la politique économique du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Emploi français.
    .....
    Les décisions du Club de Paris ne sont pas sans controverses. Lui et le Club de Londres sont ainsi accusés d'opérer « en secret et de manière informelle, évitant les situations embarrassantes pour les créanciers autant que les débiteurs. » Dans le cas par exemple de l’Irak en 2003, le fait d’accepter le traitement de sa dette par le Club de Paris a rendu celle-ci irrémédiablement légitime, empêchant par la même occasion l’annulation pure et simple selon le principe de dette odieuse. Ceci met également les créanciers à l’abri d’une publication des conditions, par exemple la corruption, et des raisons pour lesquelles les prêts ont été octroyés, par exemple la vente d’armement.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Club_de_Paris

    Pour ceux qui ont envie d'aller faire un tour au Club :
    http://www.clubdeparis.org/

    Rapport de la Commission présidée par M. Michel Camdessus sur la règle constitutionnelle d’équilibre des finances publiques
    25.juin2010


    Le Premier ministre François FILLON a reçu le rapport de Michel CAMDESSUS sur la règle constitutionnelle d’équilibre des finances publiques de la Commission qu’il a présidée et qui réunissait de nombreux experts et les présidents et rapporteurs des commissions des finances de l’Assemblée nationale et du Sénat.
    Ce rapport propose une nouvelle gouvernance de nos finances publiques, que les Français appellent de leurs vœux pour mettre fin à l’inquiétude que génèrent le déficit et la dette.
    Michel CAMDESSUS a réuni un consensus sur d’importantes mesures de gouvernance, notamment :
    Inscrire dans la Constitution le monopole des lois de finances et des lois de financement de la Sécurité Sociale pour l’ensemble des mesures fiscales et sociales. Ceci renforcerait considérablement la règle fixée au Gouvernement par circulaire, après la conférence des déficits du 20 mai.
    Soumettre le programme de stabilité au vote du Parlement avant sa transmission à la Commission. Cette mesure sera mise en œuvre, dès cette année, avec le débat d’orientation des finances publiques débutant le 6 juillet.
    Mettre en place une règle constitutionnelle d’équilibre, en inscrivant dans la Constitution le principe d’une « loi-cadre de programmation des finances publiques » pluriannuelle, s’imposant aux lois de finances et de financement de la Sécurité Sociale, sous le contrôle du Conseil constitutionnel. Cette règle fixerait une trajectoire impérative de réduction des déficits, et la date de retour à l’équilibre structurel de nos finances publiques.
    La Commission présidée par Michel CAMDESSUS a estimé qu’il appartenait au législateur de fixer la durée couverte par les lois-cadres, et la date de retour à l’équilibre.
    Comme l’a indiqué le Président de la République lors de la conférence sur le déficit, faire voter une telle loi-cadre en début de législature et pour une durée de cinq ans permettrait d’en faire un outil pertinent, adapté au calendrier politique de nos institutions. Michel CAMDESSUS partage cette approche.

    Ce rapport inspirera très directement le Gouvernement dans la préparation de cette réforme essentielle pour le rétablissement durable de nos comptes publics.
    Sur la base du consensus réuni par Michel CAMDESSUS, le Premier ministre François FILLON engagera prochainement les consultations avec les forces politiques, pour déterminer plus précisément les contours d’une réforme consensuelle, au service d’une croissance durable.

    P.J. – Lettre de Michel CAMDESSUS au Premier ministre

    Le rapport est disponible sur le site : www.gouvernement.fr

    http://www.gouvernement.fr/presse/rapport-de-la-commission-presidee-par-m-michel-camdessus-sur-la-regle-constitutionnelle-d-equ

    N'oubliez pas de voir les PJ dans le lien du gouvernement, car ce monsieur prévoit même le changement de lois dans la Constitution.... !

    Le Premier ministre François Fillon a présenté mercredi 24 août un ensemble de mesures destinées "à garantir l’atteinte de nos objectifs de réduction des déficits".

    Téléchargez ci-dessous les 23 fiches de présentation des mesures.

    http://www.gouvernement.fr/presse/mesures-pour-la-reduction-du-deficit-public

    Il faut cliquer sous la photo de F.Fillon pour avoir toutes les fiches.

    Du FMI au Vatican, l’expert qui se trompe toujours
    Les fourberies de M. Camdessus
    .....
    Pourtant cet ex-maître à penser du FMI, nouveau conseiller de Jean Paul II, a pour particularité d’être un expert qui se trompe tout le temps. Là où M. Camdessus est passé, les économies émergentes ont trépassé. Il a même dû démissionner de la direction de l’institution internationale, le 14 février 2000, un an avant la fin de son mandat, en raison des contestations de sa politique ultralibérale.
    .....

    http://www.monde-diplomatique.fr/2005/01/BULARD/11841

    Comme il n'a pas encore pris sa retraite, on sait à peu près ce qui nous attend.
    En fin de compte, on paie un gouvernement juste pour qu'il applique les mesures décidées par un économiste ; ces personnes du gouvernement, toujours plus nombreuses, n'ont même pas à penser...juste à bien vivre sur notre dos et se faire admirer !



    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Sam 10 Sep - 0:42

    France culture - Terre à terre

    Les associations de protection de la nature et de l’environnement rentrent de vacances….

    03.09.2011 - 07:05

    Autour du décret du 13 juillet sur le processus d’agrément des associations environnementales et les critères de représentativité dans certaines instances.

    Avec Roland Desbordes, de la CRIIRAD ; François Veillerette, porte-parole du MDRGF (Mouvement des Générations futures) ; Sébastien Lapeyre, du CNIID ; Pauline Verrière, d’Inf’OGM et Soléane Duplan, du Réseau Environnement Santé…

    http://www.franceculture.com/emission-terre-a-terre-les-associations-de-protection-de-la-nature-et-de-l%E2%80%99environnement-rentrent-de


    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  darna le Dim 11 Sep - 12:42

    Merci Ninon pour toutes les infos pour celles et ceux qui ne se sont jamais intéressé(e)s qu'à leur nombril...Il est important qu'ils ouvrent leurs horizons ! Après les réflexions, viendront les actions...Sinon, la démocratie des "causes toujours"...
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Dim 11 Sep - 21:53



    Un commissaire de l'UE évoque la mise en berne des drapeaux de pays endettés


    BERLIN - Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger évoque une proposition de mettre en berne les drapeaux des pays de l'Union européenne trop endettés devant les bâtiments de l'UE, dans un entretien au quotidien allemand Bild paru vendredi.

    Il y a aussi la proposition de mettre en berne, devant les bâtiments de l'UE, les drapeaux des mauvais élèves en matière de dette. Cela serait certes un symbole, mais cela aurait un effet dissuasif, a dit le commissaire allemand au journal le plus lu d'Allemagne.

    Il propose également que ces mêmes mauvais élèves abandonnent temporairement leur souveraineté budgétaire au profit de l'Union européenne. Ce serait une véritable provocation pour chacun de ces gouvernements et cela freinerait tous les pays qui s'endettent trop, a-t-il dit.

    M. Oettinger conseille aussi d'envoyer des fonctionnaires européens qualifiés pour aider l'administration grecque à qui il reproche son laisser-aller.

    Un problème, c'est l'administration qui est apparemment peu efficace en Grèce (...) Le mieux, ce serait que des fonctionnaires qualifiés des autres pays de l'UE soient employés à conseiller et administrer les affaires en Grèce pour une assez longue période, a-t-il dit.

    Dans un entretien au Tagesspiegel, le ministre grec de l'Economie Michalis Chryssohoïdis confirme que le pays a besoin d'assistance technique et d'un transfert de compétences, particulièrement pour la refonte de l'administration. Les Etats européens ont beaucoup d'expérience avec ce genre de réformes, affirme-t-il.

    Dans les colonnes de ce quotidien allemand, M. Chryssohoïdis lance un déchirant appel à l'aide aux partenaires de la Grèce, alors même que les doutes sur la capacité du pays à sortir de l'ornière se font de plus en plus vifs dans la première économie européenne. L'économie grecque se meurt, dit-il. Jour après jour, je vois des entreprises saines faire faillite, ajoute-t-il, nous devrions guérir un homme malade, pas l'achever.


    (©AFP / 09 septembre 2011 11h25)


    http://www.romandie.com/news/n/_Un_commissaire_de_l_UE_evoque_la_mise_en_berne_des_drapeaux_de_pays_endettes090920111109.asp

    S'ils n'ont que cela comme discussion, ce n'est pas étonnant que tout aille si mal ; nous avons à faire à des fous !
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Dim 11 Sep - 22:02


    samedi 10 septembre 2011 - 11:48
    Des médicaments en rupture de stock dans les hôpitaux de la Haute-Vienne




    Les ruptures de stocks sont de plus en plus fréquentes dans les pharmacies. Et dans les hôpitaux la situation semble encore plus problématique.

    «Le mot pénurie est peut-être un peu excessif, mais il est vrai que les ruptures de stock de médicaments sont de plus en plus nombreuses depuis deux ans environ confirme Jean Cathalifaud, représentant du syndicat national des pharmaciens de la Haute-Vienne. »

    Les raisons ? Le pharmacien semble les ignorer, mais ce qu'il peut dire, c'est qu'il lui faut parfois appeler directement un laboratoire pour un dépannage rapide : « c'est encore arrivé il y a seulement huit jours pour un produit destiné au traitement de fond de l'ostéoporose.»

    Propos confirmé par une officine du centre de Limoges qui, comme ses collègues, doit gèrer tant bien que mal la situation : « il n'y a pas de problème sur des produits majeurs comme les anticancéreux ou les traitements pour le sida. Mais on passe de plus en plus de temps au téléphone, soit avec les médecins pour délivrer un produit équivalent, soit avec les laboratoires pour obtenir un dépannage. Les clients ont du mal à le comprendre, et nous, du mal à leur expliquer une situation qui empire. Car les ruptures de stocks portent maintenant à la fois sur la durée et sur la quantité. »

    A flux tendu

    Pour l'un des trois répartiteurs qui approvisionnent les pharmacies du Limousin, les moments de manques sont de plus en plus courants même si cela porte sur de courtes périodes : « Les laboratoires travaillent à flux tendus et nos stocks n'ont plus rien à voir avec ce qu'ils étaient il y a quelques années. constate l'un de ces répartiteurs. Les labos fonctionnent par quotas. Par exemple tant de boîtes sont délivrées en septembre mais pas plus. En cas de rupture, le 20 ou le 25 septembre, il faudra attendre la livraison suivante en octobre. »

    Encore plus préoccupante, la pénurie qui touche les hôpitaux : « les difficultés d'approvisionnement ne sont pas nouvelles, commente Philippe Morvan pharmacien de la clinique Chénieux. Ce qui est nouveau, c'est la durée de ces ruptures pour des produits courants. Autrefois les laboratoires essayaient de nous dépanner, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Et pour 2012, on nous annonce déjà des problèmes d'approvisionnement pour des produits utilisés en chimiothérapie. La situation devient tout à fait préoccupante. »

    Dépendance à la Chine

    Les difficultés d'approvisionnement ne tiennent pas seulement à l'organisation à flux tendus des laboratoires mais à la mondialisation : « la plupart des productions de principes actifs des médicaments ont été délocalisées dans les pays émergents qui fournissent d'abord les plus offrants... » explique le pharmacien de Chénieux.

    Les laboratoires français qui se limitent aujourd'hui à la transformation du produit sous forme de cachets, gélules, ampoules sont donc devenus tributaires des pays producteurs.
    Aujourd'hui, 80 % des principes actifs de médicaments sont donc fournis par la Chine et l'Inde, contre à peine 30 % il y a trente ans. L'exemple le plus frappant de cette évolution ? Le cas du paracétamol, l'antidouleur le plus "consommé" au monde. Depuis la fermeture en 2008, de la dernière unité de fabrication en France, nous dépendons totalement de la Chine pour sa production.


    http://www.lepopulaire.fr/editions_locales/limoges/des_medicaments_en_rupture_de_stock_dans_les_hipitaux_de_la_haute_vienne@CARGNjFdJSsAFhgMCx8-.html

    Je rapprocherais presque cette article avec le récent débat sur l'euthanasie depuis que j'ai lu qu'en Hollande où l'euthanasie était pratiquée, les personnes âgées quittaient le pays pour chercher un maison de retraite en Allemagne ; elles ont peur de l'hôpital !
    Dernière en date, une femme triste de ne pas avoir trouvé un logement dans une maison pour personne âgée a été....euthanasiée !

    Cette discussion revient tous les ans au moment des vacances et c'est avant les départs en vacances qu'il y a le plus d'euthanasie en Hollande.


    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  darna le Lun 12 Sep - 8:41

    737 maîtres du monde contrôlent 80 % de la valeur des entreprises mondiales

    Par Ivan du Roy (9 septembre 2011)

    Une étude d’économistes et de statisticiens, publiée en Suisse cet été, met en lumière les interconnexions entre les multinationales mondiales. Et révèle qu’un petit groupe d’acteurs économiques – sociétés financières ou groupes industriels – domine la grande majorité du capital de dizaines de milliers d’entreprises à travers le monde.

    Crédit : Michael Aston

    Leur étude, à la frontière de l’économie, de la finance, des mathématiques et de la statistique, fait froid dans le dos. Trois jeunes chercheurs de l’Institut fédéral de technologie de Zurich [1] ont scruté les interactions financières entre multinationales du monde entier. Leur travail – « The network of global corporate control » (le réseau de domination globale des multinationales) – porte sur un panel de 43.000 groupes (« transnational corporations ») sélectionnés dans la liste de l’OCDE. Ils ont mis en lumière les interconnexions financières complexes entre ces « entités » économiques : part du capital détenu, y compris dans les filiales ou les holdings, prise de participation croisée, participation indirecte au capital…

    Résultat : 80 % de la valeur de l’ensemble des 43.000 multinationales étudiées est contrôlé par 737 « entités » : des banques, des compagnies d’assurances ou des grands groupes industriels. Le monopole de la possession du capital ne s’arrête pas là. « Par un réseau complexe de prises de participation », 147 multinationales, tout en se contrôlant elles-mêmes entre elles, possèdent 40 % de la valeur économique et financière de toutes les multinationales du monde entier.

    Une super entité de 50 grands détenteurs de capitaux

    Enfin, au sein de ce groupe de 147 multinationales, 50 grands détenteurs de capital forment ce que les auteurs appellent une « super entité ». On y retrouve principalement des banques : la britannique Barclays en tête, ainsi que les « stars » de Wall Street (JP Morgan, Merrill Lynch, Goldman Sachs, Morgan Stanley…). Mais aussi des assureurs et ds groupes bancaires français : Axa, Natixis, Société générale, le groupe Banque populaire-Caisse d’épargne ou BNP-Paribas. Les principaux clients des hedge fund et autres portefeuilles de placements gérés par ces institutions sont donc, mécaniquement, les maîtres du monde.

    Cette concentration pose de sérieuses questions. Pour les auteurs, « un réseau financier densément connecté devient très sensible au risque systémique ». Quelques-uns flanchent parmi cette « super entité », et c’est le monde qui tremble, comme la crise des subprimes l’a prouvé. D’autre part, les auteurs soulèvent le problème des graves conséquences sociales que pose une telle concentration. Qu’une poignée de fonds d’investissement et de détenteurs de capital, situés au cœur de ces interconnexions, décident, via les assemblées générales d’actionnaires ou leur présence au sein des conseils d’administration, d’imposer des restructurations dans les entreprises qu’ils contrôlent… et les effets pourraient être dévastateurs. Enfin, quelle influence pourraient-ils exercer sur les États et les politiques publiques s’ils adoptent une stratégie commune ? La réponse se trouve probablement dans la brûlante actualité des plans d’austérité.

    Ivan du Roy
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Lun 12 Sep - 17:38

    Merci darna, il en a été question chez Jorion.

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=28308

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=28360

    Une véritable mafia en quelque sorte.

    http://www.alternatives-economiques.fr/fic_bdd/article_pdf_fichier/1274372604_cac40_3.swf

    http://rutube.ru/tracks/3542706.html?v=5204c10c9b901621d828a7d16e098ceb&autoStart=true&bmstart=0

    Woerth: Le réseau "Sérigny"

    Une enquête de France Inter a sorti de l'ombre le nom d'Eric Le Moyne de Sérigny. En tant que conseiller, "bénévole" selon lui, d'Eric Woerth, cet homme, qui a travaillé et travaille encore pour de nombreux conseils d'administration, pourrait se trouver au cœur de plusieurs conflits d'intérêt.

    Le 30 juin dernier, le Canard enchaîné dévoile le nom d'Eric Le Moyne de Sérigny, conseiller pour les relations avec le monde économique d'Eric Woerth, même s'il n'apparaît pas dans l'organigramme officiel du cabinet du ministre. Un sherpa qui, très vite, attire l'attention des journalistes d'investigation. L'homme a en effet toujours travaillé pour différents directoires et conseils d'administration et, s'il n'a jamais été impliqué dans un dossier judiciaire, son nom a parfois été cité dans des affaires de conflits d'intérêts au cours des années 2000. France Inter, a publié vendredi sur son site, une longue enquête sur le réseau "Sérigny".

    Eric de Sérigny, décrit par le Canard enchaîné comme un "membre infatigable" du "Premier cercle", club officiel des grands donateurs de l'UMP, a également créé le W19 – comprendre "Woerth-19". Ce serait "un simple rassemblement d'amis à haute responsabilité dans leurs secteurs", a expliqué par mails, à France Inter, le conseiller du ministre du Travail. Selon L'Express du 4 août dernier, ces réunions "d'amis" ont surtout pour but "d'appuyer la carrière politique" du maire de Chantilly.
    Panier de crabes?

    Au-delà de ce groupe de réflexion, Eric de Sérigny côtoie depuis 30 ans quelques grands noms du monde économique actuel. Vincent Bolloré, Albert Frère, Bernard Lozé, Pierre Rochon, Jacques Rossi… ou encore Robert Peugeot, l'héritier du constructeur automobile à qui Eric Woerth aurait évité une enquête fiscale selon le JDDdu 27 juin. La plupart sont des amis du président de la République. France Inter, qui rend publics plusieurs actes de conseils d'administration déposés au Tribunal de commerce de Paris, évoque également Jérôme Pécresse – directeur général adjoint d'Imerys et mari de la ministre de l'Enseignement supérieur – ou encore Patrice de Maistre, gestionnaire de fortune des Bettencourt.

    Sans tirer de conclusions, l'enquête appose ces noms et met en lumière de curieuses coïncidences. Deux exemples suffisent à s'en convaincre. Selon le Canard enchaîné, Eric de Sérigny aurait pu être à l'origine de la légion d'honneur donnée à Patrice de Maistre par Eric Woerth. Interrogé par France Inter, l'homme de l'ombre assure qu'il a juste "soutenu la candidature" du gestionnaire de fortune à la plus haute distinction française. Reste qu'en tant qu'animateur du club W19 et conseiller, "bénévole" selon lui, d'Eric Woerth, son "soutien" a sans doute un poids plus important.
    Sérigny impliqué dans le dossier Molex

    Dans le cadre de l'affaire Molex, la double casquette de Sérigny – conseiller d'un ministre du Budget et membre de conseils d'administration – se révèle encore plus difficile à tenir. A partir de juin 2009, il est devenu "senior advisor" [un poste de conseiller spécial à durée limitée] de la société Athéma. Cette dernière a intercédé dans la reprise partielle de l'usine Molex de Villemur (Tarn-et-Garonne) par un fond d'investissement américain. Problème: ce rachat n'a pas pu être possible sans le licenciement d'une partie des salariés… que l'Inspection du Travail a annulé en faveur des employés.

    Trois mois plus tard, le ministère du Budget, dirigé alors par Eric Woerth, passe en force, casse la décision de l'Inspection du Travail et valide les licenciements. Eric de Sérigny a-t-il eu, à Bercy, un rôle de lobbying en faveur de son employeur Athéma? La question reste en suspens, le conseiller répondant à France Inter "n'avoir jamais évoqué un quelconque dossier" comme celui de l'usine Molex.

    Eric de Sérigny n'a sans doute joué aucun rôle dans la complexe, et ramifiée, affaire Bettencourt. Mais ses multiples implications dans les hautes sphères du monde économique renforcent les soupçons de conflits d'intérêts, en pleine crise économique, autour de l'ancien ministre du Budget.

    http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Woerth-Le-reseau-Serigny-215059/

    Eric de Sérigny sur Rue89 pour « rétablir la stricte vérité »

    http://www.rue89.com/2011/01/12/droit-de-reponse-deric-de-serigny-185221

    Éric de Sérigny, le conseiller multicarte

    Ami de longue date de Patrice de Maistre, Eric de Sérigny évolue dans l'ombre du ministre.


    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/eric-de-serigny-le-conseiller-multicarte_916271.html

    Eric de Serigny, autre acteur de l'affaire Woerth ?

    Alors qu'une enquête de France Inter s'interroge sur un possible conflit d'intérêt du conseiller d'Eric Woerth, celui-ci se défend de tout "problème déontologique".


    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100820.OBS8757/eric-de-serigny-autre-acteur-de-l-affaire-woerth.html



    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Lun 12 Sep - 17:43

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Lun 12 Sep - 18:37


    11 députés ont fiché tous les Français pendant les vacances

    La séance du 7 juillet à l'Assemblée nationale est en ligne ici. Cette loi est officiellement "relative à la protection de l’identité". Certains parlent désormais d' "une société totalitaire de consommateurs, fichés, fliqués, recensés, surveillés". Une chose est certaine : ficher pendant l'été 2011 45 millions de Français désormais apathiques n'émeut et ne réveille personne. On est loin du scandale légitime causé par l'affaire des fiches de 1904 dans ce même hémicycle "où bat le cœur de la démocratie française" (sic).

    Serge Blisko, député de Paris, présente ici ce fichage légal. Explication :

    "Adopté en première lecture par le Sénat, ce texte de loi prévoit de créer une nouvelle carte d'identité contenant noms, prénoms, sexe, date et lieu de naissance, adresse, taille, couleur des yeux, empreintes digitales et photographie. Des données biométriques contenues dans une puce électronique. La carte d'identité resterait gratuite (sauf en cas de perte) et (théoriquement) non-obligatoire.

    Enc Ces données seront également centralisées, avec les données biométriques des passeports, dans "un fichier central biométrique" qui porterait d'abord "sur 45 millions d'individus", pointe le sénateur et rapporteur de la loi, François Pillet (rattaché UMP). "A terme, cela pourrait concerner 65 millions de Français", souligne au Nouvel Observateur le sénateur UMP du Nord et auteur de la proposition de loi, Jean-René Lecerf.

    "Ce sera le premier fichier des gens honnêtes", résume François Pillet. Une expression que reprennent les deux auteurs du texte de loi Jean-René Lecerf et Michel Houel (...)

    En 2009, l'Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale a, lui, comptabilisé 13.900 fraudes documentaire ou d'identité, quand la direction des affaires criminelles et des grâces a répertorié 11.627 condamnations pour ces faits.

    "Ficher 45 millions de Français pour 14.000 fraudes, c'est complètement disproportionné par rapport au but recherché, surtout qu'il existe déjà un arsenal législatif pour lutter contre l'usurpation d'identité", critique le journaliste à Owni.fr Jean-Marc Manach (...)

    Il y a derrière cette loi une énorme campagne de lobbying de la part du GIXEL, et en particulier de Morpho", lance Jean-Marc Manach. "Il s'agit de défendre une industrie française... Au-delà du fichage, ce n'est qu'une histoire de gros sous", conclut-il.

    Jean-René Lecerf avoue "un petit problème éthique" à propos du fichier puisque si la vision du Sénat est adoptée, le fichier créé serait "à liens faibles" (c'est-à-dire qu'il serait impossible de croiser les données biométriques d'une identité) et "seule l'entreprise Morpho est capable de le créer", note le sénateur".

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/09/11-d%C3%A9put%C3%A9s-ont-fich%C3%A9-tous-les-fran%C3%A7ais-pendant-les-vacances.html

    Tous fichés à 15 ans : la loi votée dans l’indifférence générale
    http://actualutte.info/2011/09/03/tous-fiches-a-15-ans-la-loi-votee-dans-lindifference-generale/

    L'affaire des fiches (parfois appelée1 « affaire des casseroles »2) concerne une opération de fichage politique et religieux dans l'armée française au début du XXe siècle. Elle fut réalisée par des loges maçonniques du Grand Orient de France à l'initiative du Général André, ministre de la Guerre.
    http://encyclo.voila.fr/wiki/Affaire_des_Fiches

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2010-2011-extra/20111008.asp#P410_119494

    http://www.youtube.com/watch?v=aCxlYMhT9TA

    Bientôt "un fichier central biométrique" pour tous les Français
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110706.OBS6619/bientot-un-fichier-central-biometrique-pour-tous-les-francais.html

    http://www.senat.fr/rap/l10-432/l10-432_mono.html#toc29

    Vers un fichage généralisé des “gens honnêtes”
    http://owni.fr/2011/07/05/carte-identite-biometrique-fichage-generalise-gens-honnetes/

    Dire que j'ai encore ma carte papier et que je cours moins vite qu'avant. Neutral
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Lun 12 Sep - 19:52

    Pauvreté en hausse, accès aux soins en baisse. Les médecins gardent revenus et privilèges

    http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2011/09/12/pauvrete-en-hausse-acces-aux-soins-en-baisse-les-medecins-ga.html
    avatar
    logan2

    Messages : 29
    Activité et ancienneté : 40
    Popularité des contributions : 7
    Date d'inscription : 12/08/2011
    Age : 59
    Localisation : La Source

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  logan2 le Lun 12 Sep - 21:09

    Sortir de l'Union Européenne

    La police anti-émeute a affronté des dizaines de milliers de manifestants en Grèce

    Traduction d'un article du World Socialist Web Site par logan2
    Source : http://www.wsws.org/articles/2011/sep2011/gree-s12.shtml

    La police anti-émeute a affronté des dizaines de milliers de manifestants dans la nuit de samedi à dimanche en Grèce dans la deuxième plus grande ville du pays. Une protestation considérable a eu lieu contre la politique d'austérité dictée par les banques européennes et appliquées par le gouvernement du ΠΑΣΟΚ social-démocrate. L'occasion en a été le discours annuel sur la politique économique prononcé par le Premier ministre Georges Papandréou à Thessalonique. Une foule estimée à 25 000 personnes est descendue dans les rues de la ville, où elle a été attaquée avec des gaz lacrymogènes et des matraques. L'appel à manifester a été lancé par les deux plus grand syndicats confédérés, la GSEE et l'ADEDY, dont les dirigeants sont aussi membres du ΠΑΣΟΚ et partisans de M. Papandréou, mais qui, néanmoins, prennent la posture d'adversaires de la politique d'austérité.



    La manifestation de samedi a été menée par plusieurs milliers de chauffeurs de taxi, qui ont commencé une grève nationale ce jeudi contre une décision du gouvernement d'ouvrir les licences pour les taxis, ce qui dévalue les permis pour lesquels ils avaient économisé au cours des années précédentes.



    Des manifestations similaires ont été entreprises par les dentistes, médecins et autres professionnels indépendants. Les propriétaires de restaurants dans la ville ont fermé leurs portes samedi pour protester contre une énorme augmentation de la TVA. Plus de 7.000 policiers ont été mobilisés à Thessalonique en avance sur la parole de Papandreou, et ils ont combattu, non seulement avec les chauffeurs de taxi, mais avec les étudiants, les travailleurs du service public, et les fans de la section locale du club de football Iraklis , qui ont tous rejoint le rassemblement de protestation, après des marches séparées.




    Les policiers eux-mêmes engagés dans la manifestation anti-austérité de la journée précédente, se sont joint avec les pompiers pour une démonstration à la mairie de la ville de Thessalonique contre les baisses de salaire.








    Eboueurs, enseignants et employés de bureau du gouvernement ont annoncé des plans pour la grève.

    Dans son discours de samedi soir, M. Papandréou a réitéré son engagement à appliquer les mesures d'austérité exigées comme conditions pour les prêts à la Grèce par l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international. Dans une élaboration sur ses propos le lendemain, il a dit que la Grèce doit se défendre « comme étant dans un état de guerre », ce qui implique que des mesures militaires de répression et de violence pourrait être nécessaires.

    Les prêts sont destinés à renflouer pas le peuple grec, mais plutôt les banques européennes qui détiennent la majeure partie de la dette internationale de la Grèce.

    L'impact de la politique d'austérité a déjà été ressentie par l'effondrement de l'économie grecque. L'organisme national de statistiques a annoncé jeudi que le produit intérieur brut au deuxième trimestre de 2013 a diminué de 7,3 % par rapport à la même période en 2010. Le taux de chômage a bondi de 13,6 %, il y a un an à 16 % en Juin. Près de 800 000 Grecs sont officiellement au chômage, dans un pays avec une population de seulement 10 millions d'habitants.

    La réponse du gouvernement de Papandreou à la dernière protestation a été d'imposer encore plus des nouvelles mesures d'austérité. Le ministre des Finances Evangelos Venizelos a annoncé dimanche que puisqu'il y avait un déficit de recettes du gouvernement prévu de € 2 milliards, un résultat direct des mesures d'austérité déprimant l'activité économique, le gouvernement imposerait une nouvelle taxe foncière pour couvrir le déficit. Venizelos a déclaré que le nouvel impôt foncier serait imposée à tous les niveaux sur l'immobilier, à un taux de 4 € par mètre carré. Cela aura un impact dévastateur sur les petits propriétaires, particulièrement ceux qui sont à la retraite et des revenus fixes. Il a également averti que la contraction de l'économie était en accélération, et que le taux de croissance serait négatif de 5,3 % pour l'ensemble de 2013. Venizelos a dénoncé les rapports dans les médias internationaux qui annoncent que la Grèce serait sur le point de faire défaut sur sa dette. La presse allemande a réalisé récemment plusieurs études à ce sujet, et dimanche « The Observer », un journal important en Grande-Bretagne, a indiqué que le défaut pourrait avoir lieu dès cette semaine à venir.

    Venizelos a déclaré que : « ces études ont joué un mauvais rôle de prophéties auto-réalisatrices pour les spéculateurs dirigées contre l'euro et la zone euro dans son ensemble. »

    Les ministres européens des finances ont rencontré leurs homologues du G7 samedi à Marseille, en étant toujours incapables de s'entendre sur les derniers détails d'un second plan de sauvetage de 109 000 000 000 € pour la Grèce. Le prochain versement de 8 Md € est nécessaire pour permettre cette semaine à Athènes d'effectuer les paiements aux propriétaires de titres obligataires.

    Une guerre des mots a éclaté entre les dirigeants allemands et ceux de beaucoup d'autres pays de la zone, qui craignent qu'un défaut grec pourrait faire exploser le projet euro de monnaie unique.

    Le vice-chancelier allemand, Philipp Rösler, qui est également ministre de l'Economie, a écrit dans le quotidien conservateur « Die Welt » que la planification d'un défaut grec et l'expulsion de la zone euro de la Grèce devrait être considéré. Il réagissait au rapport dans « Der Spiegel » que le ministère allemand des Finances travaille déjà sur un tel scénario. Roesler a écrit qu'un « défaut ordonné » pourrait être nécessaire. Le commissaire européen Allemand Günther Oettinger a déclaré que l'Europe doit envoyer des casques bleus (soldats de la paix de l'ONU) à prendre le contrôle de la collecte de l'impôt grec et liquider les actifs de l'Etat grec. Cela a provoqué des manchettes dans la presse grecque au sujet de la menace d'un "Quatrième Reich" en Europe en comparant la politique financière de l'Allemagne actuelle à l'invasion hitlérienne de la Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Lun 12 Sep - 23:58

    Merci logan2,

    Au moins nous savons ce qui nous attend ; les socialistes nous prennent vraiment pour des c*ns, ils s'imaginent que nous ne savons pas lire et que nous allons les élire haut la main. Idem pour Bruxelles et les autres partis.

    Je suis toujours pour Sortir de l'Europe, quelle claque ils se recevraient tous.


    Journée nationale des Indignés, le 15 octobre :
    http://laconstituante.forumgratuit.org/t237p45-europe-les-indignes-sur-les-places#4164

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  darna le Mar 13 Sep - 11:39

    Finansol pour 1 monnaie locale, solidaire et correspondant réellement au PIB, qui n'est qu'1 leurre depuis trop longtemps. Où est la richesse d'1 pays lorsqu'il croûle endetté par sa gloutonnerie ? Les membres du gouvernement souhaitent des économies de frais de fonctionnement, mais oublient de diminuer leurs salaires et leur parasitage sur les biens de l'Etat...Jamais compris pourquoi dans ce pays, on ne se manifeste que pour être encore + payé, pour entretenir des politiques aussi puantes ?
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Ninon74 le Jeu 15 Sep - 16:25

    darna a écrit:Finansol pour 1 monnaie locale, solidaire et correspondant réellement au PIB, qui n'est qu'1 leurre depuis trop longtemps. Où est la richesse d'1 pays lorsqu'il croûle endetté par sa gloutonnerie ? Les membres du gouvernement souhaitent des économies de frais de fonctionnement, mais oublient de diminuer leurs salaires et leur parasitage sur les biens de l'Etat...Jamais compris pourquoi dans ce pays, on ne se manifeste que pour être encore + payé, pour entretenir des politiques aussi puantes ?

    darna,

    Crois-tu que infirmiers et infirmières sont trop payés en regard du travail qui leur est demandé ? Non !

    Crois-tu que les professeurs français sont trop payés en regard du travail qui leur est demandé, avec toujours plus d'élèves ? Non, ce sont les moins payés des pays de l'OCDE ; l'école même est en danger. J'ai eu l'occasion de discuter avec un professeur payé pour un mi-temps, obligé de faire beaucoup plus d'heures (non payées) et qui ne pouvait même pas se permettre d'acheter un ordinateur à son enfant, alors même que c'était une nécessité pour qu'il fasse leur travail. Elève culpabilisé par le professeur avec lettre aux parents.

    Si nous ne nous étions pas mobilisé à Annecy et dans la région CONTRE les jeux olympiques de 2012, la majeure partie des habitants auraient dit "oui" ; ce n'est donc pas toujours pour être payé + et entretenir des politiques puantes.
    Maintenant nous devons encore nous battre contre la construction d'un Palais des congrès, "les pieds dans l'eau", car les rives du lac commencent à être privatisées, et que l'ancien maire, pourtant UMP, s'est battu pour que les bords du lac appartiennent à tout le monde et non à quelques-uns.

    Même ATTAC rejoint le mouvement des Indignés espagnols :

    Une autre banque est possible : vers des banques coopératives d'intérêt collectif

    L'effondrement de la valeur boursière des banques françaises et européennes ouvre une deuxième crise bancaire majeure après celle de 2007-2008. L'intervention prochaine des États et de la Banque centrale européenne pour sauver les banques apparaît inéluctable. Mais cette fois-ci, les citoyens n'accepteront pas de payer la facture sans rien changer au fonctionnement du système bancaire. La monnaie est un bien commun et ne peut être laissée dans les mains d'actionnaires privés. Il faut socialiser le système bancaire. Attac propose la transformation des établissements sous perfusion en banques coopératives d'intérêt collectif.

    Une crise prévisible

    La crise de 2007-2008 avait été provoquée par les dérives d'une finance irresponsable et d'un modèle économique et social inégalitaire et prédateur. Le sauvetage des banques et surtout la récession ont déstabilisé les finances publiques. L'actuelle « crise de la dette » en Europe n'est rien d'autre que la réplique de ce premier séisme sur le château de cartes des traités européens. Car ceux-ci avaient créé une monnaie unique entre des pays hétérogènes sans budget commun, sans politique de convergence sociale et sans protection contre la spéculation financière mondiale. Le choc de 2008 a ébranlé la zone euro, et les premiers maillons faibles – Grèce, Irlande, Portugal... - sont en train de céder. Les irresponsables politiques européens n'ont rien vu venir de ce qui était pourtant annoncé depuis longtemps par nous et bien d'autres. Ils continuent à courir de sommet en réunion d'urgence comme des rats affolés dans une cage soumis par la finance à des chocs électriques auxquels il ne comprennent rien. Leur tentative désespérée d'imposer une hyper-austérité destructrice sous prétexte de réduire la dette publique ne peut déboucher que sur une catastrophe.

    Réinventer les banques

    L'Union européenne prétend maintenant adopter la taxe Tobin que nous proposons depuis plus de 10 ans. C'est très bien, mais c'est trop peu, trop tard ! Il faut bien sûr prendre des mesures drastiques contre la spéculation et repenser la construction européenne ; mais on ne peut plus éviter de repenser complètement les finalités mêmes et les modes de gouvernement des banques. Leur rôle doit être de financer l’économie, pas de construire des châteaux de cartes pour les investisseurs financiers et des machines à cash pour leurs actionnaires. Le cours des actions des banques européennes est en train de tomber à un niveau où il va devenir possible pour les États d’acheter l’essentiel à bon compte. Il faut saisir cette occasion pour entreprendre de socialiser non pas les pertes mais le système bancaire lui-même. Socialiser, ce n’est pas nationaliser pour redresser et revendre. Ce n’est pas non plus étatiser pour s’en remettre à une gestion technocratique, parfois pire que la gestion privée. Socialiser, c'est placer les banques sous le contrôle de la société, pour qu'elles financent des activités utiles socialement et écologiquement, choisies démocratiquement, créatrices d’emplois, de revenus, de cohésion sociale.

    Pour des banques coopératives d'intérêt collectif

    Nous proposons de sauver les banques à la condition qu'elles soient transformées en banques coopératives d’intérêt collectif. SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) en France, « entreprise sociale » dans d'autres pays, on pourrait créer un tel statut au niveau de l’Union. Dans ces banques – de portée régionale, nationale ou européenne - les pouvoirs publics (Régions, États ou autorités publiques européennes) auraient la majorité des voix au Conseil de surveillance ; mais seraient aussi représentés, dotés de minorités de blocage, les salariés du système bancaire (via des représentants élus), les PME, les collectivités locales (pour tenir compte de la diversité territoriale) et la société civile, en particulier les syndicats, les usagers et les associations écologistes. Ces banques ne spéculeraient pas sur les marchés et n'auraient pas de liens avec les paradis fiscaux. L'équilibre des pouvoirs y garantirait une gestion conforme aux intérêts de la société. Dans le cadre de politiques macroéconomiques durables, définies par les pouvoirs publics élus aux plans national et européen, ces coopératives bancaires pourraient pratiquer des taux d’intérêt modulés en fonction de l’utilité sociale et écologique des projets. Une Banque centrale européenne profondément réformée aurait pour tâche de surveiller ce système, d’en assurer l’équilibre de façon à prioriser l’emploi, la cohésion sociale, la préservation de l’environnement, tout en contenant les dérapages inflationnistes.

    Alors que la France et l’Europe, vont probablement être touchées dans les mois et années à venir par une nouvelle hausse du chômage, il y a urgence à développer des investissements massifs, publics et privés, dans des programmes coordonnés d’innovation et de développement concernant les économies d’énergie (en particulier dans le bâtiment et les transports), les énergies renouvelables, l’agriculture paysanne et biologique, les services publics et de proximité...

    La création d’un secteur bancaire socialisé et démocratisé est seule de nature à réorienter l’économie européenne vers un sentier de développement durable. Alors que les propriétaires du capital et leurs représentants politiques tentent de faire payer leurs dettes et leur crise aux citoyens européens, ceux-ci doivent imposer que la démocratie prenne les commandes. Attac portera cette exigence le 15 octobre prochain dans une journée d'action européenne à l'appel des Indignés espagnols, notamment par des rassemblements unitaires et des actions symboliques et ludiques devant les agences bancaires partout en France. Au contre-G20 qui se tiendra à Nice du 1er au 3 novembre, nous tiendrons le Tribunal de la finance, qui jugera les banques prédatrices actuelles et permettra d'entrevoir le système bancaire de demain.

    Attac France,
    Paris, le 14 septembre 2011



    http://www.france.attac.org/articles/une-autre-banque-est-possible-vers-des-banques-cooperatives-dinteret-collectif

    Il faut d'abord entendre les revendications de tout le monde et ne pas juger trop vite, ce serait faire la part belle aux financiers et au capitalisme.

    Wink


    Contenu sponsorisé

    Re: L'Europe de la paix et des droits de l'homme : mon oeil !

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 23:04