Forum du groupe de travail pour une Constituante


    La déplétion du pétrole, masquée...

    Partagez
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Ven 24 Juin - 17:09

    24 juin 2011

    Dos au mur, les pays riches s’entendent pour puiser 60 millions de barils dans leurs stocks

    Afin de calmer les cours du brut, les pays riches de l'OCDE ont décidé, au terme de plusieurs semaines de discussions secrètes, de mettre sur le marché 60 millions de barils de brut issus de leurs stocks.

    L'Agence internationale de l'énergie (l'AIE, une émanation de l'OCDE) se chargera de mettre chaque jour sur le marché 2 millions de baril durant un mois.

    Ses vingt-sept pays membres pourront décider de poursuivre le processus à l'issue de cette période, si le remède n'est pas suffisant.

    Cette initiative, sans précédent par son ampleur, vise à compenser l'arrêt des exportations libyennes de brut, a annoncé le 23 juin l'Agence internationale de l'énergie.

    Mais il existe une autre raison, moins avouable et bien plus profonde.


    Quelques perspectives, d'abord.

    Jusqu'ici, deux fois seulement les pays de l'OCDE membres de l'Agence internationale de l'énergie s'étaient entendus pour recourir à leurs réserves stratégiques : lors de la guerre du golfe, en 1991, puis lors du passage de l'ouragan Katrina, en 2005. Mais les ponctions consenties alors étaient trois fois moins importantes qu'aujourd'hui.

    50 % des 60 millions de barils qui vont être mis sur le marché seront extraits des stocks nord-américains, 30 % devraient venir d'Europe et 20 % d'Asie, avance l'agence Platts.

    60 millions de barils, c'est l'équivalent de seulement trois jours de consommation américaine, ou encore 18h33 de consommation mondiale.

    La production libyenne de brut s'élevait à 1,6 million de barils par jour (Mb/j) avant le début de la guerre.

    Le monde produit chaque jour 82 millions de barils.

    Le total des stocks des pays de l'OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique) s'élève à 4,1 milliards de barils.



    Et maintenant la raison inavouable (et néanmoins évidente).

    La décision de l'OCDE prouve que l'industrie pétrolière mondiale ne dispose plus dans l'immédiat de capacités de production inutilisées et capables de répondre aux aléas du marché (hausse de la demande et/ou chute des approvisionnements).

    Seule l'Arabie Saoudite bénéficie de capacités de production supplémentaires significatives. Partout ailleurs, les vannes de pétrole sont déjà ouvertes à fond.

    Seulement voilà : les Saoudiens ont bien augmenté brièvement leur production en mars, après le début des affrontements en Libye. Mais les 2 Mb/j supplémentaires de pétrole « acide » (sour) qu'ils ont alors mis sur le marché n’ont pas trouvé preneurs auprès des raffineurs. Le pétrole de Libye est de la meilleure qualité : du light sweet crude, auquel on ne peut pas substituer n'importe quel autre type de brut (cela revient à essayer de remplacer un grand cru par de la piquette).

    Le New York Times cite « une personne au courant de la décision » prise par les pays membres de l'Agence internationale de l'énergie. Elle affirme que, contrairement à ce qu'indique le communiqué officiel, la guerre en Libye n'est pas la seule cause de l'initiative. Cette personne mentionne le calendrier politique des Etats-Unis (« vous ne pouvez pas être élu avec un gallon à 4 dollars »), la hausse attendue de la demande de brut à partir de cet été, et enfin la « frustration face à l'incapacité de l'Opep d'augmenter sa production ».


    La tactique aujourd'hui mise en oeuvre par les pays industrialisés membres de l'AIE devrait permettre d'assagir temporairement les cours du brut.

    Mais elle a toutes les chances d'être interprétée comme un symptôme de tensions à venir de plus en plus fortes sur le marché du pétrole, au moment où la demande mondiale d'énergie connaît à nouveau une très forte croissance. La décision de l'AIE résonne comme l'aveu de l'approche d'une "tempête parfaite" (croissance forte de la demande face à des extractions durablement limitées), et risque donc au final d'alimenter la spéculation à la hausse sur les marchés à terme.

    Voilà une intéressante perspective nouvelle : celle d'un monde où croissance mondiale forte et prix faibles des matières premières deviennent incompatibles. L'économiste Jeremy Grantham, à la tête du très réputé fonds d'investissement GMO, voit dans une telle perspective « peut-être l'événement économique le plus important depuis la révolution industrielle », ou encore « la mère de tous les changements de paradigme ».

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/06/24/dos-au-mur-les-pays-riches-sentendent-pour-puiser-60-millions-de-barils-dans-leurs-stocks/

    http://www.gecodia.fr/Offre-et-demande-mondiale-de-petrole-mai-2011-le-petrole-coule-a-flot-vers-les-pays-emergents_a2277.html


    Pétrole : une baisse des prix en trompe l’œil

    juin 24, 2011

    La décision surprise de l'Agence internationale de l'énergie de puiser dans ses stocks pour compenser l'arrêt des exportations libyennes a aussitôt engendré une forte baisse du cours du baril. Il ne s'agit pourtant que d'une décision en trompe l'œil destinée à éviter un ralentissement de l'économie mondiale. En raison de l'épuisement des stocks, la hausse du prix du pétrole et des énergies qui lui sont liées est, en effet, inévitable. Le Pentagone ne s'y est pas trompé. Il y a quelques jours, il dévoilait un plan pour réduire massivement sa dépendance énergétique.

    Priorité à l'insouciance estivale. Eric Besson (en photo), ministre de l'Energie a demandé à Total et autres distributeurs de répercuter l'impact de cette décision sur les prix à la pompe dans les meilleurs délais. Les vacanciers pourront chanter en roulant tout l'été, ils seront confrontés à la rentrée à une hausse du coût de l'énergie.

    http://lamouette.blog.lemonde.fr/2011/06/24/petrole-une-baisse-des-prix-en-trompe-loeil/
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Jeu 30 Juin - 18:39

    A quand la prochaine catastrophe ? Suspect

    L'exploitation pétrolière s'installe en Méditerranée


    23/06/2011 | Mise à jour : 10:19 Réactions (15)

    Plus de soixante plates-formes fonctionnent déjà et de nombreux forages sont en cours.

    Les experts sont formels: les forages pétroliers vont se multiplier dans les années qui viennent en Méditerranée. «Essentiellement dans la partie orientale», précise Lucien Montadert, consultant en géologie pétrolière. Mais pas seulement.

    Ces projets offshore seraient peut-être passés totalement inaperçus s'il n'y avait eu l'accident dramatique dans le golfe du Mexique le 20 avril 2010 de la plate-forme «Deepwater Horizon» qui a provoqué la mort de 11 personnes et laissé échapper pendant plus de trois mois près de 4 millions de baril de brut. Cet accident est d'ailleurs loin d'être un cas isolé. «Depuis une trentaine d'années on a recensé dix incidents majeurs dont la moitié a donné lieu à des marées noires», rappelle le sénateur Roland Courteau qui a présenté mercredi un rapport de l'OPECST (office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et techniques) sur la pollution en Méditerranée.

    Nouvelles techniques

    À ce jour, cette grande mer semi-fermée compte 232 plates-formes d'exploitation d'hydrocarbures dont un tiers environ concerne du pétrole. La très grosse majorité se trouve au large de la Tunisie (43), l'Italie en compte 13, la Libye 5 et la Grèce 3. Mais d'ores et déjà, onze sont en cours de forage (6 en Égypte, 2 en Italie, 20 en Tunisie, 1 en Croatie) et d'autres projets dans les cartons attendent le dernier feu vert.

    Cet engouement s'explique en partie par les nouvelles techniques de forage qui permettent d'extraire du pétrole des grandes profondeurs. «Alors que les industriels foraient dans une dizaine de mètres d'eau au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les exploitations à plus de deux kilomètres de profondeur sont aujourd'hui de plus en plus fréquentes», précise Lucien Chabason, conseiller à l'Iddri (Institut du développement durable et des relations internationales). Sans oublier que les cours du brut rentabilisent aujourd'hui les forages les plus onéreux. «Or, la mer Méditerranée est une mer profonde dont les coûts d'exploitation sont élevés», précise ce spécialiste.

    Cuves pleines à ras bord

    Le sénateur de l'Aude est inquiet. «La gravité potentielle des incidents de plates-formes est liée aux faiblesses actuelles de l'encadrement juridique de leur exploitation», regrette-t-il, sachant que les forages offshore dépendent principalement du droit des États riverains. Et pour beaucoup d'entre eux «les préoccupations de sûreté environnementale ne sont pas dominantes». «L'âge de la plupart des plates-formes suscite de réelles inquiétudes», ajoute l'élu.

    Un pas a toutefois été franchi en mars dernier avec l'entrée en vigueur d'un accord (le protocole de Madrid) sur la pollution résultant de «l'exploration et de l'exploitation du plateau continental». Six pays l'on ratifié mais pas encore l'Union européenne bien «qu'il couvre un large éventail de sujets: permis de forage, contrôle de ces permis, inspection à bord…», insiste Lucien Chabason.

    «En cas d'accident, il n'y a pas d'accord sur la façon de lutter contre la pollution», regrette de son côté Frédéric Hébert, le directeur du Rempec (centre régional méditerranéen pour l'intervention d'urgence contre la pollution marine). Aux craintes d'éventuelles marées noires liées aux exploitations s'ajoutent celles en lien avec l'augmentation constante du trafic maritime. Outre des bateaux de plus en plus gros aux cuves pleines à ras bord de fuel (20.000 tonnes pour certains d'entre eux) le transport de pétrole a considérablement augmenté. «Ce sont 420 millions de tonnes qui transitent aujourd'hui contre environ contre 300 millions il y a dix ans», souligne encore Frédéric Hébert. Reste qu'aujourd'hui la réalité, c'est toujours celle des bateaux qui nettoient leurs cuves en pleine mer: entre 100.000 et 250.000 tonnes par an!

    Une mer semi-fermée où la pollution ne cesse de s'accroître

    La mer Méditerranée est menacée. C'est ce qui ressort du dernier rapport (1) de l'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques). Le sénateur Roland Courteau, qui a piloté ce travail, ne cache pas son inquiétude. L'élu de l'Aude égraine ainsi les multiples sources de pollution subies par cette mer semi-fermée «qui met un siècle à se renouveler».

    En trente ans (1970-2000) la population des pays riverains a augmenté de 50%, passant de 285 à 427 millions. La Grande Bleue accueille 31% du tourisme mondial (275 millions de visiteurs). Or, les infrastructures sanitaires n'ont pas suivi: dans le sud,«44% des habitants des villes de plus de 10.000 habitants ne bénéficient pas d'un accès à un réseau d'épuration», précise ainsi le rapport. Au nord, 11% sont également concernés. Sans compter toutes les stations qui ont le mérite d'exister mais dont les technologies sont aujourd'hui dépassées.

    Métaux lourds

    Il faut ajouter à cela les rejets industriels ou agricoles: un trop-plein de nitrates, phosphates, métaux lourds, pesticides… Autant de molécules ayant «une très forte rémanence dans l'environnement due à leur faible biodisponibilité», rappelle le document.

    Alors que 80% de la pollution provient de l'intérieur des terres, la Méditerranée, comme l'ensemble des océans, souffre d'une accumulation de déchets. «La densité des macrodéchets est de 40 pièces au kilomètre carré, mais peut être plus forte aux débouchés des grandes villes», souligne le sénateur qui s'inquiète tout autant des microplastiques. Ces débris minuscules, de l'ordre de 300 micromètres, fixent les polluants, véhiculent les espèces invasives et trompent les animaux, qui les prennent pour du zooplancton et meurent d'occlusion intestinale.

    Le sénateur insiste aussi sur la multiplication des espèces invasives (on en compte aujourd'hui 925 dont 56% sont pérennes) au détriment des espèces endémiques, la prolifération de toxines dans les parcs à coquillages le long des lagunes, l'accroissement constant du trafic maritime dont le transit est passé en quelques années de 312 à 492 millions de tonnes…

    Roland Courteau fait une dizaine de propositions axées sur la recherche et la gouvernance. Il suggère notamment de créer une alliance sur la recherche en Méditerranée en France, d'amplifier les travaux sur les polluants émergents, de parrainer les laboratoires des pays du Sud et d'«institutionnaliser la coopération entre les principaux instituts de recherche des pays riverains».

    La lutte contre la pollution ne peut fonctionner que si les pays sont à l'unisson sur ce dossier. Faute d'une UPM (Union pour la Méditerranée) en état de marche, Roland Courteau engage à «séparer l'aspiration à un rapprochement politique des États riverains et la nécessité d'amplifier l'aide au codéveloppement technique». Il propose la création d'une agence de protection de l'environnement et de protection du développement durable en Méditerranée. Cette agence engloberait les dispositifs existants tels que la convention de Barcelone. L'adhésion serait volontaire et les décisions y seraient prises à la majorité qualifiée.

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/06/22/01008-20110622ARTFIG00673-l-exploitation-petroliere-s-installe-en-mediterranee.php
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Mar 5 Juil - 9:36

    Le pétrole à 150$ au printemps


    04/07/2011 | Mise à jour : 09:40 Réactions (12)

    Le pétrole atteindra sans doute 150 dollars le baril d'ici le printemps prochain, avec des pointes à 170 dollars et un prix de l'essence à 4,50 dollars le gallon devenu la norme, écrivait Barron's samedi.

    Le baril de brut américain se traite actuellement autour de 95 dollars le baril.
    Barron's pense que le baril aura pour base 150 dollars le baril plusieurs mois durant avant que ce prix ne diminue.


    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/07/04/97002-20110704FILWWW00352-le-petrole-a-150-au-printemps.php
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Mar 5 Juil - 9:58

    Pétrole, la fête est finie !

    "L’ouvrage le plus important de ces 40 dernières années... depuis Le Printemps silencieux, (Silent Spring) de Rachel Carson" tel est l'avis de M. Pierre Lance, rédacteur en chef de L'Ere nouvelle

    Le livre que doivent lire ... tous ceux qui veulent voir plus loin que les crises actuelles,
    (financière, économique, écologique et nucléaire !)

    Basé à Santa Rosa, en Californie, Richard HEINBERG écrit depuis des années sur les questions de ressources énergétiques ainsi que sur la dynamique du changement culturel. Il est mondialement reconnu comme l’un des principaux et des meilleurs communicants sur la question du pic pétrolier.
    Journaliste, conférencier et membre du principal corps enseignant du New College of California où il dispense un cours sur « La culture, l’écologie et la collectivité durable », il a une demi-douzaine de livres à son actif, (dont Powerdown et celui-ci, véritable livre de référence sur le sujet) qui lui ont valu plusieurs récompenses et le rôle de principal communicant au sein de l’ASPO (Association pour l’étude du pic pétrolier).
    DÉGRISANT

    [Le livre de Richard HEINBERG, The Party’s Over est le premier ouvrage complet sur le pic pétrolier que j'ai lu. Il est complet au sens où il ne se cantonne pas aux seuls aspects techniques du problème, mais en aborde toutes les dimensions économique, sociale, géopolitique et philosophique. Avec The Long Emergency, le livre de James Howard KUNSTLER, Pétrole, La fête est finie ! constitue la meilleure introduction à la question du Peak Oil. Je le recommande particulièrement aux jeunes - disons aux moins de 40 ans - qui n'ont jamais entendu parler du pic pétrolier, ou qui n'y croient pas. La lecture du livre de Richard Heinberg changera leur vie.]
    - Yves COCHET, député de Paris, ancien ministre de l’Environnement


    Le monde voit ses réserves en pétrole bon marché s’épuiser, avec les changements dramatiques que cela implique. La plupart des observateurs, y compris ceux issus des milieux de la finance pourtant qualifiés jusqu’à présent d’« optimistes », conviennent que nous avons atteint le pic de production globale. Désormais, même si les pays industrialisés entament une conversion à des sources d’énergies alternatives, ils auront chaque année à leur disposition moins d’énergie nette pour effectuer le travail essentiel au maintien de sociétés humaines complexes. Nous entrons dans une nouvelle ère, aussi différente de l’ère industrielle que cette dernière fut différente de l’époque médiévale.

    Dans Pétrole, la fête est finie !, Richard HEINBERG replace cette transition décisive dans son contexte historique. Il démontre comment l’industrialisation s’est développée sur la base de la maîtrise de l’énergie fossile ; à quel point la compétition pour le contrôle de l’accès au pétrole fut centrale dans la géopolitique du XXe siècle ; comment enfin les tensions provoquées par l’amenuisement des ressources énergétiques au XXIe siècle entraîneront des guerres de prédation au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Amérique du Sud. Il anticipe l’impact probable de la déplétion du pétrole ainsi que celui de toutes les énergies alternatives. Prédisant un chaos certain à moins que les États-Unis, premier consommateur mondial, ne consentent à rejoindre les autres pays pour mettre en place un programme global de conservation et de partage, il recommande par ailleurs une « chute contrôlée » susceptible d’ouvrir la voie à une société plus modérée, moins gourmande en énergie et durable.

    Plus lisible que les autres livres traitant de la question, cette version mise à jour de l’ouvrage de référence sur le « pic pétrolier » constitue un saisissant cri d’alarme. Mais il s’agit aussi d’un recueil riche en idées positives à différents niveaux. La communauté internationale, les collectivités locales, les individus, tous doivent maintenant agir concrètement afin d’affronter dans les meilleures conditions possibles la « fin de la fête » et ce livre explique comment faire, de façon admirablement claire et honnête.

    Citation de la page 174:
    Au bout du compte, nous connaîtrons avec certitude le moment du pic de production pétrolière mondiale après que celui-ci aura eu lieu : au cours d’une année, nous remarquerons une augmentation rapide des prix à la pompe, et en observant les chiffres de production des années précédentes, nous nous apercevrons qu’ils sont en baisse. Il est possible que la décennie suivante soit une période de « plateau » durant laquelle les récessions économiques engendreront des baisses de demande en énergie, ces dernières masquant temporairement la tendance sous-jacente de la déplétion.


    VERTIGINEUX
    Nous vous recommandons l'excellent travail du site ContreInfo.info sur le sujet du pic pétrolier en particulier. Pour en savoir plus sur l'actualité du pic, lisez leurs traductions d'articles et d'interviews réalisés par des journaux anglais, allemands... Nous vous conseillons par exemple les derniers parus, des informations que vous ne lirez pas dans la presse française:

    - Pic pétrolier : l’AIE connaît les faits depuis 1998 , par Colin Campbell, le géologue pétrolier, spécialiste de la question et préfacier du livre de Heinberg.
    - L’AIE accusée de dissimuler la réalité du pic pétrolier (à l'occasion de la sortie du nouveau rapport annuel de l'AIE, à la mi-novembre 2009)
    - Pétrole : A la conférence Oil & Money 2009, peu de place pour l’optimisme (VO)
    - Energies : vers une période de transition cahotique, par Michael T. Klare
    - Robert Hirsch : la production pétrolière va commencer à décliner dans les 5 ans
    - Le futur énergétique dessine la géopolitique de demain, par Michael T. Klare
    - L’énergie est le véritable moteur de l’économie, par Michael Lardelli
    - Il reste 20 ans de pétrole, estime le responsable de Total Allemagne
    ...

    Lisez l’interview de M. Fatih Birol par George Monbiot en 2008 :
    Pour la première fois de son histoire, non seulement l’Agence internationale de l’Energie ne nie plus la réalité du pic pétrolier, mais elle en fixe l’échéance à une date extrêmement proche: 2020.
    Le pic pétrolier c’est en 2020, estime Fatih Birol

    Regardez ce court reportage du Guardian, dans lequel le journaliste George Monbiot confronte Fatih Birol, l’économiste en chef de l’AIE:
    George Monbiot rencontre Fatih Birol

    http://www.dailymotion.com/video/k17RyYFJ4SFO5PV0Ul#from=embed


    http://www.editionsdemilune.com/petrole-la-fete-est-finie-p-28.html


    La fiche du livre
    http://www.editionsdemilune.com/media/fiches/Fiche%20FETE-Finie.pdf?zenid=2a564829015d89478892d933ba5dbd02

    Le dossier Presse
    http://www.editionsdemilune.com/media/presse/Dossier-Presse_Petrole-la-fete-est-finie.pdf?zenid=2a564829015d89478892d933ba5dbd02

    Sommaire
    http://www.editionsdemilune.com/media/extraits/petrole/Petrole_Sommaire.pdf?zenid=2a564829015d89478892d933ba5dbd02

    Sommaire et préface
    http://www.editionsdemilune.com/media/extraits/petrole/Petrole_Sommaire-Preface.pdf?zenid=2a564829015d89478892d933ba5dbd02

    Sommaire et introduction
    http://www.editionsdemilune.com/media/extraits/petrole/Petrole_Sommaire-Intro.pdf?zenid=2a564829015d89478892d933ba5dbd02

    Glossaire
    http://www.editionsdemilune.com/media/extraits/petrole/Petrole-Glossaire.pdf?zenid=2a564829015d89478892d933ba5dbd02

    Postfaces éditions US et française
    http://www.editionsdemilune.com/media/extraits/petrole/Petrole-Postfaces-US-FR.pdf?zenid=2a564829015d89478892d933ba5dbd02

    Autres, en anglais :
    http://www.peakoil.net/Publications/Cheney_PeakOil_FCD.pdf

    http://www.energybulletin.net/node/15300

    http://static.cbslocal.com/station/wcco/news/specialreports/projectenergy/06_0420_projectenergy_energytrendsreportfromarmycorps.pdf

    http://www.energybulletin.net/node/17142

    http://www.fromthewilderness.com/free/ww3/070605_roscoe_bush.shtml

    http://www.energybulletin.net/node/17555

    http://www.telegraph.co.uk/finance/2941858/Our-only-hope-lies-in-forging-a-new-energy-world-order.html

    http://www.resourceinvestor.com/News/2005/6/Pages/Famed-Oil-Tycoon-Sounds-Off-on-Peak-Oil.aspx

    http://www.energybulletin.net/node/2470

    http://business.timesonline.co.uk/tol/business/economics/article538145.ece

    http://www.energybulletin.net/node/40521

    http://en.wikipedia.org/wiki/Rashid_bin_Saeed_Al_Maktoum

    http://www.vtcommons.org/blog/2005/07/17/chevron-ceo-says-era-easy-oil-over

    Pic du pétrole et pic du gaz
    http://mail.materianova.be/pub/Pic_du_Petrole_BrocorensP_Fevrier_2007.pdf

    Révélations explosives de l'armée allemande
    http://www.transition-energie.com/les-revelations-explosives-de-larmee-allemande-sur-le-pic-petrolier/

    http://www.youtube.com/watch?v=Ulxe1ie-vEY

    J'ai tout trouvé dans ce site :
    http://stopaugazdeschiste07.org/spip.php?article35

    Je ne vois pas comment la mondialisation pourrait continuer, alors que le pétrole sera de plus en plus rare et cher, que rien n'était mis en place (en dehors de vélos et voitures électriques), et que les gens auront plus le soucis de survivre que d'acheter une bagnole pour aller au boulot.






    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Mar 5 Juil - 10:03

    Oups, j'en ai oublié un

    La crise du pic pétrolier: 2011 - une année charnière ?

    http://www.stopaugazdeschiste07.org/IMG/pdf/postCarbon2010-12-29.pdf
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Alter Egaux le Ven 29 Juil - 7:46

    Collapse en téléchargement, voici le lien direct : ICI.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  darna le Ven 29 Juil - 9:21

    Les addictions au pétrôle

    Devenu indispensable à la vie quotidienne dans la plupart des pays développés, le pétrole a un impact social important. On a vu des émeutes parfois violentes dans certains pays suite à des hausses de prix. En 2006, certains syndicats français demandent l’instauration d’un « chèque transport » pour aider les salariés qui se déplacent beaucoup à faire face au prix des carburants, qui est constitué pour les deux tiers ,au moins' de taxes.
    Dans les pays développés, une hausse du prix du pétrole se traduit par un accroissement du budget consacré à la voiture, mais dans les pays les plus pauvres, elle signifie moins d’éclairage et moins d’aliments chauds, car le kérosène est souvent la seule source d’énergie domestique disponible.
    Outre que le pétrole est utilisé dans toutes les industries mécanisées comme énergie de base, ses dérivés chimiques servent à la fabrication de toutes sortes de produits, qu’ils soient hygiéniques (shampooing), alimentaires, de protection, de contenant (matière plastique), tissus, etc. Ce faisant, le pétrole est devenu indispensable et par conséquent très sensible stratégiquement

    e
    Le secteur se concentre et s’organise autour de la « fonction emballage »
    Devant la puissance des donneurs d’ordre, le secteur se concentre et les entreprises de plus de 250 personnes réalisent aujourd’hui plus de 50 % du CA du secteur. Ainsi, la fabrication de films plastiques ne connaît plus que 5 ou 6 grands groupes européens, filiales pour certains de groupes de la chimie.
    Comme dans une grande partie de l’industrie, la filière longtemps guidée par la matière première se structure, de plus en plus, vers le marché : c’est la fonction qui prime sur le matériau utilisé. Ainsi, de grands groupes internationaux de l’emballage, multi-matériaux, se constituent. Les filiales de groupes étrangers de ce type représentent désormais 45 % du chiffre d’affaires du secteur en France.
    De nouvelles opportunités notamment pour les PME
    Les PME encore indépendantes sont contraintes de s’orienter de plus en plus vers de petites ou moyennes séries n’intéressant que peu les grands du secteur. Elles conservent également leur légitimité auprès des PME de l’agroalimentaire, encore très nombreuses.
    Ces dernières sont soutenues par la grande distribution pour trois raisons principales : contre pouvoir aux grands groupes agroalimentaires, fournisseur des marques distributeur et participation à la construction d’une image citoyenne de l’enseigne auprès du consommateur (« petits producteurs régionaux »).
    Des évolutions dans le comportement du consommateur entraînent également de nouvelles opportunités :
    L’emballage « évolué » (indicateur de respect de la chaîne du froid, emballages anti-microbiens, …) rassurera le consommateur sur la consommabilité du produit.
    La tendance aux changements fréquents des habitudes alimentaires des consommateurs (recherche de saveurs nouvelles, différentes, moindre fidélité à une « marque ») entraîne une multiplication de l’offre et accélère la courbe de vie des produits. De plus, les distributeurs cherchent à se différencier par rapport à leur concurrence (propre marque distributeur, promotions sur les grandes marques différenciées) ce qui segmente à nouveau le volume des emballages à produire. Cette tendance à la segmentation entraîne une réduction de la taille des séries d’emballage ce qui redonne leurs chances aux PME du secteur.
    Un problème d’image
    L’emballage plastique devra surmonter les difficultés liées à son image découlant largement de la polémique sur les sacs sortie de caisse. Plusieurs textes réglementaires européens et français obligent ou obligeront les entreprises à aller plus loin dans la recyclabilité et la biodégradibilité des matériaux, dans la justification de l’absence d’interaction du matériau avec l’aliment et dans la réduction des volumes (optimisation de l’utilisation des matériaux). Dans l’agroalimentaire, certains industriels de la plasturgie proposent déjà des emballages recyclables de 70 à 80 %
    http://www.noslibertes.org/doc/pharmacie/HistoriqueCartelPharmaceutique.pdf


    Les banques assurances de vie et de mort

    Liberty International Underwriters peut apporter une couverture « tous risques » contre les dommages matériels, y compris les explosions de chaudière et les bris de machines, ainsi que l’élément durée dans le temps qui en résulte, dans les secteurs du pétrole, du gaz, de la pétrochimie, pharmaceutique et de la chimie. La capacité est offerte à l’échelle mondiale et suit la philosophie de « souscription par la gestion des risques » de LIU. La capacité à quote-part est déterminée soit en innovant, soit en suivant l’exemple d’autres assureurs de renom. Notre bureau de Londres s’occupe de gérer les contrats à l’échelon mondial, à l’exclusion de l’Amérique du Nord et de la zone Asie-pacifique...Pacifique ?
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Alter Egaux le Ven 29 Juil - 13:48

    Voici la courbe de production du plus grand champ pétrolier du Mexique : Cantarell



    Après avoir connu une chute incroyable (division par 5 en 5 ans), il se stabilise un peu.
    Si jamais la production mondiale devait décliner ainsi (car actuellement sur un plateau), aussi rapidement, notre sujet n°1 serait comment trouver de la nourriture.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Dim 31 Juil - 22:58

    darna a écrit:
    http://www.noslibertes.org/doc/pharmacie/HistoriqueCartelPharmaceutique.pdf

    Je connais le site de Nos Libertés darna, je les ai dans mes contacts.

    Quant à ceci, je reste très sceptique

    1970
    Loi française sur les stupéfiants : opium, morphine, héroïne, méthadone, codéine, cocaïne, cannabis par Georges Pompidou.

    1990 - 1992
    Les déficiences en micronutriments sont la cause principale des maladies.
    Elles incluent les troubles cardiovasculaires, l'hypertension, les problèmes circulatoires liés au diabète, le cancer et même des déficiences immunitaires,
    le sida inclus.

    2003
    Création du délit de conduite sous l’influence de stupéfiants par Nicolas Sarkozy (ministre de l’Intérieur) et l’OMS.

    2003
    Hausse de 42 % du prix du tabac sur deux ans par Jacques Chirac et l’OMS.

    2007
    Lois anti-tabac dans 194 pays, grâce à l'OMS.

    2008
    Loi OGM dans toute l'Europe.

    Sais-tu que l'on peut être très rapidement dépendant à ma Codéine, et pourtant qui n'en a jamais pris ; le manque est alors une souffrance horrible.

    Il est prouvé que les stupéfiants modifient la structure du cerveau, il est donc préférable de ne pas conduire en étant sous l'effet de stupéfiant.

    Quant au tabac, effectivement il est prouvé qu'en augmenter le prix ne sert à rien, d'autant plus que le tabac est une drogue dure. Le Professeur Even dira que le tabac n'est pas cancérigène, parce que tout le monde n'a pas le cancer, et pourtant le tabac tue par cancer même si d'autres facteurs entrent en ligne de cause. Le cancer est une maladie multifactorielle (qui résulte de plusieurs facteurs).
    Le tabac = cancer de la vessie (on en parle jamais)
    Le tabac = L'artériopathie chronique des membres inférieurs ou artérite des membres inférieurs.

    Je suis fumeuse et atteinte d'artériopathie (je ne me vante pas), et je cours de gros risques, dont l'amputation. Ce n'est pas l'alimentation qui changera quoique ce soit, mais mon hygiène de vie.

    On peut alors espérer qu'entre augmentation et lois, le peuple réagira, mais ce n'est pas aussi simple puisque la dépendance est là. Certains y arrivent, d'autres non...c'est comme pour l'alccol.

    L'alimentation a une très grande importante, mais il n'y a pas que cela, et nous ne pouvons nier les progrès de la médecine.

    Quant à la Fondation du Docteur Mathias Rath dont Nos Libertés fait l'apologie, c'est avant tout un vendeur de pilule, un vendeur qui a pris une grande importance. La personne qui tient le blog de Pharmacritique pourrait en parler mieux que moi.

    .....
    *** Les médecines douces et leurs tares symétriques. L'esprit critique doit s'appliquer à elles aussi

    Pour ma part, je n’utilise pas la critique des pharmas pour cautionner la vente des produits "alternatifs" (je ne vends rien, alors...) et n’oublie pas que ces branches-là ont elles aussi leurs conflits d’intérêts, sans parler des charlatans qui fleurissent et du placebo fort coûteux consistant à faire rembourser par la Sécurité sociale des pilules de sucre prescrites lors de consultations qui dépassent de beaucoup les 23 euros… Sans oublier non plus le passe-droits incroyable qu’est l’autorisation de mise sur le marché de remèdes dont aucun essai clinique ne vient prouver scientifiquement l’efficacité.

    Ceux qui exigent que les médicaments de l’industrie pharmaceutique soient testés en long et en large, que les conflits d’intérêts soient éliminés, etc., ne peuvent être pris au sérieux que s’ils exigent la même chose pour les médecines dites « douces ». Et qu’ils n’instaurent pas une véritable police de la pensée, déjà à l’œuvre en Grande-Bretagne, par exemple, où l’on ne peut même plus poser la question de l’efficacité de telle thérapie sans se voir poursuivi en justice par l’un des multiples avatars de la multinationale "douce" du Dr Mathias Rath. En matière de censure, cet empire-là fait tout aussi bien que les laboratoires pharma.
    .......

    http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2011/01/15/mediator-faut-il-avoir-peur-des-medicaments-debat-suivi-d-in.html

    Il faut savoir garder raison et ne pas se tromper de combat.


    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Dim 31 Juil - 23:12

    Quelques mauvais signes / conférence à Normale Sup’ [vidéo]

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/07/13/quelques-mauvais-signes-conference-a-normal-sup-video/#more-648

    http://vimeo.com/25985958

    Le Pic Pétrolier et l’Europe, une situation d’urgence

    http://petrole.blog.lemonde.fr/files/2011/07/Le-Pic-P%C3%A9trolier-et-lEurope-une-situation-durgence.pdf

    Présentation à l’Assemblée nationale sur le pic pétrolier

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/02/14/presentation-a-lassemblee-nationale-sur-le-pic-petrolier/

    http://www.dailymotion.com/video/xjir1z_2-m-auzanneau-colloque-assemblee-nationale-sur-le-pic-petrolier-janvier-2011_news

    Climat : 80 % des réserves de pétrole, de gaz
    et de charbon n’auraient pas la moindre valeur !


    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/07/18/climat-80-des-reserves-de-petrole-de-gaz-et-de-charbon-nauraient-pas-la-moindre-valeur-2/

    28 juillet 2011
    Les Saoudiens, leurs clims’ et nous

    La consommation de pétrole de la plupart des pays exportateurs augmente, et leurs extractions stagnent. Un expert français demande la mise en place d'une mission d'information parlementaire : les pays importateurs tels que la France risquent de trouver de moins en moins de brut disponible sur le marché.

    L'Arabie Saoudite est surtout connue pour être le premier exportateur mondial de brut, la « banque centrale du pétrole » qui garantit la stabilité du marché pétrolier mondial.

    Ce que l'on sait moins, c'est que les Saoudiens figurent parmi les consommateurs de pétrole les plus voraces de la planète. Malgré une population de seulement 27 millions d'habitants et une industrie atrophiée, le royaume saoudien consume plus de pétrole que l'Allemagne et à peine moins que l'Inde.

    La consommation saoudienne de pétrole, généreusement subventionnée, croît à vitesse grand V. Elle a progressé de 75 % depuis 2001, pour s'établir à 2,8 millions de barils par jour (Mb/j) en 2010. Et elle devrait encore augmenter de plus de 5 % cette année, s'inquiète le Financial Times. Elle pourrait atteindre 6,5 Mb/j d'ici à 2030 si rien n'est fait pour la contenir, d'après Jadwa Investment, un fonds d'investissement basé à Riyad.

    Les capacités d'extractions saoudiennes, elles, ont peu augmenté (*) depuis plus d'une décennie. Elles sont aujourd'hui de 12,5 Mb/j, officiellement. Un niveau jugé indépassable, en Arabie Saoudite et ailleurs ; l'armée américaine redoute même de voir les extractions saoudiennes s'effondrer au cours des prochaines années, faute de réserves exploitables suffisantes. (* Correction : et non "stagnent", voir commentaires.)

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/07/28/les-saoudiens-leurs-clims-et-nous/

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Dim 31 Juil - 23:14

    Alter Egaux a écrit:Collapse en téléchargement, voici le lien direct : ICI.

    Je mémorise pour regarder demain Alter Egaux.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  darna le Lun 1 Aoû - 13:47

    En santé, il y a également Nomadr'si qui a monté des centres de recherche médicinal traditionnel dans le monde. D'autre part, j'ai été accro au speed ball (Coke + héro). J'ai décroché seule comme 1 grande, pour 1 dernière fois, il y a 30 ans. Durant 3 ans, j'ai régulièrement pris des dérivatifs (opium ou codéine). Et j'ai décidé d'arrêter de me leurrer sur ma volonté réelle. Au bout d'1 semaine de privations, j'ai perdu 2 kilos ( énorme pour ma stature) car je ne pouvais plus ingérer que de l'eau, en ai beaucoup perdu aussi, par la fièvre et les douleurs conséquentes à 1 cure si brutale. Et même 1 an après mon auto sevrage, j'avais encore des crises de manque, dès que j'y pensais. Tous ces détails, pour affirmer la force de la volonté et des plantes et minéraux dont j'ai composé mes menus quotidiens, pour me regénérer .

    Par rapport au pétrôle, j'ai l'impression qu'au lieu de vouloir y trouver des alternatives, vous souhaitez 1 délai de rupture de stock + grand et à meilleur prix...J'espère me tromper, car sachez que s'il s'épuise totalement, le mouvement des plaques tectoniques et les séismes seront de + en + fréquents et violents...Si participer à ce forum, est prolonger les aberrations éco-politiques et les habitudes de consommation, alors je me sentirais obligée de me retirer, pour cause de fatigue des désillusions...
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  marc le Lun 1 Aoû - 16:04

    Très bref résumé du fil "déplétion du pétrole" :
    elephant La lecture de ce fil seul, permet de comprendre que le pic du pétrole est passé, de savoir que des solutions alternatives sont imaginées et mises en place, que l'accélération des consomations d'énergie est cause de guerre, cause de pollutions cataclismiques. Bref, à moins d'avoir loupé un post, personne ici ne s'est prononcé pour "prolonger les aberrations éco-politiques et les habitudes de consommation".

    Exclamation Attitudes face à un ultimatum :
    - Ne rien faire, temporiser, laisser le temps au temps. On sentira le mépris sous-jacent.
    - Créer une diversion, un rideau de fumée.
    - L'opposition catégorique. Y répondre serait encourager les suivants.
    - La facilitation, le débat honnête et ouvert, chacun mettant sur la table ce qu'il sait, ne sait pas, peut, ne peut pas ...

    affraid En tapant ces lignes, j'entend le ventilateur du pc, je vois la roue du comteur edf tourner, gasp ! Tenté de zapper, vers un autre fil du forum ou ailleurs ? pig

    cyclops Un délai de rupture de stock plus grand et à meilleur prix, qui ne le souhaite pas ?
    Gros souci : Ce souhait se heurte de front à la crue réalité. On ne peut pas. Evil or Very Mad

    study La prospection des huiles et gaz de shistes vise à augmenter ce délai. Les politiques en France ne l'ont pas interdite. Ils n'ont légiféré que pour retarder leur exploitation. pale

    Arrow Parmi les buts poursuivis sur les fils de ce forum, il y a l'arrêt des aberrations éco-politiques par la contrainte légale. Cette loi qui détermine le pouvoir et le champ d'action des politiques, devenus aujoud"hui des valets de la finance, c'est une Constitution. Une Constitution réellement écrite par chacune et chacun. Bref, on a besoin de tout le monde, ne serait-ce que, dans un premier temps, pour rendre la chose possible.
    Est-ce aujourd'hui possible ?
    oui ? I love you
    non ? monkey
    plus tard, on verra, autre chose sur le feu ?
    autres solutions ?
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Alter Egaux le Jeu 25 Aoû - 7:05

    darna a écrit:Par rapport au pétrôle, j'ai l'impression qu'au lieu de vouloir y trouver des alternatives, vous souhaitez 1 délai de rupture de stock + grand et à meilleur prix...J'espère me tromper, car sachez que s'il s'épuise totalement, le mouvement des plaques tectoniques et les séismes seront de + en + fréquents et violents...Si participer à ce forum, est prolonger les aberrations éco-politiques et les habitudes de consommation, alors je me sentirais obligée de me retirer, pour cause de fatigue des désillusions...
    Le Peak Oil, s'il (un jour) est admis dans la conscience collective, permettra d'initier :
    - la transition énergétique,
    - un débrayage avec la mondialisation néolibérale,
    - une recherche plus active des alternatives,
    - une décentralisation de la production,
    - une sobriété et une efficacité collective
    - une sortie du capitalisme et de la société de consommation
    - la fin de l'idéologie conservatrice,
    - l'évènement des circuits courts et de la "décroissance" politique,
    - des plans de descentes énergétiques...

    Nous sommes tous un peu conservateur. Mais au pied du mur, l'humanité a des capacités cachées.
    Le problème dans la transition, c'est que si elle est brusque (ruptures), on risque gros, très gros. Des effondrements locaux, à un effondrement global.

    Des choix des transitions énergétiques dépendront notre avenir. Le risque est de se rabattre sur le charbon, plus polluant et en quantité importante.

    Pour moi, c'est un sujet centrale : l'énergie, c'est la vie. La constituante devra faire une scession prioritaire et centrale sur la transition énergétique, et sur les choix qui structureront notre avenir.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  darna le Jeu 25 Aoû - 8:11

    Transistions vers la sortie du pétrôle et du nucléaire :
    - méthanisation de tous déchets organiques, tout en diminuant l'agriculture et l'élevage industrielle. Ce qui implique 1 initiation du bio vers la petite paysannerie, ainsi qu'1 recyclage des compétences des salarié(e)s des secteurs concernés.
    - multiplication des transports en commun, et baisse des prix des tickets pour les usagers.
    - multiplication des co-voiturages et auto-partages. Ce qui oblige à conduire sainement, afin de minimiser les frais de consommation et d'entretien des véhicules. Les ouvriers de cette industrie peuvent devenir des artisans réparateurs et capables de convertir les moteurs.
    - mutualisation des outils de travail en tous domaines. Ce qui permet une sortie de l'égoïsme (facteur humain et principal cause du déséquilibre démocratique)

    Ces suggestions ne sont que des exemples d'us et coutumes à adopter, dans chaque domaine d'existence. Pédagogique et ludique, pour allier l'utile à l'agréable. Seule solution pour atteindre l'équité et la justesse qui manquent cruellement sur Terre. Et qui évite le symptôme "Mad Max", qui ne fait qu'enrichir les marchands d'armes de destruction.

    Les solutions sont multiples, et c'est pourquoi je propose de commencer à composer des groupes de réflexion par domaine ministériel.
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  marc le Jeu 25 Aoû - 9:03

    Comment faire pour que le Constituant ait comme priorité le respect de la vie dans son entièreté et non la vision majoritaire anthropocentrée et archaïque ?
    Ajouter au titre III A) de la charte un point de cette eau là ?

    Avis à la Population
    Cette charte n'a pas connu de mise à jour depuis 21, 43, 73, 120 jours, ... et, ce, seulement par deux contributeurs !
    Est-elle satisfaisante en l'état ?

    Reformulation sans l'intro "Sans injecter la Pachamama dans la Constitution, ..."


    Dernière édition par marc le Jeu 25 Aoû - 10:20, édité 1 fois

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  darna le Jeu 25 Aoû - 9:12

    Ouuuuhhhh, la démocratie aurait-elle peur de la Pachamama ? Depuis le temps qu'Elle nourrit des générations d'humanoïdes...La majorité ne suit que ce qui l'arrange ! A nous de lui faire comprendre qu'elle n'aura pas droit aux fusées intersidérales, pour fuir leurs déchets !
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Lun 26 Sep - 16:27

    Petit rappel d'importance.

    WASHINGTON TABLE SUR UN CHOC PETROLIER IMMINENT

    .........

    Washington envisage un déclin de la production de pétrole mondiale à partir de 2011 [23 mars 2010]

    Indice d'une stratégie plus large de la part de Washington ? Fin mars, le Pentagone publiait un rapport envisageant "une crise énergétique sévère" d'ici à 2015. Si elle advient, cette crise fera des dégâts colossaux, souligne l'état-major interarmées US.

    Le Pentagone s’attend lui aussi à un choc pétrolier imminent [6 avril]

    Exactement comme le document de présentation de la table-ronde du DoE, le rapport du Pentagone table sur un déficit de production face à la demande qui atteindrait en 2015 l'équivalent de la production de l'Arabie Saoudite ! (J'ai été le premier journaliste à faire état de ce rapport.)

    Encore plus surprenant : un rapport précédent du Pentagone publié en 2008 (!) établissait déjà strictement le même pronostic, lui aussi passé inaperçu :

    Le Pentagone alerte depuis… 2008 : vers une “crise énergétique sévère” [18 avril]

    http://petrole.blog.lemonde.fr/washington-table-sur-un-choc-petrolier-imminent-resume-de-lenquete/

    _________

    15 septembre 2011

    Exxon en Russie ― le grand roque des pétroliers occidentaux (2/2)



    Or donc, il y a de ça deux semaines, ExxonMobil s'est allié à Rosneft pour prospecter sous les eaux russes du pôle Nord. Sensationnel :

    le n°1 américain du pétrole et le géant russe d'Etat partenaires pour explorer et si possible exploiter la mer de Kara, dans la partie de l'océan Arctique qui appartient à la Russie. L'un des derniers lieux sur Terre censés détenir encore de vastes réserves intactes de pétrole et de gaz naturel.

    ... Et, ha oui ! L'accès à ces "réserves" (sic) se libère grâce à la fonte de la banquise, fonte provoquée par la consumation du pétrole et des autres sources fossiles d'énergie, et qui permet aux géants des hydrocarbures, notamment au français Total, de se lancer dans des projets de plus en plus ambitieux [p. 2].

    Une fonte qui, manifestement, s'accélère [p. 3].

    ........

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/09/15/exxon-en-russie-%e2%80%95-le-grand-roque-des-petroliers-occidentaux-22/

    __________

    22 septembre 2011

    Pic pétrolier : Laherrère répond à Yergin [tribune]
    Jean Laherrère, co-fondateur de l'Association pour l'étude du pic pétrolier et ancien expert de Total, désosse la dernière analyse du champion des "optimistes", l'Américain Daniel Yergin.

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/09/22/pic-petrolier-laherrere-repond-a-yergin-tribune/

    _________

    24 septembre 2011

    Shell : il faut quatre Arabie saoudite en plus d’ici dix ans !

    J'ai d'abord cru qu'il y avait une énorme coquille dans cet article du Financial Times du 21 septembre. Mais non. Son auteur, Ed Crooks, chef du service industrie aux Etats-Unis, m'a fait part de son propre effarement. Pas d'erreur, son papier contient bien une très grosse bombe, sans doute à fragmentation.

    [FT] Shell chief warns of era of energy volatility, par Ed Crooks

    Le PDG de Shell, Peter Voser, déclare :

    « La production des champs existants décline de 5 % par an à mesure que les réserves s'épuisent, si bien qu'il faudrait que le monde ajoute l'équivalent de quatre Arabie saoudite (sic) ou de dix mers du Nord dans les dix prochaines années rien que pour maintenir l'offre à son niveau actuel, avant même un quelconque accroissement de la demande. »

    Quatre Arabie saoudite ? En dix ans ? 40 millions de barils par jour (Mb/j) à mettre en production, soit presque la moitié de la production mondiale actuelle... !?

    ........

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/09/24/shell-il-faut-4-arabies-saoudites-en-plus-dici-a-2020/
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Alter Egaux le Mar 27 Sep - 7:02

    Ninon74 a écrit:Petit rappel d'importance.
    Oui, choc pétrolier ultime imminent. Les économies néolibérales et socio démocrates vont être laminées, avec la Grèce comme "modèle".

    Mais la théorie du complot entretenue par des fous, continue à gangrener l'esprit des gens :
    - et si les majors nous mentaient ?
    - et pourquoi les politiciens se taisent ?
    - on aura bien une solution miracle, sortie du tiroir, au dernier moment ?
    - il y a du charbon en quantité énorme...

    Bref, les citoyens sceptiques, les politiciens qui n'oseront jamais annoncer un programme catastrophique, nous allons tous simplement dans le mur, avec une décroissance subie, au lieu d'en faire la base volontaire de notre changement de civilisation.
    Trop vite, trop tard, trop peu préparé. Une sortie de route civilisationnelle...

    Rupture, discontinuité, effondrement ?
    Ou sursaut ?

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  darna le Mar 27 Sep - 7:06

    Rien à dire de + qu'Alte régaux qui a résumé mon avis...
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Mar 27 Sep - 9:44

    Alter Egaux a écrit:
    Ninon74 a écrit:Petit rappel d'importance.
    Oui, choc pétrolier ultime imminent. Les économies néolibérales et socio démocrates vont être laminées, avec la Grèce comme "modèle".

    Mais la théorie du complot entretenue par des fous, continue à gangrener l'esprit des gens :
    - et si les majors nous mentaient ?
    - et pourquoi les politiciens se taisent ?
    - on aura bien une solution miracle, sortie du tiroir, au dernier moment ?
    - il y a du charbon en quantité énorme...

    Bref, les citoyens sceptiques, les politiciens qui n'oseront jamais annoncer un programme catastrophique, nous allons tous simplement dans le mur, avec une décroissance subie, au lieu d'en faire la base volontaire de notre changement de civilisation.
    Trop vite, trop tard, trop peu préparé. Une sortie de route civilisationnelle...

    Rupture, discontinuité, effondrement ?
    Ou sursaut ?

    Eh oui Alter Egaux, mais sans entrer dans la théorie du complot, les gens n'y croient pas.
    J'ai encore appelé mon amie, hier soir, pour lui dire de se préparer, je me suis entendu dire "il y a si longtemps que je l'entends dire que je n'y crois plus, et tu es bien trop pessimiste", et par derrière son mari, en disant mon mon "raccroches !"

    Donc, je n'attends aucun sursaut chez bon nombre de personnes, même pas dans mon immeuble.


    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  darna le Mar 27 Sep - 12:14

    Si Ninon, je crois au sursaut, car les communs des mortels y seront bien obligés. On arrive au point de rupture des stocks de richesses naturelles en tous genres, pas que pour le pétrôle. Dès maintenant, c'est "marches ou crèves". De toute façon, même si demain serait la fin de ce monde, continuons dans la dignité et la joie. Que d'autres agonisent par aveuglement volontaire, franchement, cela m'indiffère. Mon combat continue pour tous les autres...humains ou pas, par ailleurs.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  darna le Mar 27 Sep - 12:30

    http://www.editionsmontparnasse.fr/p1433/Artisans-du-changement-saison-1-DVD#details-tab

    1 site net et 1 visionnage pour garder espoir. Hors de question que nos efforts restent vaines !
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Mer 28 Sep - 23:47

    darna a écrit:Si Ninon, je crois au sursaut, car les communs des mortels y seront bien obligés. On arrive au point de rupture des stocks de richesses naturelles en tous genres, pas que pour le pétrôle. Dès maintenant, c'est "marches ou crèves". De toute façon, même si demain serait la fin de ce monde, continuons dans la dignité et la joie. Que d'autres agonisent par aveuglement volontaire, franchement, cela m'indiffère. Mon combat continue pour tous les autres...humains ou pas, par ailleurs.

    Peut-être dans ton coin darna, mais pas en Haute-Savoie, ni dans d'autres villes riches. Ces gens là n'y croiront que lorsqu'ils seront faces au mur, entrainant dans leur stupidité leurs propres enfants et petits-enfants.
    A croire que la richesse engendrée par ce monde a fait perdre toute notion de valeur et de réflexion. Mais je continue dans la bonne humeur clown

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Ninon74 le Jeu 29 Sep - 0:42

    Le Brésil prévoit d'exploiter jusqu'à 7 000 mètres de profondeur dans l'Océan Atlantique et exporter jusqu'à 1,7 million de barils par jour en 2020.

    http://www.romandie.com/news/n/_Le_Bresil_prevoit_d_exporter_17_million_de_barils_par_jour_en_2020260920112109.asp

    La catastrophe du Golf du Mexique est déjà oubliée semble t-il !

    Contenu sponsorisé

    Re: La déplétion du pétrole, masquée...

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 3:35