Forum du groupe de travail pour une Constituante


    [1981] Bilan raisonné

    Partagez
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    [1981] Bilan raisonné

    Message  Alter Egaux le Jeu 12 Mai - 16:06

    A l'occasion de l'anniversaire de l'accession au pouvoir de Mitterrand, Conférence de Jean-Luc Mélenchon 1981 : bilan raisonné : Très longue explication de Mélenchon sur le logiciel de gauche français, son historique, etc... :ok:

    Info sur le virage 1983 :
    - 4 dévaluations,
    - Le Mur de l'argent (les institutions internationales sur le dos),
    - Le Conseil Constitutionnel demande la révision des indemnités actionnaires des nationalisations : vision institutionnelle,
    - Pas de mobilisation en face, refusé par les cadres du parti PS : les socio-libéraux gagnent, et Mitterand plie. Dit "syndrome Allende".

    Ce qui implique que c'est la Veme république institutionnelle qui est le problème.

    De mon point de vue, un bilan raisonné d'une excellente constitution. Bravo Mélenchon.


    Dernière édition par Alter Egaux le Ven 13 Mai - 5:06, édité 1 fois

    logan

    Messages : 174
    Activité et ancienneté : 214
    Popularité des contributions : 44
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: [1981] Bilan raisonné

    Message  logan le Jeu 12 Mai - 21:18

    Petite remarque sur ce qu'il dit à propos de l'union du PS et du PCF, il oublie quand même un point essentiel et à mon avis surestime le rôle de cette désunion dans le déclin du PCF. C'est évidemment que dans la fin des années 1970, la vérité sur les goulags en russie et sur la dictature de Staline ont commencé à filtrer. Ca a porté un sal coup au PCF qui n'avait rien avoir avec tout ça mais qui avait supporté jusqu'à cette date le régime en Russie. Et ca a sonné partout dans le monde le déclin de l'idéologie communiste indirectement, la droite ayant récupéré les évènements pour amalgamer ces dictatures à l'idéologie communiste et aux communistes eux mêmes.

    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [1981] Bilan raisonné

    Message  marc le Jeu 12 Mai - 22:25

    Remarquable ! Techniquement il connait son dossier, (Logan aussi Very Happy )
    Qu'il fasse l'impasse sur la proximité de F.M. avec la cagoule, le jugement qui l'a lavé, n'est pas troublant dans la mesure ou ayant travaillé avec F.M., il ne retienne que ce qu'il en a vu. Ce passage sur F.M. ne relève que de l'Histoire d'une période en dehors du sujet traité.

    Bien que le pseudo-intellectualisme véhiculé comme bien-pensance incontournable ne fait pas la part belle aux tribuns, comment ne pas être séduit
    - quand il parle de l'implication populaire ?
    "Tout ce savoir-faire mis au profit de l'intérêt général, pour empêcher les intétêts particuliers parasitaires, ... leur capacité d'intelligence collective, leur inventivité, ..."
    - quand il pose une question redoutable :
    "Que vaut un programme politique et ses promesses s'il ne dit pas comment il va affronter les banques ..."

    Merci Alter Egaux pour ce lien ! cyclops
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [1981] Bilan raisonné

    Message  marc le Jeu 12 Mai - 23:12

    Pfiou ! J'ai ajouté une ligne (L30) dans la synthèse de Sitouayen à propos des chemins pour parvenir à une Constituante ... "Le plan D"
    Le plan C, étant celui d'Etienne Chouard.

    Suggestion : Formuler sous forme romanesque la façon dont nous pourrions parvenir à former une Constituante.

    - Le roman étant une fiction, tout ce qui nous passe par la tête ne s'arrête pas aux détails d'un réalisme absolu.
    - La critique est facilitée dans la mesure ou ce type d'écriture ne colle pas forcément au réel ni aux convictions.


    Bon, je ne suis pas vraiment littéraire, mais il faut bien se lancer :


    D comme démocratie, démerde youself, dynamite, doux dingue, ... au choix !

    nouveau texte (boutton->"create public pad")
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [1981] Bilan raisonné

    Message  Alter Egaux le Ven 13 Mai - 5:02

    logan a écrit:C'est évidemment que dans la fin des années 1970, la vérité sur les goulags en russie et sur la dictature de Staline ont commencé à filtrer.
    Pas en nombre de voix.
    Par contre, le coup est après, lors de l'effondrement de URSS et de son démantèlement, soit à la chute du Mur de Berlin. Mélenchon en parle, mais l'effect est rétroactif.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 34
    Localisation : Paris

    Re: [1981] Bilan raisonné

    Message  sitouayain le Ven 13 Mai - 15:47

    @ marc
    bravo pour ce début roman, on attend la suite!!! qui saurait l'illustrer? j'adore le nom du personnage principal lorsqu'il est vu dans un miroir...

    logan a écrit:Petite remarque sur ce qu'il dit à propos de l'union du PS et du PCF, il oublie quand même un point essentiel et à mon avis surestime le rôle de cette désunion dans le déclin du PCF. C'est évidemment que dans la fin des années 1970, la vérité sur les goulags en russie et sur la dictature de Staline ont commencé à filtrer. Ca a porté un sal coup au PCF qui n'avait rien avoir avec tout ça mais qui avait supporté jusqu'à cette date le régime en Russie. Et ca a sonné partout dans le monde le déclin de l'idéologie communiste indirectement, la droite ayant récupéré les évènements pour amalgamer ces dictatures à l'idéologie communiste et aux communistes eux mêmes.


    la "vérité" sur le bolchevisme était connue depuis bien plus longtemps, je dirais même, pour les critiques les plus lucides, dès 1918, par exemple l'anarchiste russe Voline qui écrit dans le journal La Voix du Travail :

    " une fois leur pouvoir consolidé et légalisé, les bolcheviks _ qui sont des socialistes, politiciens et étatistes, c'est-à-dire des hommes d'action centralistes et autoritaires _ commenceront à arranger la vie du pays et du peuple avec des moyens gouvernementaux et dictatoriaux imposés par le centre (...).
    Vos Soviets (...) deviendront peu à peu de simples organes éxécutifs de la volonté du gouvernement central (...) On assistera à la mise en place d'un appareil autoritaire politique et étatique, qui agira par en haut et se mettra à écraser tout avec sa poigne de fer (...). Malheur à celui qui ne sera pas d'accord avec l pouvoir central."

    Dans son numéro du des 7-14 janvier 1921, le journal français Le Libertaire faisait publier un appel pathétique des anarcho-syndicalistes russes au prolétariat mondial: "camarades, mettez fin à la domination de votre bourgeoisie tout comme nous l'avons fait ici. Mais ne répétez pas nos erreurs: ne laissez pas le communisme d'Etat s'établir dans vos pays!"

    mais il ne s'agit pas d'un problème russe, il s'agit d'un problème de théorie et de pratique politique, ainsi, dès les années 1870, face à la manière sectaire et personnelle avec laquelle Marx prétend régenter l'Internationale, Bakounine écrit : "prétendre qu'un groupe d'individus, même les plus intelligents et les mieux intentionnés, sont capables de devenir la pensée, l'âme, la volonté dirigeante et unificatrice du mouvement révolutionnaire et de l'organisation économique du prolétariat de tous les pays, c'est une telle hérésire contre le sens commun et contre l'expérience historique qu'on se demande avec étonnement comment un homme aussi intelligent que Monsieur Marx a pu la concevoir (...). L'établissement d'une dictature universelle (...), d'une dictature qui ferait en quelque sorte la besogne d'un ingénieur en chef de la révolution mondiale, réglant et dirigeant le mouvement insurrectionnel des masses de tous lespays comme on dirige ue machine (...), l'établissement d'une telle dictature suffirait à lui seul à tuer la révolution, à paralyser et à fausser tous les mouvements populaires (...)"
    l'expérience de la troisième internationale a montré depuis que, si en 1870 bakounine forçait le trait en prophétisant déjà sur une révolution en russie et en mettant en garde contre "ce mensonge le plus vil et le plus redoutable qu'ait engendré notre siècle (...): la bureaucratie rouge", il a eu le mérite de voir que la pensée marxiste tenait en son sein un germe "autoritaire" que tous les partis communistes ont par la suite conservé, comme en france, la section française du Komintern appelée PCF , dès sa création au congrès de tours en 1920,

    les exemples de sapage des actions autonomes des travailleurs par des partis communistes sont multiples,
    pendant la révolution espagnole et la destruction de l'autogestion ouvrière et paysanne, en allemagne en 1921, en hongrie en 1956, en mai 1968 etc. etc., point besoin de Soljenitsine et de chute du mur de berlin, la logique voulait que ce socialisme-là soit appelé à mourir, car il n'a de communiste que le nom. Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [1981] Bilan raisonné

    Message  marc le Mer 18 Mai - 20:21

    good job
    but, who knows ?

    Sans compter que les moyens d'info de l'époque n'étaint pas ce qu'ils sont devenus, quel est l'important ?
    De raconter fidèlement, refaire, ou faire l'histoire ?

    Contenu sponsorisé

    Re: [1981] Bilan raisonné

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 8:59