Forum du groupe de travail pour une Constituante


    NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Partagez

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  miguel... le Sam 21 Mai - 19:28

    Présidentielle : les deux porte-parole du NPA divisées sur la stratégie
    lundi 16 mai 2011

    PARIS, 16 mai 2011 (AFP) - Le NPA s'est divisé ce week-end sur la poursuite des discussions avec le Front de gauche en vue de la présidentielle, les deux porte-parole Myriam Martin et Christine Poupin n'étant pas sur la même ligne, alors que l'une ou l'autre pourrait devenir candidate en 2012.
    Le Conseil politique national (CPN, parlement) réuni samedi et dimanche, décidé à une courte majorité l'arrêt des discussions avec le Front de gauche PCF-Parti de gauche ainsi qu'une candidature du NPA.
    Trois positions se sont affrontées lors du CPN. Celle qui a obtenu la majorité (53% pour, soit 79 délégués) est notamment soutenue par Christine Poupin mais aussi Olivier Besancenot, qui a déclaré forfait pour la présidentielle le 5 mai dernier.
    La deuxième, avec Myriam Martin et Pierre-François Grond (43% pour, 64 délégués), plaide pour une poursuite des discussions avec le reste de la gauche radicale. Enfin une troisième, très minoritaire (3% pour, 5 délégués), propose de se rapprocher de Lutte ouvrière.
    Les deux premiers textes "ont des écarts relativement faibles" donc "les militants trancheront" lors d'une conférence nationale le week-end du 25 juin après des réunions dans des comités locaux, a expliqué Myriam Martin lors d'une conférence de presse lundi. Pour elle, "le NPA n'a pas vocation à prétendre que le rassemblement c'est lui tout seul".
    Alors qu'au Front de gauche on semble penser que les discussions ne servent "à rien" selon les mots de Jean-Luc Mélenchon, puisque le NPA a déjà décidé d'avoir un candidat en 2012, Mme Martin estime qu'il "faut voir s'il est possible de se mettre d'accord" sur un programme anticapitaliste en toute indépendance du PS dont le projet est "FMI-compatible".
    "C'est un projet de long terme", décrypte pour l'AFP Pierre-François Grond, après 2012, "une partie (du Front de gauche) choisira d'aller avec le PS, d'autres n'iront pas. S'il n'y a pas d'alternative à gauche indépendante du PS, c'est dramatique".
    Quant à la question de la candidature, "ce ne sera pas une guerre entre Christine Poupin et Myriam Martin", a assuré Mme Poupin pour qui le candidat du NPA peut être "une des deux porte-parole" mais aussi "quelqu'un d'autre".
    jud/gk/sd

    Je sais, je sais, le sujet primordial pour l'avenir de ce pays se déroule du côté de New-York, mais j'aimerai avoir vos avis sur ce qui s'est passé au NPA ces derniers temps.

    Je rappelle les faits :
    - nouvelles porte-paroles
    - pas de nouvelle candidature pour Besancenot aux présidentielles
    - donc forcément un(e) inconnu(e) pour représenter le parti lors des futures élections, à moins d'en changer à chaque élection (ce qui est possible également).


    logan

    Messages : 174
    Activité et ancienneté : 214
    Popularité des contributions : 44
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  logan le Dim 22 Mai - 0:07

    Ben au parti de gauche on continue le travail de sap ^^ pour pousser le NPA à rejoindre le front de gauche ou au moins à avoir une candidature commune, ça progresse un peu, mais l'idée reste minoritaire dans leur parti, et jusqu'à présent cela ne s'est traduit que par des scissions et des départs du NPA, ce qui n'aide pas non plus à ce que l'idée devienne majoritaire un jour au NPA.
    avatar
    reve

    Messages : 20
    Activité et ancienneté : 32
    Popularité des contributions : 8
    Date d'inscription : 27/01/2011
    Localisation : 67

    ne plus votez

    Message  reve le Dim 22 Mai - 14:42

    Et pourquoi participer au systeme un candidat npa et un autre front de gauche mais les deux appelle a votez blanc juste des candidatures pour faire passer nos idees aretons de participer a la mascarade , je suis au npa pour info
    avatar
    math-de-limoux

    Messages : 82
    Activité et ancienneté : 119
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 01/03/2011
    Age : 38
    Localisation : 11300

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  math-de-limoux le Dim 22 Mai - 15:13

    reve a écrit: Et pourquoi participer au systeme un candidat npa et un autre front de gauche mais les deux appelle a votez blanc juste des candidatures pour faire passer nos idees aretons de participer a la mascarade , je suis au npa pour info

    Peut-être parce que si on atteint 5%, on est dédommagé de ses frais de campagne à hauteur de 50% par l'état. Sans limite maximale, je trouve personnellement cela hallucinant!
    Alors que si on fait voter blanc, on atteint 0%. Et du coup, on fait la campagne à fonds perdus...
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  marc le Lun 23 Mai - 20:40

    Partisan ? Pour la résistance, cà colle.
    Mais ici, surtout citoyen !

    Le petit sondage (cruel) de cette semaine ...

    Le modèle ...
    Ca prend une heure environ à mettre en place mais il vaut mieux se faire un plan sur papier ou avec un éditeur.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  sitouayain le Lun 23 Mai - 21:26

    @ marc,

    le pti sondage est sympa, mais la cruauté réside dans l'absence de possibilité de répondre "autre" à certaine questions...

    Pour ce qui est du Front de Gauche,

    l'entrée du NPA est une nécessité historique, et son refus d'y répondre serait tragique,
    les contenus programmatiques sont similaires, l'indépendance vis-à-vis du PS est claire,
    le maintien de prétextes pour ne pas y aller relève de la mauvaise foi caractérisée, d'autant que l'unité maintenue pour les élections peut très bien prendre fin dès qu'une entourloupe arrive,
    l'hésitation du NPA est donc bien triste;

    la position de Reve est légitime, mais c'est loin d'être une position majoritaire dans son parti, je crois pour ma part que si le système capitaliste nous offre une brèche, il faut s'y engouffrer, participer à des élections bourgeoises pour les gagner comporte certes le risque de les légitimer, mais je ne crois pas qu'il y ait besoin de nous pour cela, alors autant y aller à fond et si possible unis,

    le problème principal est de ne pas laisser le PG seul face au PC, c'est d'ailleurs pourquoi la FASE et les Alternatifs n'ont pas encore rejoint le Front,

    l'entrée du NPA changerait la donne et rééquilibrerait les forces, elle faciliterait également l'entrée directe de citoyens non-encartés dans le mouvement (dont je suis),

    car si le PC à horreur d'une chose c'est bien de ne pas maitriser les choses, ils freinent donc des deux pieds pour garder la main-mise et ne pas "démocratiser le front", j'attend donc des militants du NPA qu'ils viennent booster les choses et révolutionner les cadres,

    car l'enjeu est selon moi d'organiser un front de combat qui dépasse les petites négociations entre organisations, et les jeux électoralistes, il s'agit de faire "mouvement" aux delà des urnes, d'être une force collective d'opposition identifiable avec le "mouvement social" mais tout de même capable de peser dans les urnes,
    en tout cas, si les forces de l'oligarchie savent entretenir des divergences de façade, ils savent aussi s'entendre sur l'essentiel, nous ne pouvons pas nous permettre d'arriver face à eux en ordre dispersé, d'autant que le "petit peuple" ne voit apparaitre dans les media que le pen comme alternative au système, j'ai encore pu vérifier cela dans une fête de famille ce week end...

    mias bon si je conjure les gens du NPA de prendre leurs responsabilités, je ne me fais pas d'illusion, avec des révolutionnaires comme j'en connais dans ce parti, le capitalisme a de beaux jour devant lui, et j'ai beau y croire malgré tout, j'y avait cru lors de la campagne 2007, et ils ont tout de même présenté leur candidat, l'avant garde devait être contente de pousser les masses dans les bras de sarko...
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  marc le Lun 23 Mai - 22:14

    La cruauté à laquelle je pensais, c'était la brochette d'initiateurs épinglée dans ce mime de démocratie.
    Modifs souhaitables ?
    Ou un case "autres ?"

    Et pour ceux qui donneraient leur langue au chat
    Valeurs de l'authentique démocratie ...
    - Un homme = une voix
    - La souveraineté populaire
    - Contribuer à faire des gens des citoyens

    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  Alter Egaux le Mar 24 Mai - 17:26

    miguel... a écrit:Mme Martin estime qu'il "faut voir s'il est possible de se mettre d'accord" sur un programme anticapitaliste en toute indépendance du PS dont le projet est "FMI-compatible".
    Moi, ce qui m'épate, c'est ceci : je ne comprends pas ce que reproche le NPA au programme du Front de Gauche ?

    Si rien ne lui est reproché, on reproche au Front de Gauche la candidature de Mélenchon, pas encore statuée, alors que tout le monde pousse dans le dos pour qu'il y aille.

    J'ai écouté le discours du "bas vers le haut" de Besancenot et du "haut structuré pour répondre au bas" de Mélenchon :

    Débat Mélenchon / Besancenot : processus par le bas, processus aussi par le haut...


    Franchement, vu urgence écologique/énergétique/social/crises systémique, on n'a plus le temps de ses débats entre l'oeuf et la poule : faut agir et vite !

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  miguel... le Jeu 26 Mai - 13:20

    Alter Egaux a écrit:
    miguel... a écrit:Mme Martin estime qu'il "faut voir s'il est possible de se mettre d'accord" sur un programme anticapitaliste en toute indépendance du PS dont le projet est "FMI-compatible".
    Moi, ce qui m'épate, c'est ceci : je ne comprends pas ce que reproche le NPA au programme du Front de Gauche ?

    Le PS a juste besoin de toute la gauche pour remporter les élections, sans quoi c'est perdu.

    Alter Egaux a écrit:Si rien ne lui est reproché, on reproche au Front de Gauche la candidature de Mélenchon, pas encore statuée, alors que tout le monde pousse dans le dos pour qu'il y aille.
    oh!!!




    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  Alter Egaux le Jeu 26 Mai - 14:07

    miguel... a écrit:Le PS a juste besoin de toute la gauche pour remporter les élections, sans quoi c'est perdu.
    Tu veux donc dire que le NPA n'a rien à reprocher au Front de Gauche, sauf sa posture vis à vis du PS ? C'est cela ?

    C'est mince. Très mince. C'est même très con.
    D'autant que DSK vient de s'auto suicidé politiquement en violant une pauvre femme de ménage, et que dans ce cadre, j'ai du mal à voir maintenant le PS chercher le centre pour passer en 2012.
    Cela va draguer à gauche, jusqu'aux extrêmes.

    En gros, on a juste des postures politiciennes, mais rien de différents sur le contenu.
    Dans ce cas, ferais mieux de grossir les rangs du Front de Gauche, le NPA.

    logan

    Messages : 174
    Activité et ancienneté : 214
    Popularité des contributions : 44
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  logan le Jeu 26 Mai - 15:00

    Je suis peut être mauvaise langue, mais j'ai l'impression depuis que le front de gauche existe que le NPA ne veut pas s'allier et qu'il invoque à chaque fois des fausses raisons pour essayer de rejeter la responsabilité sur le front de gauche plutôt que d'assumer leur positionnement sectaire, et pour cause le principe du NPA c'était quand même l'unité de la gauche révolutionnaire.

    Aux européennes la raison invoquée c'était soit disant parce que le NPA voulait une alliance durable et non pas une alliance de circonstance juste pour les européennes ...

    Aux régionales les 2 raisons invoquées étaient le non positionnement du front de gauche sur la sortie du nucléaire ( tu te demandes ce que ça a avoir avec les régionales ? ) et la volonté du front de gauche de gouverner avec le PS ...

    Et maintenant le problème ça serait Mélenchon ? Parce qu'ils ne veulent pas d'un politicien à la tête du mouvement unitaire.

    Je crois que s'ils ont choisit cet argument c'est surtout parce qu'ils savent que le PG ainsi que le PCF tiennent à la candidature de Mélenchon, et donc ils savent très bien que c'est une demande innacceptable pour le front de gauche.

    Je suis pas psychologue, mais selon moi, quand des personnes invoquent continuellement des raisons différentes de ne pas s'allier, c'est tout simplement qu'elles ne veulent pas s'allier en aucun cas.
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  Alter Egaux le Jeu 26 Mai - 15:52

    logan a écrit:Je suis pas psychologue, mais selon moi, quand des personnes invoquent continuellement des raisons différentes de ne pas s'allier, c'est tout simplement qu'elles ne veulent pas s'allier en aucun cas.
    Dans ce cadre, est-il possible que le NPA ait été noyauté (pas du côté des militants, probablement honnêtes), pour servir de groupuscules "anti rassemblement" d'une gauche radicale, keynésienne et patriotique ?

    Parce que franchement :
    - sur le nucléaire, le FdG est aligné sur les Verts depuis le choc psychologique de Fukushima.
    - Lorsque DSK était en "course", Mélenchon avait précisé qu'il était totalement contre une alliance avec les socio libéraux,
    - pour le choix du présidentiable, Mélenchon respecte le calendrier du PC, avec une patience de sphinx.

    Bref, qu'en gros, les "raisons" invoquées n'ont plus lieu d'être depuis mi-Mai 2011.

    Ce qui veut dire que si le NPA reste sur sa posture, c'est qu'il n'est pas ce qu'il dit être.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  sitouayain le Jeu 26 Mai - 18:11

    alter egaux,
    ça veut dire quoi "une gauche radicale, keynésienne et patriotique" ?
    parce que radical au sens parti radical de gauche ça peut être keynésien,
    mais si radical veut dire révolutionnaire, alors on a là un bel oxymore
    et si le A du NPA est bien anticapitaliste et pas altercapitaliste, alors ils ont raison de pas s'accoquiner avec des keynésiens...

    et si la gauche radicale était keynésienne dans un cadre patriotique, on peut lui donner 3 mois au pouvoir avant de la voir s'écrouler, parce que le keynésianisme fonctionnant en économie fermée, un gouvernement qui appliquerait ça dans un cadre national aujourd'hui où les économies sont ouvertes, mondialisées, etc., se planterait royalement...n'est-ce pas ce qu'on vécu les socialistes en 83?

    du coup je cherche où peuvent se cacher ces cryptokeynésiens...il y en a au PS (suivant la pensée économique d'un Fitoussi, et il fut un temps, de DSK), à la limite jacques Généreux, mais tous entendent l'appliquer à l'échelle de l'Europe...

    bref, j'ai ptet mal compris ce que tu voulais dire,

    à part ça, pour revenir au sujet, et mise à part la schizophrénie qui n'a pas quitté la LCR lorsqu'elle est devenue NPA,
    ce que je trouve attristant dans la posture des gens qui critiquent le front de Gauche parce qu'il serait pas assez ceci ou trop cela, c'est qu'ils préfèrent critiquer, voire dénigrer, semer la confusion et perdurer dans une division de la gauche de combat,
    au lieu d'y aller! ceux-là même qui disent n'accepter que la révolution par le bas, alors même qu'ils participent aux élections, ont-ils conscience de la trahison lorsqu'ils refusent l'unité des forces révolutionnaires dans les urnes?

    c'est con mais, si les gens qui émettent des critiques, qui sont parfois justes, perso, des points du programmes me paraissent pas tenir la route ou être trop réformistes, etc., mais pour que ça change, encore faut-il y aller, débattre, etc.,

    qui plus est, je continue à penser que les militants du NPA ont des choses intéressantes à apporter, ne serait-ce que leur proposition de constituante et leurs liens avec les réseaux militants associatifs,
    ayant perdu la seule figure médiatique capable de drainer les fatidiques 5% pour continuer à faire tourner leur boutique, les dirigeants du NPA n'ont plus aucune raison de ne pas intégrer le fdg, sauf à vouloir conserver une forme de pureté sectaire qui ne convaincra personne!
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  Alter Egaux le Jeu 26 Mai - 18:52

    sitouayain a écrit:mais si radical veut dire révolutionnaire, alors on a là un bel oxymore
    Radicale par différentiation avec socio libéraux (et extrême gauche).

    sitouayain a écrit:le keynésianisme fonctionnant en économie fermée, un gouvernement qui appliquerait ça dans un cadre national aujourd'hui où les économies sont ouvertes, mondialisées, etc., se planterait royalement...n'est-ce pas ce qu'on vécu les socialistes en 83?
    Tu as probablement pas écouté la belle démonstration de Mélenchon sur le sujet (81 : bilan raisonné).
    Le rôle de l'état dans le cadre de la planification écologique ne peut se faire avec les dogmes néolibéraux, en opposition avec le keynésianisme.
    De toute façon, la mondialisation a fini son extension. Le paramètre important est la décentralisation du pouvoir et la relocalisation, et dans ce cadre, le rôle de l'Etat est d'accompagner et d'accélérer le mouvement.

    sitouayain a écrit:à la limite jacques Généreux, mais tous entendent l'appliquer à l'échelle de l'Europe...
    Oui.

    sitouayain a écrit:ceux-là même qui disent n'accepter que la révolution par le bas, alors même qu'ils participent aux élections, ont-ils conscience de la trahison lorsqu'ils refusent l'unité des forces révolutionnaires dans les urnes?
    Et ce type de trahison est actuellement assez peu tolérable.

    sitouayain a écrit:je continue à penser que les militants du NPA ont des choses intéressantes à apporter, ne serait-ce que leur proposition de constituante et leurs liens avec les réseaux militants associatifs
    Tout a fait. Par contre, concernant la problématique écologique et énergétique, je pense que le NPA a encore un train de retard (mais c'est mon avis), alors que le FdG a réussi sa conversion, et ceci avec beaucoup de pertinence. Et je sais de quoi je parle : j'ai lu le programme de FdG sur la seule lecture de la transition énergétique et il semble être à la hauteur.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  sitouayain le Dim 12 Juin - 8:39

    miguel... a écrit:
    sitouayain a écrit:Grrr... je suis tiraillé entre l'idée de répondre que si ces gens sont à gauche, qu'ils aillent au front...de gauche, plutôt que de faire un pacte contre hulot dans un parti allié des néolibéraux...Lhomme ferait un bon ministre de l'énergie...gâchée.

    Il s'est uniquement inscrit à Europe Ecologie pour pouvoir se présenter contre Hulot.

    Aller au front de gauche ? C'est pas envisageable. Au PC ils sont persuadés que les prochaines générations de centrales seront sûres.
    Et comme le PC est l'allié historique du PS, qui eux veulent sortir du "tout" nucléaire...
    (A un mot près la phrase était bien.)


    C'est un mode de raisonnement que je trouve attristant, miguel.
    Je pense que tu es suffisamment de bonne foi pour constater que la partie "planification écologique" des propositions du PG contient une sortie programmée du nucléaire assez satisfaisante, et à des nuances près, similaire à celle du NPA ou des Verts,

    je ne connais pas la position exacte du PCF, certes une bonne partie doit être du côté de la position PS, pas sûr du tout qu'elle y fasse l'unanimité, et l'alliance électorale avec le PS, non seulement ne semble pas d'actualité, mais elle serait rendue définitivement caduque par une puissante coalition des forces de gauche...

    d'où mon idée selon laquelle plus il y a de forces qui entrent au FDG et moins cette position aura de poids dans les discussions sur le programme partagé...à savoir que si le NPA, les Alternatifs, la FASE et la partie vraiment à gauche des verts y entrent, les vieux cons du PCf seront en minorité.

    forcément en se murant dans une posture comme la tienne, et en ne cherchant pas à inverser les termes du rapport de force au sein du FDG, ça ne risque pas de changer,
    et en continuant à se diviser, on risque d'attendre bien plus de dix ans avant de sortir du nucléaire...et le reste!

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  miguel... le Dim 12 Juin - 19:00

    Zut, je t'ai mis + à ton message par erreur !!
    Bon pas grave.
    Je précise que mon dernier message prête à confusion. Quand j'écris : Aller au front de Gauche ? Je parle de S.Lhomme et non du NPA.
    Mais si certains sont intéressés par l'orientation future du NPA, sachez qu'une conférence nationale se tiendra les 25 et 26 juin.

    http://www.npa2009.org/content/conf%C3%A9rence-nationale-du-npa-textes-soumis-au-vote

    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  sitouayain le Dim 12 Juin - 21:11

    Ah bon, désolé Miguel, j'avais lu de travers...

    au moins ça m'a permis de faire un petit tour sur les motions à présenter au vote lors de cette conférence nationale...

    je note qu'aucun texte ne mentionne l'entrée au FDG...curieux, je connais des gens du NPA qui auraient apprécié...

    et je trouve ça et là des choses très intéressantes qui mériteraient d'alimenter leur programme populaire partagé, je note aussi que pour beaucoup, les propositions sont similaires et ne se distinguent côté NPA que par une touchante surenchère "radicale" (dans le vide, ça ne mange pas de pain)

    et par une insistance salutaire sur la nécessité des luttes pour faire appliquer un tel programme (forcément en maintenant la gauche révolutionnaire divisée (mais tout en disant qu'on veut rassembler..), dire que "seule les luttes pourront blabla" relève d'une prophétie auto-réalisatrice...n'en déplaisent aux observateur des révolutions latinoaméricaines), et dire cela tout en étant candidat à une élection, relève du masochisme....ou du foutage de g..

    voici donc ce que je retiens avant tout:

    extrait motion B


    de défendre les droits et les libertés démocratiques pour en en finir avec les institutions antidémocratiques de la V° république en France et du Traité de Lisbonne en Europe.

    - Pour un processus constituant permettant de faire trancher par la population l’ensemble de questions permettant de réorganiser la société sur de nouvelles bases : c’est-à-dire pas seulement l’organisation des pouvoirs mais aussi le droit des travailleurs, le droit des femmes, les services publics…Ce qui implique de favoriser toutes les formes d’auto-organisation, de démocratie active et directe, de prise en charge par la population de ses propres problèmes.

    Extrait motion C


    Le programme que nous voulons défendre pose la question de qui dirige, la question du pouvoir. Nous devons dire clairement dans notre propagande que seul un gouvernement des travailleurs issu des luttes et reposant sur leurs organismes d’auto-organisation serait à même de prendre de telles mesures remettant en cause le pouvoir politique et économique des classes dominantes pour changer réellement la société, vers le communisme, la société sans classes et sans État.

    Un tel gouvernement romprait avec les institutions de la Ve République et de l’Union européenne inscrirait sa politique dans la perspective de la construction d’une Europe révolutionnaire et socialiste des travailleurs et des peuples, et se déclarerait solidaires avec les processus révolutionnaires arabes en cours actuellement et contre toute intervention impérialiste. Face à la crise écologique, il exproprierait les trusts du nucléaire (EDF, Areva…) et mettrait en œuvre une politique pour sortir de toute urgence du nucléaire et développer de façon planifiée les énergies renouvelables.

    Aucune motion ne propose de rentrer au FDG
    tout est résumé ainsi (extrait motion A):

    Alors que le contenu programmatique et stratégique et la forme de l’alliance entre le PCF et le PG est connue publiquement (la candidature Mélenchon à la présidentielle et une répartition pour les législatives), il est clair qu’il n’y a pas d’accord possible avec les forces politiques du front de gauche pour la présidentielle et les législatives.

    Le NPA décide d’être présent à l'élection présidentielle avec une candidature anticapitaliste, écologiste, anti-impérialiste, indépendante du PS et de ses alliés, mettant au premier plan les mobilisations et la nécessité de leur convergence. Nous voulons dans cette campagne être les porte-parole des luttes des salariéEs, des précaires, des jeunes, des sans-papiers... Nous faire l’écho des révolutions dans les pays arabes pour montrer que seule l’intervention directe des travailleurs et des peuples peut - par des grèves et des luttes d'ensemble - changer le rapport de forces, refuser ce système et le renverser.

    Notons la contorsion logique :
    ENTRE
    La crise économique sociale et financière se poursuit à travers la planète alors même que les menaces écologiques se précisent de jour en jour. Les plans d’austérité se succèdent dans tous les pays d’Europe, avec l’objectif évident de faire payer la crise aux travailleurs. Les mobilisations de résistance se déploient dans de nombreux pays d’Europe sans parvenir à se coordonner et à atteindre un niveau de rapports de force suffisant pour faire plier les gouvernements au service des intérêts des financiers, banquiers et autres actionnaires.

    ET

    Dans ces conditions, il [le NPA] décide d’avoir sa propre candidature à l'élection présidentielle et de préparer les élections législatives qui suivront.

    ces deux citations ainsi que la suivante proviennent de la motion B, la plus favorable à la stratégie de rassemblement (la C supplie LO de les écouter):

    Pour l’heure, les conditions du rassemblement pour lequel nous militons ne sont pas réunies : appel pour des primaires de toute la gauche signés par certains animateurs du mouvement social, refus du Front de Gauche d’affirmer clairement l’impossibilité de gouverner avec le PS et de constituer avec lui une majorité parlementaire, une candidature de J.L. Mélenchon qui ne saurait incarner ce rassemblement…
    [...]
    Si nous parvenons à lever les obstacles au rassemblement que nous appelons de nos voeux, le NPA sera prêt à retirer sa candidature au profit d’une candidature de rassemblement anticapitaliste.


    rassemblez-vous entre vous, au moins vous êtes sûr de pas être dérangés et le jour où on saura ce que signifie "clairement" dans le jargon trotskyste, on comprendra peut être pourquoi ça n'est pas suffisamment clair de dire "il n'est pas question de participer à un gouvernement dirigé par le PS" (dixit mélenchon)...les obstacles à lever relèvent peut_être de la psychothérapie...

    en tout cas je serais tenté de te dire, je ne sais ce que t'en pense miguel, mais à un moment donné si le mal persiste, il va falloir choisir entre être du côté du peuple et être militant d'un parti,
    se diviser ainsi entre "nous", les purs, et "eux, les sales, pour mieux laisser régner l'oppression et quelques petits dirigeants jaloux de leurs prérogatives..ça suffit!

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  miguel... le Lun 13 Juin - 5:28

    je note qu'aucun texte ne mentionne l'entrée au FDG...

    Non, le fait que Mélenchon annonce sa candidature a accéléré les choses. On ne peut pas simplement suivre sa voie (royale ?) déjà toute tracée, et son futur score à deux chiffres (minimum pirat )

    Mais c'est vrai qu'on est tiraillés à chaque élection, parce qu'on n'a pas de majorité forte pour dire quel chemin emprunter "clairement".


    Mais bon, c'est aussi la démocratie. On n'a pas de chef pour nous dire ce qu'on doit penser.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  sitouayain le Lun 13 Juin - 8:47

    miguel... a écrit:

    Mais c'est vrai qu'on est tiraillés à chaque élection, parce qu'on n'a pas de majorité forte pour dire quel chemin emprunter "clairement".


    Mais bon, c'est aussi la démocratie. On n'a pas de chef pour nous dire ce qu'on doit penser.

    Suis je puis me permettre de critiquer un parti dont je ne suis pas...et ne serai jamais adhérent...

    je note les noms figurant au bas des textes soumis au vote des adhérents, j'additionne et j'obtiens moins de 20 noms.
    Soit le NPA compte moins de 20 adhérents, et c'est une démocratie, soit c'est une parodie de démocratie...avec un Politburo qui met en scène ses désaccords et clarifie ses rapports de force en comptant le nombre d'adhérents qui suivent telle ou telle position prémâchée.
    En sachant que les trois positions proposées au vote ne recouvrent pas tout l'éventail des positions au sein des adhérents du parti, et que bien des adhérents vont voter pour une position, non pas parce qu'ils sont 100% d'accord avec, mais pour faire barrage à l'une des trois (=vote utile), je doute que ce vote "clarifie" quoi que soit.
    Le plus triste est évidemment que ce vote intervient alors même que la plupart des adhérents favorables à la participation au Front de Gauche sont partis...ce départ devrait interroger quiconque croit en la démocratie au NPA...

    quoi qu'il en soi, ceux qui croient que la stratégie qui consiste à chercher un contexte favorable pour une véritable révolution (par le bas)peut passer par la victoire d'une coalition des forces à la gauche du PS lors de banales élections bourgeoises, auront à subir les insultes et les dénigrements de la part de militants qui ne veulent pas en entendre parler (de LO et du NPA).

    Ces gens-là, au lieu de regarder avec bienveillance l'initiative du Front de Gauche et au lieu d'y rentrer pour faire bouger les lignes, ou de rester à l'extérieur pour préparer la suite, vont dépenser leur énergie à discréditer mélanchon et ceux qui ont fait le choix de l'unité...au mépris de ce que l'immense majorité des gens qui aspirent à un changement radical de société seraient en droit d'attendre d'eux...

    grâce à de tel partis révolutionnaires le néolibéralisme et les autres contre-utopies capitalistes ont de beaux jours devant elles! merci "camarades"

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  miguel... le Lun 13 Juin - 15:36

    sitouayain a écrit:je note les noms figurant au bas des textes soumis au vote des adhérents, j'additionne et j'obtiens moins de 20 noms.
    Soit le NPA compte moins de 20 adhérents, et c'est une démocratie, soit c'est une parodie de démocratie...avec un Politburo qui met en scène ses désaccords et clarifie ses rapports de force en comptant le nombre d'adhérents qui suivent telle ou telle position prémâchée.

    Ah ouais ?
    et comment tu fais pour pondre un texte qui tienne la route à 4500 ou 5000 personnes ?










    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  sitouayain le Lun 13 Juin - 17:06

    miguel... a écrit:
    sitouayain a écrit:je note les noms figurant au bas des textes soumis au vote des adhérents, j'additionne et j'obtiens moins de 20 noms.
    Soit le NPA compte moins de 20 adhérents, et c'est une démocratie, soit c'est une parodie de démocratie...avec un Politburo qui met en scène ses désaccords et clarifie ses rapports de force en comptant le nombre d'adhérents qui suivent telle ou telle position prémâchée.

    Ah ouais ?
    et comment tu fais pour pondre un texte qui tienne la route à 4500 ou 5000 personnes ?


    4500 ou 5000, c'est selon les syndicats ou selon la police? jocolor

    plus sérieusement, je ne peux pas vraiment te répondre précisément, il me faudrait une carte précise des sections, leur nombre et le nombre d'adhérents par section, et j'ai aussi du mal à comprendre vu de l'extérieur le fonctionnement en plates-formes...

    il existe de nombreuses méthodes possibles, la plus simple est de laisser un temps de dépôt pour les textes, puis faire le tri et rassembler les textes qui se rapprochent, laisser leurs auteurs respectifs pondre un texte de synthèse ensemble, on obtient donc plusieurs tendances et autant de textes (disons 4 ou 5). à partir de là il s'agit d'obtenir un seul texte. il convient donc de décortiquer tout ça et de sortir les points qui ne font pas consensus...c'est là qu'il faut débattre pour rapprocher ce qui peut l'être, trouver des compromis et éventuellement soumettre au vote ce qui pose vraiment problème..à partir de là on sait ce qui est fortement majoritaire et très minoritaire et on rediscute pour fondre tous les textes en un...légitime.

    c'est peut être pas très clair mais j'imagine que tu saisis la nuance entre cette modalité (pas précise du tout et pas la seule possible) et le fait d'avoir quelques personnes autorisées à pondre des textes(dans un éventail restreints de possibilités), textes qu'il faut voter (en 1 seul tour?) tels quels, donc départagés via le fait majoritaire et qui plus est sans possibilité d'amendement...ça c'est de la mascarade! heureusement, ça n'est pas mon problème...



    Miguel...comme ce fil n'est pas dans le cadre de la constituante etc...je te laisses répondre si tu en éprouves le besoin et après je verrouille le sujet, ça te vas?

    geek

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  miguel... le Lun 13 Juin - 21:41

    Le CPN est mandaté par les comités.
    Des dizaines de contributions individuelles ou collectives sont également envoyées aux militants.
    Les 3 textes soumis au vote représentent 3 positions distinctes.
    La majorité l'emportera.
    Il n'y a pas de consensus possible. Certains veulent se rapprocher de LO, les autres plutôt vers le FdG, les Objecteurs de Croissance, la Fase... et parmi eux certains disent que le temps des discussions est révolu pour ce coup.
    C'est ce qu'on va trancher.
    Le plus triste est évidemment que ce vote intervient alors même que la plupart des adhérents favorables à la participation au Front de Gauche sont partis...ce départ devrait interroger quiconque croit en la démocratie au NPA...

    S'ils sont juste venus au NPA pour participer aux élections, alors ils ont eu raison de ne pas rester.
    Mais personnellement j'en connais pas.




    Contenu sponsorisé

    Re: NPA/Front de Gauche : Y aller...ou pas

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 22:44