Forum du groupe de travail pour une Constituante


    [Europe] Les indignés sur les places

    Partagez
    avatar
    Narbonne

    Messages : 57
    Activité et ancienneté : 66
    Popularité des contributions : 9
    Date d'inscription : 28/05/2011
    Age : 65
    Localisation : region parisienne

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  Narbonne le Sam 8 Oct - 19:14

    Soutien aux indignés :

    http://www.avaaz.org/fr/the_world_vs_wall_st_fr/?fp
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  marc le Lun 10 Oct - 10:33

    Le 15 octobre indigné-es et rassemblé-es
    Nous, organisations françaises, avons décidé de nous saisir de l'appel international des indignés à une journée de mobilisation le 15 octobre, pour que l'indignation s'exprime ici aussi de la façon la plus unie et la plus massive comme ce sera le cas en Espagne, en Italie, en Grèce, en Grande Bretagne, en Slovénie, en Islande et aussi en Tunisie, aux Etats Unis...
    Face à la crise du système financier et des banques, les gouvernements, l'Union européenne, les institutions internationales ont décidé de faire payer les populations. Ils mettent en œuvre des politiques d'austérité qui ont des conséquences dramatiques, ils organisent la paupérisation de couches de plus en plus larges de la population et mettent en cause la possibilité d'un avenir commun sur la planète.
    Les indigné-es du monde entier continuent à montrer leur détermination à défendre leurs droits face à la finance. Ils exigent une démocratie réelle face aux politiques qui leur sont imposées sans tenir compte de leurs choix et de leur vie. Nous serons à leurs côtés.


    Appel international du 15 octobre :
    Le 15 octobre - Tous ensemble pour un changement mondial
    Le 15 octobre des gens du monde entier descendront dans les rues et sur les places. De l'Amérique à l'Asie, de l'Afrique à l'Europe, ces personnes se mobilisent pour réclamer leurs droits et exiger une vraie démocratie. Maintenant il est temps de nous réunir dans une protestation mondiale non-violente.
    Le pouvoir en place travaille au profit de quelques-uns en ignorant aussi bien la volonté de la majorité que le prix humain et environnemental que nous payons. Cette situation intolérable doit cesser.
    Unis d’une seule voix, nous allons faire savoir aux politiciens, et aux élites financières qu'ils servent, que c'est à nous, le peuple, de décider de notre avenir. Nous ne sommes pas des marchandises entre leurs mains, ni entre celles des banquiers, qui ne nous représentent pas.
    Le 15 octobre nous nous rencontrerons dans les rues afin d'initier le changement mondial que nous voulons. Nous allons manifester pacifiquement, débattre et nous organiser jusqu'à l'obtenir.
    Il est temps de nous unir. Il est temps pour eux de nous écouter.
    Peuples du monde, mobilisez-vous le 15 Octobre!

    AC, Aitec-Ipam, Attac France, DAL, Fondation Copernic, Marches européennes, Mémoire des luttes, Réseau féministe Ruptures, SUD ptt, Transform, Union Syndicale Solidaires,

    soutenu par : FASE, Les Alternatifs, NPA, PCF, PG, Parti de la Gauche Européenne

    cheers Maintenant, il n'y a pas que l'appel à saisir bom Non, je pensais aux banques et sociétés de finance, pas au micro ! Resterait un souci s'ils n'y avait que ceux qui se disent indignés qui veulent seuls une vraie démocratie. Accompagner la vague en restant à ses côtés ou profiter de l'occasion pour se saisir en priorité de cette revendication ?
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  Alter Egaux le Mar 11 Oct - 20:48

    Je vous conseille de vous pencher sur les courbes du chomage sur les USA, posté sur le blog de Paul Jorion. Edifiant.



    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  Alter Egaux le Mar 1 Nov - 11:35



    Frédéric Lordon apporte son soutient au mouvement "Occupons la Défense" : Frédéric Lordon.

    "Occupons la Défense" : http://www.occuponsladefense.net/
    avatar
    Narbonne

    Messages : 57
    Activité et ancienneté : 66
    Popularité des contributions : 9
    Date d'inscription : 28/05/2011
    Age : 65
    Localisation : region parisienne

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  Narbonne le Ven 4 Nov - 21:49

    700 indignés à la Defense :

    http://www.streetpress.com/sujet/9612-la-defense-la-police-demonte-les-tentes-des-indignes
    avatar
    Xavier Marchand

    Messages : 115
    Activité et ancienneté : 198
    Popularité des contributions : 25
    Date d'inscription : 20/01/2011
    Age : 49
    Localisation : Hérault (34)

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  Xavier Marchand le Sam 5 Nov - 10:42

    Et ils remettent ça ce samedi à 14h sur le même parvis.
    avatar
    logan2

    Messages : 29
    Activité et ancienneté : 40
    Popularité des contributions : 7
    Date d'inscription : 12/08/2011
    Age : 59
    Localisation : La Source

    Portugal desenvolvido e soberano Contra a exploração e o empobrecimento - Pour un Portugal développé et souverain Grève générale de 24 H le 24 novembre contre l'exploitation et l'appauvrissement

    Message  logan2 le Dim 6 Nov - 22:01


    Contra a exploração e o empobrecimento
    Grève générale de 24 H le 24 novembre contre l'exploitation et l'appauvrissement





    Portugal desenvolvido e soberano
    Pour un Portugal développé et souverain
    Emploi - Salaires - Droits - Services Publics



    Lisbonne, 19 octobre 2011 :

    Suite à l'accord souscrit avec la Troika FMI/UE/BCE, le Portugal est confronté avec un nouveau programme d'austérité aggravé, sans parallèle depuis l'instauration de la démocratie.



    En synthèse il s'agit maintenant de mesures suivantes:



    Augmentation illégale de la durée du travail de 2h30 (de 4Oh à 42h30 par semaine), ce qui implique la réduction des salaires de 7%, en moyenne, et l'augmentation du chômage ;

    Vol de la prime de fin d'année de tous les travailleurs en 2011 et des primes de fin d'année et des congés payés des travailleurs de l'Administration Publique et du secteur entrepreneurial de l'Etat - ainsi que pour les pensionnés/retraités en général - pour les prochains deux ans 2012 et 2013 ;

    De nouvelles coupes dans les salaires et les pensions de retraite ;

    Aggravement brutal des impôts sur la consommation et les revenus du travail ;

    Réduction de l'allocation de chômage ;

    Elimination de l'allocation familiale et du revenu social d'insertion à des milliers de familles ;

    Réduction des jours fériés ;

    Plus de privatisations (y compris de l'eau);

    Fermeture de plusieurs services publics et coupes dans la santé et l'éducation.



    Dans le cadre du programme, le gouvernement et les associations patronales se proposent d'amputer les droits des travailleurs, y compris l'interdiction des licenciements sans juste cause, le droit constitutionnel de la négociation collective, les compensations pour motifs de licenciement, la protection sociale des personnes au chômage et la réglementation des horaires de travail.



    Il est question d'un véritable programme d'agression contre les travailleurs, le peuple et le pays. Les mesures présentées sont des calamités. Si elles sont concrétisées, elles vont plonger le pays dans une récession économique (que le gouvernement admet déjà de l'ordre de 3% en 2012), ce qui va aggraver, au lieu de réduire, le poids de la dette.



    Si la récession s'accentue, il se créera un cycle destructif des politiques d'austérité, avec plus de récession et augmentation de la dette, recopiant ce qui se passe, notamment, en Grèce, avec les résultats désastreux pour les travailleurs, le peuple et le pays.



    Le nouveau paquet de mesures d'austérité impose la récession économique et la régression sociale, l'appauvrissement généralisé de la population, l'augmentation du chômage. Par l'amplitude et la gravité de son contenu - qui met en cause les principes de base de la structure sociale et des droits et garanties fondamentales entérinées dans la Constitution de la République Portugaise - le nouveau programme du gouvernement représente un énorme recul de civilisation et une attaque brutale à la démocratie.



    La rupture du pouvoir d'achat a des effets dévastateurs sur le marché interne, menant à la fermeture d'entreprises et la perte conséquente de postes de travail. La population en général, les travailleurs et les travailleuses, les jeunes, les chômeurs, les retraités et les pensionnés payent la facture d'une crise qu'ils n'ont pas provoquée.



    Entre temps, les plus grands groupes économiques et financiers continuent à accumuler des milliers de millions d'euros de bénéfices et, rien que pour le 1er semestre de 2011, plus de 10.370 millions d'euros sont sortis du pays, le montant le plus élevé de notre histoire.



    Ce sont les politiques suivies par les gouvernements successifs qui ont mené aux pertes de compétitivité de l'économie portugaise; à la liquidation d'une partie de notre tissus productif ; aux contrats désastreux pour l'Etat dans le cadre des partenariats public/privé ; au trou de la BPN - Banque Portugaise de Négoces, qui pourra avaler 3.000 millions d`euros ; à la non canalisation de crédits vers le secteur productif; au manque d'efficacité et à la faible productivité de beaucoup d'entreprises ; à la corruption ; à la fraude et à l'évasion fiscales ainsi qu'à l'économie parallèle.



    Ceci est une politique de terre brûlée !

    Si on ne l'arrête pas, la concrétisation de plus de privatisations, notamment sur la captation, le traitement et la distribution de l'eau et des résidus, de la réduction de services dans les entreprises de transports et les coupes dans les prestations sociales, notamment dans la sécurité sociale, dans la santé et dans l'éducation, avec l'aggravement de l'inflation conduiront à des effets dévastateurs dans le développement du pays et dans la qualité des services publics, et provoqueront l'augmentation de la précarité, du chômage, de la pauvreté et de l'exclusion sociale.



    Le Portugal a besoin d'une autre politique qui exige la renégociation de la dette - les délais, les intérêts et les valeurs à payer - , et qui promeut la croissance et l'emploi assortis de droits, qui mise sur la dynamisation du secteur productif, qui garantit l'augmentation des salaires et des pensions, qui assure la défense et le renforcement des fonctions sociales de l'Etat et des services publics, qui valorise le travail et rend leur dignité aux travailleurs.



    Dans ce sens, le Conseil National de la CGTP-IN,

    réuni ces 18 et 19 octobre 2011, a décidé de:



    Saluer les luttes des travailleurs et travailleuses de tous les secteurs d'activité, ainsi que tous ceux qui ont participé aux grandes manifestations convoquées par la CGTP-IN le 1er octobre dernier à Lisbonne et Porto, appelant à poursuivre l'action, à partir des lieux de travail, exigeant une réponse positive à leur propositions et revendications;



    Intensifier l'éducation et la mobilisation des travailleurs et travailleuses pour les luttes qui sont en cours et, dès à présent, pour la préparation des actions de sensibilisation, de mobilisation et de présence dans la rue, qui auront lieu entre le 20 et le 27 octobre ;



    Appeler à toutes les organisations syndicales, ainsi qu'aux travailleurs des secteurs public et privé, pour l'indispensable convergence en vue du renforcement de l'unité dans l'action à partir des lieux de travail, dans la lutte contre ce programme d'agression, pour de meilleures conditions de vie et de travail, pour un Portugal avec un avenir ;



    Convoquer la Grève Générale pour le 24 novembre 2011, contre l'exploitation et l'appauvrissement ; pour un Portugal développé et souverain ; pour l'emploi, salaires, droits et services publics ;



    Promouvoir, au travers des Unions Syndicales de District et le jour de la Grève Générale, des actions publiques dans les divers districts, pour donner une expression publique à l'indignation générale contre la politique de droite et les positions rétrogrades du patronat et exiger un changement de politique qui respecte et valorise les travailleurs et assure le développement économique et social du pays.
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  marc le Mar 8 Nov - 16:02

    << Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir >>



    Dernière édition par marc le Mer 16 Nov - 12:32, édité 1 fois
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  marc le Mer 16 Nov - 10:28

    L’Histoire contemporaine nous apprend qu’il y a eu deux méthodes légitimes pour se débarrasser d’une dette d’Etat :
    - Celle du Droit décrite par un oligarque qui fuyait sa Patrie (1) et
    - celle du Fait de ceux qu'il a abandonné et qui ont lutté sur place pour redresser leur pays (2). La première passe par un audit, une mesure, de cette dette.
    La seconde par un réveil de la volonté politique des citoyens, en toute conscience.

    La solution de l‘oligarchie a toujours été de laisser empirer la situation sachant qu‘elle contrôlait la police, l‘armée, l‘exécutif. Comme elle contrôle aujourd’hui les médias, quelques leurres suffisent pour détourner les attentions des enjeux.

    Comme 68 fut un "renouvellement" de la classe politique qui permit une percée du plafond médiatique à quelques jeunes loups devenus aujourd'hui candidats de premier plan, le mouvement européen depuis le 15 mai sert aujourd'hui de tremplin à des idées dont le peuple ne se soucie guère : Celles qui relèvent de l'économie. Il n’a pas besoin de passer le réveillon dans l’étude de celle-ci pour comprendre qu’il est capable de tenir son propre budget tant qu’il n’est pas entouré de voleurs ou de menteurs. La seule contrainte, c’est la loi, et en démocratie, c’est lui qui l’écrit ou il sous-traite à un législateur. Une dette est un acte légal. Tout autre acte légal peut l'annuler. Ce qu'une loi a fait une autre loi peut le défaire, (quand on a encore le législatif en main).
    Ce n'est pas en plaçant quelques bien-nés issus des sommets de la "société civile" ou des organisations à la tête des banques "sociabilisées" que le peuple retrouvera sa souveraineté et que l’oligarchie perdra le contrôle exclusif de la situation.

    Faire un audit de la dette aujourd'hui, c'est mettre la charrue avant les boeufs. Les états qui ont utilisé ce mécanisme légal l'ont fait au profit de ceux qui étaient au pouvoir. A-t-on vu, hors influence étrangère, quelqu'un aux manettes, qui, ayant épongé sa dette, rende le pouvoir au peuple ? Que les élites traitent de cet audit, c’est leur problème. Nous, on ne veut que reprendre notre part de pouvoir. On ne les aidera à déclencher cet audit que si elles nous aident à démocratiser. Nous connaissons autant qu’eux les critères qui font qu’une dette soit déclarable odieuse. Mais quand nous sommes sur l’esplanade ils sont sur leurs médias. Nous n’oublions pas.
    A notre niveau, c'est le piège dans lequel sont tombés les indignés en copiant Wall Street. L'urgence financière est mauvaise conseillère quand on a encore le ventre plein. Quand on copie, autant le faire sur ses deux voisins à la fois à droite et à gauche !

    La défense ! Qu'allait-on faire dans cette galère ? Va pour une percée du plafond médiatique, mais quand on considère les pertes : Blessés, et gens qui n’ont pas d’info autre que le jeu de cowboy et indiens. Et l'attaque, les yeux ouverts, c'est pour quand ?
    Quel est le contenu qui a percé le plafond médiatique ?
    4 novembre : http://paris.reelledemocratie.com/node/646
    11 novembre : http://paris.reelledemocratie.com/node/713

    (1) Revoir le documentaire "debtocracy" avec le même recul qu'on relit Montesquieu et ses trois pouvoirs, il écrivait pour des gens respectables, donc faisait l'impasse sur le sien, le pouvoir médiatique, le quatrième pouvoir, celui est devenu le premier et déforme l'essence du mouvement pour une réelle démocratie.
    (2) Sans présumer des résultats consécutifs à ces choix, bons ou malheurs vécus par les peuples par la suite, tant au dedans qu'en dehors de ces Etats.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 34
    Localisation : Paris

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  sitouayain le Jeu 17 Nov - 19:01

    Salut marc,

    de ce que j'avais pu voir lors des premières assemblées d'indignés à Bastille, il y avait beaucoup de sans étiquette, et quelques pro du militantisme médiatique tels les "désobéïssants" en la personne de Xavier Renou, etc. et il y a encore parmi la poignée qui reste (selon mes calculs, à peine 200 sur une agglo de 10 millions d'habitants!) des gens soucieux de faire des coups médiatiques...

    la décision d'aller à la Défense était symbolique, tout autant que celle d'aller à Bastille, mais s'installer à Bastille était plus stupide encore car si en 1789 ce lieu représentait l'arbitraire du pouvoir royal et ses lettres de cachet, il ne représente plus rien aujourd'hui tandis que la Défense est bien le centre du pouvoir antidémocratique...même chose à Wall Street.

    bien évidemment, les indignés sont médiatiquement bien plus sympatiques et légitimes lorsqu'ils sont ailleurs, même chose avec les révoltes arabes, elles sont encensées là-bas et nos révoltes sont conspuées, étouffées, dénigrées ou tout simplement ignorées ici...

    ça fait longtemps que je pense que "se faire média" est le premier acte de résistance d'un mouvement citoyen qui entend lutter contre l'ordre établi, mais, cela n'empêche pas d'utiliser les média par des actes symboliques pour maintenir la dynamique du mouvement,
    après, si la volonté collective s'oriente vers une optique totalement "hors système", par exemple, si vous décider un jour de faire irruption dans la tour de TF1 voire de leur couper l'électricité...je suis partant...mais le mouvement a-t-il les moyens de parvenir à faire comprendre ses actes et sa philosophie?

    au passage, le mouvement anarchiste étant passé par ce genre de réflexions, il serait bon de songer à étudier tout ça...même si d'aucuns on perdu le sens du politique en voulant à tout prix chasser les étiquettes, derrière les étiquettes il y a aussi des cheminements pratiques et philosophique...avant que quelques petits bourgeois indignés ne soient les cohn bendit de demain!

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  miguel... le Ven 18 Nov - 20:53

    Après les avoir rencontrés cet été lors d'un AG, je suis allé samedi dernier à un de leurs rassemblements.
    Mais il y a un truc que je ne supporte pas, c'est leur communication, le fait d'affubler chaque évènement d'un titre choc, de choisir des dates étranges, d'en faire un pataquès... et des slogans, des slogans dans toutes les langues, plutôt vides de sens.
    Bref l'habillage me fait gerber.
    Et le fond n'est pas très clair non plus.
    Un certain nombre d'illuminés, et à côté de ça des personnes intéressantes.
    Je pense m'approcher un peu plus de ce mouvement parce que je ne vois que ça ces prochains temps en matière de contestation, en tout cas qui puisse prendre de l'ampleur mais je ne m'attends pas à grand chose en terme de résultats.


    Contenu sponsorisé

    Re: [Europe] Les indignés sur les places

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 22 Juil - 18:50