Forum du groupe de travail pour une Constituante


    [DSK] L'affaire

    Partagez
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Alter Egaux le Jeu 21 Juil - 15:56

    Le complot relancé, mais jusqu'à quand, et jusqu'où ?

    Vous n'allez pas le croire.

    Affaire DSK: possible affaire d'Etat
    AFP
    Mis en ligne le 21/07/2011

    "Si le gouvernement n'a rien à cacher, il n'y a pas de raison qu'il ne donne pas une suite favorable à une demande qui semble légitime dans une grande démocratie comme la France."
    Le club DSK évoque "une possible affaire d'Etat" après les dernières révélations concernant un mail envoyé par le directeur de la gestion des risques du groupe Accor au sujet de l'affaire Dominique Strauss-Kahn.
    "Ces dernières révélations (..) attestent d'une possible affaire d'Etat sur laquelle nous demandons des explications claires et précises au président de la République", écrit dans un communiqué le club DSK, lancé il y a un an pour "créer les conditions d'une alternative durable de la gauche autour de son meilleur candidat naturel".

    "Les multiples connections surprenantes entre le groupe français Accor, propriétaire de la chaîne hôtelière Sofitel, et le cabinet du président de la République ainsi que des fonctionnaires de police sous l'égide de Claude Guéant interrogent les citoyens français", souligne le club DSK.

    "Si le gouvernement n'a rien à cacher, il n'y a pas de raison qu'il ne donne pas une suite favorable à une demande qui semble légitime dans une grande démocratie comme la France", ajoute-t-il en qualifiant d'"étroits, répétés et particulièrement opaques" les liens entre le groupe Accor et l'Etat français dans le cadre de l'affaire DSK.

    Un cadre d'Accor, Xavier Graff, fait l'objet d'une "procédure de sanction disciplinaire" après avoir envoyé un mail, daté du 24 juin, au colonel Thierry Bourret, patron de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et la santé publique (OCLAESP).

    Dans ce mail, M. Graff écrit: "au Sofitel NY, nous avons réussi à +faire tomber+ DSK. Nous espérons que l'OCLAESP arrivera à faire tomber quelques cyclistes tricheurs cet été", selon Le Point qui publie un fac-similé du mail.

    M. Graff était de permanence le 14 mai, jour de l'interpellation de Dominique Strauss-Kahn à New York, alors que des interrogations subsistent sur l'heure à laquelle l'Elysée aurait été prévenu de l'arrestation de l'ex directeur général du FMI.
    http://www.lalibre.be/actu/international/article/674470/affaire-dsk-possibl…
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Jeu 21 Juil - 19:39

    Sans faire partie du Club DSK, j'avais parlé de la chaine Accord et des Sofitel, au début de cette affaire Alter Egaux.

    Je pense même qu'il n'y a rien de plus facile pour une grande chaine d'hôtels de mettre en place une filière de "prostitution" pour satisfaire les besoins sexuels de ces riches clients, demandeurs de femmes de couleur.

    Le réseau Zandvoort a bel est bien existé, existe peut-être toujours (j'en suis persuadée), et des personnes bien placées étaient en cause, tout comme l'affaire CORAL.

    http://zandvoort.morkhoven.org/wordpress/?p=656

    Dans le cas de ces affaires, il s'agissait d'enfants et je suppose que les plus hauts placés ont été protégés. Les témoignages de certains enfants n'ont même pas été pris en compte.
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Alter Egaux le Ven 22 Juil - 5:24

    Ninon74 a écrit:Le réseau Zandvoort a bel est bien existé
    Je connais, bien entendu...
    Une monstruosité pour oligarche décadent.

    Ceci dit, tout ceci ne change rien à l'affaire. Les lectures des déclarations des témoins dans l'affaire Banon sont édifiants. Comme celui d'Aurélie Filippetti.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Sam 23 Juil - 15:41

    Alter Egaux a écrit:
    Ninon74 a écrit:Le réseau Zandvoort a bel est bien existé
    Je connais, bien entendu...
    Une monstruosité pour oligarche décadent.

    Ceci dit, tout ceci ne change rien à l'affaire. Les lectures des déclarations des témoins dans l'affaire Banon sont édifiants. Comme celui d'Aurélie Filippetti.

    Je reviens sur le terme de "témoin(s)" Alter Egaux : il n'y avait que 2 personnes dans cette pièce, comme dans (pratiquement) toutes les affaires de ce genre.
    Un témoin est quelqu'un qui a assisté ; avoir entendu n'est pas la même chose. Et les rumeurs se propagent vite, se transforment, se déforment, d'une oreille à l'autre, d'une bouche à l'autre, et à l'heure d'internet cela peut s'avérer terrible.

    J'ai fait l'objet d'une rumeur, et si j'avais voulu, j'aurais pu porter plainte : une de mes contacts, via MSN est allé raconter que j'avais été violée sur une table par mon patron, que j'avais eu plusieurs enfants mais que la DDASS me les avait tous enlevés....! A tel point, que d'autres personnes m'ont téléphoné pour savoir si cela était vrai !

    Je n'ai pas donné suite car la personne avait très peu de culture (pratiquement pas d'études) et que je me serais sentie en état de supériorité par rapport à elle. J'ai préféré partir, changer de pseudo. J'ai été retrouvé, mais j'ai conservé mon pseudo. Pour ce forum, j'ai à nouveau changé de pseudo afin d'être certaine de ne pas être ennuyée une nouvelle fois.

    Tu me diras qu'il n'y a pas de feu sans fumée ; si, il y a des feux sans fumée.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Sam 23 Juil - 15:47

    Affaire DSK: la rédaction du «Figaro» gênée aux entournures

    Le quotidien de droite fait ses choux gras des rebondissements de l'affaire DSK. Mais la ligne dure impulsée par la direction fait débat dans la rédaction.

    Par DOMINIQUE ALBERTINI


    Le photomontage figurait en une du Figaro mardi dernier. Sous le titre «Affaire Banon-DSK: François Hollande va être entendu». Il représentait les visages en gros plan du socialiste et de la victime présumée de Dominique Strauss-Kahn. Cette titraille tapageuse, aux allures de mise en cause, a provoqué des réactions indignées au PS. Comme celle du député André Vallini, pour qui il est «incompréhensible» de présenter «une audition normale, pour ne pas dire banale (...) comme un événement de première importance». Un sentiment partagé... jusque dans la rédaction du Figaro lui-même.

    «C'était totalement disproportionné, quasiment aussi gros que pour la mort de Ben Laden»
    , lâche un journaliste dépité. Certes, le quotidien est historiquement lié à une ligne de droite libérale. Mais ils sont aujourd'hui un certain nombre à déplorer, de l'intérieur, une dérive partisane de leur journal. «Il y a un gros sentiment de lassitude à la rédaction, poursuit notre source. Les angles sont un peu toujours les mêmes: on tape la gauche, et à droite on critique Borloo et Villepin». D'après un autre, «les conversations sont récurrentes autour de la machine à café sur le traitement de ces affaires, la place qu'on leur donne. La phrase qui revient souvent, c'est : on ne va pas tenir un an comme ça. Mais au fond, c'est la résignation qui domine».

    «Un bulletin interne de l'UMP»

    Ce n'est pas la première fois que la ligne politique du journal divise sa rédaction. En juillet 2010, la Société des journalistes du Figaro dénonçait la publication d'un procès-verbal d'audition tronqué sur l'affaire Bettencourt, accompagné d'un article non-signé. Pratique qui «participait à l'évidence de la stratégie de communication élaborée à l'Elysée», selon la SDJ. Fin 2010, celle-ci a distribué aux journalistes un questionnaire sur la ligne politique du journal. La synthèse des réponses, rapportée par Mediapart, fait état d'une «gêne réelle quant à la mise en scène de l'information», certaines dénonçant même «une dérive faisant du journal un bulletin de l'UMP».

    Contactée, la direction de la rédaction n'était pas disponible pour réagir à ces propos. Elle est pourtant directement mise en cause par certains journalistes. En première ligne, le directeur Etienne Mougeotte, arrivé en 2007 de TF1. «C'est lui qui a la haute main sur la ligne du journal, raconte un journaliste. On est dans une sorte dictature molle depuis quatre ans. Les gens en ont marre de se faire rembarrer, donc ils anticipent certains sujets qu'ils savent qu'il va demander. Et il ne faut pas être grand clerc pour voir qu'il y a une ligne directe entre lui et Serge Dassault».

    «On craint la présidentielle»

    L'industriel, propriétaire du Figaro, est également sénateur UMP de l'Essonne. Il vient d'obtenir l'investiture du parti présidentiel pour les sénatoriales de septembre prochain. D'autres réponses au questionnaire de la SDJ faisaient état de difficultés dans le traitement d'informations sur des pays en affaire avec le groupe Dassault – Brésil et Suisse, notamment. Il se raconte au Figaro que l'ancien rédacteur en chef Nicolas Beytout, en délicatesse avec le propriétaire, aurait quitté le journal avec une collection de faxes de Dassault demandant des modifications dans les articles à paraître.

    Ce climat pesant est aussi alimenté par la fusion en cours entre les rédactions web et papier. «Les unes tirées par les cheveux s'ajoutent aux craintes liées à cette fusion menée à marche forcée, personne ne sait à quelle sauce il va être mangé», confie-t-on en interne. Où l'on ne serait pas contre un retour à un style plus sobre: «Tout ça expose beaucoup le journal. Et ça nous fait un peu peur pour la présidentielle».

    http://www.liberation.fr/medias/01012350481-affaire-dsk-la-redaction-du-figaro-genee-aux-entournures

    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Alter Egaux le Jeu 28 Juil - 6:44

    Rétropédalage de la presse, sur Nafissatou Diallo. Les fuites de la communication téléphonique faisant état d'argent et de chantage étaient fausses : ni racket présumé, ni prostituée présumée.

    Nafissatou Diallo n'est pas motivée par l'argent

    L'un des avocats de la femme de chambre, qui accuse DSK d'agression sexuelle, affirme qu'elle n'est pas "une virtuose du racket".

    Nafissatou Diallo, qui accuse Dominique Strauss-Kahn de l'avoir agressée sexuellement en mai dernier à New York, a rencontré mercredi pendant près de huit heures les procureurs chargés de l'affaire. S'adressant à la presse à l'issue de la réunion, son avocat Kenneth Thompson a déclaré que la réunion s'était concentrée sur des conversations téléphoniques entre la femme de chambre et un homme détenu dans une prison de l'Arizona le 14 mai, jour de l'agression présumée au Sofitel de Manhattan.

    Kenneth Thompson a déclaré que Nafissatou Diallo n'avait jamais, dans son premier appel téléphonique, dit les mots qu'on lui prêtait jusqu'ici - "il a beaucoup d'argent, je sais ce que je fais". La discussion en foulani, un dialecte peul, n'avait été traduite que tardivement par les enquêteurs. "La victime n'a jamais dit ces mots", a déclaré l'avocat en expliquant que les participants à la réunion avaient tous écouté l'enregistrement de ces conversations avec plusieurs traducteurs et que Nafissatou Diallo avait en revanche déclaré que Dominique Strauss-Kahn avait tenté de la violer. "Il n'y a jamais eu de discussion à propos de sa fortune", a assuré Kenneth Thompson tout en concédant que dans un deuxième appel, par la suite, les deux interlocuteurs avaient parlé du fait que DSK était riche et puissant.

    Nafissatou Diallo, qui a rompu lundi dernier le silence qu'elle observait jusque-là en accordant un entretien à la chaîne de télévision ABC News et à l'hebdomadaire Newsweek, est arrivée au bureau du procureur vers 10 heures en compagnie de Kenneth Thompson au milieu d'un déploiement médiatique. Ils en sont partis peu avant 18 heures. Les partisans qui soutiennent la jeune femme ont fait savoir qu'elle donnerait une conférence de presse jeudi à midi (18 heures de Paris) dans une église de Brooklyn, pour remercier les associations féministes qui se battent à ses côtés.

    "Ni une virtuose du racket, ni une prostituée"
    Le parquet de Manhattan cherche à déterminer s'il y a lieu de poursuivre la procédure contre l'ancien directeur général français du Fonds monétaire international, qui est inculpé d'agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration sur la personne de Nafissatou Diallo. Selon l'un de ses avocats, Nafissatou Diallo s'est exprimée publiquement cette semaine pour que le monde sache qu'elle n'est "ni une virtuose du racket, ni une prostituée". Les avocats de l'ex-ministre français des Finances y ont vu, quant à eux, une tentative tardive de la jeune femme et de sa défense pour obtenir de l'argent de Dominique Strauss-Kahn.

    Au début du mois de juillet, l'affaire avait connu un rebondissement spectaculaire avec la mise en cause de la crédibilité de l'accusatrice, soupçonnée d'avoir menti sur plusieurs aspects de sa vie passée, puis la levée de l'assignation à résidence de Dominique Strauss-Kahn. "DSK" ne peut cependant quitter le territoire américain. Ses avocats ont demandé au procureur de Manhattan, Cyrus Vance, de se prononcer pour un non-lieu, alors que Kenneth Thompson et une coalition d'associations féministes et de représentants de minorités insistent pour qu'un procès ait lieu.

    Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont annoncé, mardi, un report au 23 août de son audience judiciaire qui était prévue le 1er août à New York. Une porte-parole du parquet de Manhattan a confirmé cette décision en ajoutant que les investigations continuaient. Dominique Strauss-Kahn, qui, jusqu'au déclenchement de l'affaire, était donné favori socialiste pour l'élection présidentielle française de 2012, rejette les accusations de la femme de chambre guinéenne.
    http://www.lepoint.fr/monde/nafissatou-diallo-n-est-pas-motivee-par-l-argent-27-07-2011-1356793_24.php
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Jeu 28 Juil - 17:35

    Dans Le Parisien, il y a une vidéo de l'interview à ABC News, commentée par un psychologue comportementaliste "Nafissatou ne ment pas" :

    http://www.leparisien.fr/dsk-la-chute/affaire-dsk-nafissatou-dement-avoir-agi-pour-de-l-argent-27-07-2011-1547036.php?xtor=EREC-109----480195@1



    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Jeu 28 Juil - 18:50

    ........
    Pour Stiglitz, "ou les banques ont été très stupide ou ils volaient des actionnaires et la société", quelque chose de ce dernier, qui était considéré comme plus réaliste, compte tenu notamment de la structure «à s'engager dans les jeux et paris» qui a été construit autour de grandes entreprises. «Les pauvres ont dit de continuer à dépenser, alors qu'ils étaient fixés sur les incitations et de laisser la bulle, ils ne reconnaissent pas, de la houle", a t-il ajouté. DETTE est l'esclave du XXI ème siècle a donc soulevé, c'est qu'ils ont «socialisé les pertes et les profits ont été capitalisés,« réintroduire l'esclavage et demander aux gens qui sont «dans la dette de plus de cent pour cent de sa valeur «de continuer à payer 25 pour cent" jusqu'à la fin de leur vie. " «C'est le travail des nouveaux forcé", il s'est qualifié, dans le même temps a souligné la nécessité de transcender le sentiment d'inégalité et de voir que c'est la charge de l'économie moderne. En ce sens, l'économiste a exposé, une fois encore, sa critique du Fonds monétaire international (FMI), qui a signalé son incapacité à remédier à l'inégalité comme un facteur économique, puisque, comme cela a été considéré, "suppose que le monde est identique. " Cependant, à cet égard, souligné que le sommet en avril pour la première fois il y avait une reconnaissance dans ce sens, il a jugé insuffisant, mais qui aide à rendre compte de certaines réalités économiques. «Il y a beaucoup de pays qui consomment moins que ce qu'ils produisent - excédent - mais que la vertu, par exemple, génère un coût dans d'autres pays", a t-il noté. "Maintenant, il y a une reconnaissance des externalités mondiales et un besoin de réglementation, tant au niveau macro et micro, tout en reconnaissant l'interdépendance des économies, mais en pratique il est très difficile d'agir ensemble», a affecté tout a déploré que la débat, bien élevé, n'a pas progressé dans ce domaine. Cela dit, M. Stiglitz a souligné que le président américain, Barack Obama, "peut avoir résolu les problèmes de l'argent des banques», mais a souligné que, en aucun cas "a essayé de résoudre les problèmes structurels sous-jacents» de l'économie américaine . "L'inertie et les intérêts particuliers continuent et, par conséquent, la bataille des idées. Je crois que ce sera une période intéressante", a t-il conclu.
    ........

    http://lacartadelabolsa.com/leer/articulo/stiglitz_el_endeudamiento_es_el_esclavismo_del_siglo_xx1


    ......
    Même s'il s'arrêtait prématurément, le mandat de Dominique Strauss-Kahn aurait été l'un des plus actifs de l'histoire du FMI.
    .....
    Il a choisi d'insister sur un thème nouveau pour sa fonction: les inégalités. Et de retrouver des accents de sa campagne pour l'investiture du Parti socialiste en vue de la présidentielle de 2007, notamment sur les effets destructeurs de la mondialisation.

    "La maladie qui nous ronge aujourd'hui, qui ronge notre économie, c'est justement cette mondialisation à forte pression libérale", disait-il lors d'une réunion publique en France en octobre 2006.

    "Il nous faut une forme nouvelle de mondialisation, une forme plus équitable de mondialisation avec un visage plus humain", affirmait-il lors d'un discours début avril à Washington.

    Par le biais d'une "note de discussion" publiée vendredi, le FMI a adopté comme ligne officielle l'idée que "la croissance et les politiques de lutte contre l'inégalité ont des chances de se renforcer mutuellement et de contribuer à poser les bases d'une expansion durable".

    Jusqu'ici, les indicateurs sur l'inégalité des revenus ne figuraient pas parmi ceux retenus dans l'analyse économique du FMI. "Cette façon de considérer les choses est derrière nous", assurait Dominique Strauss-Kahn jeudi.
    ........

    http://www.liberation.fr/politiques/01012331436-derniere-reunion-du-fmi-pour-strauss-kahn-s-il-vise-l-elysee

    Voilà un type qui est Directeur général au FMI, qui dit que la mondialisation actuelle est une mauvaise chose, qu'il faut en changer le modèle ; il parle même de l'éducation dans les pays pauvres (si j'ai bien compris la traduction), que tous les participants disent que la crise est derrière, alors qu'on est en plein dedans, et un mois après il est éliminé de la scène politique... au profit de Christine Lagarde, pour qui "la crise est derrière".....

    http://www.imf.org/external/np/tr/2011/tr041411.htm


    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  sitouayain le Jeu 28 Juil - 20:16

    Et le scandale de la MNEF, c'était parce que DSK ministre de l'économie était sur le point d'instaurer la justice sociale en France?...c'est cocasse, le type, qui n'a pas laissé grand chose à privatiser à la droite, qui a toujours enseigné et pratiqué lorsqu'il était au pouvoir, les dogmes du libéralisme (y compris pour la retraite par capitalisation) et qui nous parle de pression libérale!
    et ce pourri-là, mis sur le même plan que stiglitz...c'est un peu fort!
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Ven 29 Juil - 0:29

    sitouayain a écrit:Et le scandale de la MNEF, c'était parce que DSK ministre de l'économie était sur le point d'instaurer la justice sociale en France?...c'est cocasse, le type, qui n'a pas laissé grand chose à privatiser à la droite, qui a toujours enseigné et pratiqué lorsqu'il était au pouvoir, les dogmes du libéralisme (y compris pour la retraite par capitalisation) et qui nous parle de pression libérale!
    et ce pourri-là, mis sur le même plan que stiglitz...c'est un peu fort!

    C'est Stiglitz lui-même qui le cite, comme l'a cité Stéphane Hessel sitouayain, même s'il traine des "valises" avec lui.
    Quant à la retraite par capitalisation, n'oublie pas que c'est Sarkozy qui démonte le programme du CNR....pas DSK ; et Sarkozy est très bien placé : une partie de la famille en France, une partie aux USA.

    Qui va s'occuper de la dépendance, du plan Alzheimer :
    http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/05/alzheimer-nouvelle-fondation-de-cooperation-scientifique-mai.html

    Fondateurs et dirigeants : François Sarkozy et François de la Brosse

    François Sarkozy:
    Managing Partner d’AEC Partners, cabinet de conseil en stratégie et en organisation spécialisé dans le domaine de la santé. Depuis 2005, il est vice-président du conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma. Ancien Interne des Hôpitaux de Paris, pédiatre, titulaire d’un DEA de Physiologie Respiratoire et d’un MBA à l’Insead, François Sarkozy a également, après sa carrière hospitalière, passé 10 ans dans l’industrie pharmaceutique, en France et aux Etats-Unis.

    François de la Brosse:
    Président de Z-groupe, fondé en 1980 avec Jean-Michel Buche, plus jeune directeur de création de l’histoire de Publicis. Z est un groupe de communication multipolaire qui depuis 1997 a développé un pôle internet incluant le concept novateur de la webTV. En 2007, François de la Brosse a lancé CITI TV, un réseau de micro-entreprises dédié à l’audiovisuel adossé à l’Internet dans les quartiers en difficulté.

    Rédacteurs en chef: Martine Allain Regnault et Laura Tenoudji

    Santé - Martine Allain Regnault:
    Journaliste spécialisée dans le domaine de la santé. Elle a été en charge de la rubrique biologie, médecine et sciences naturelles au magazine « Sciences et avenir », puis de la rubrique médicale au « Monde » avant de rejoindre France 2 ou elle a animé entre autres « Savoir plus Santé » pendant huit ans avec François de Closets.

    Magazine - Laura Tenoudji:
    Journaliste sur France 2 dans l’émission « Télématin », elle y tient une rubrique sur l’actualité Internet sous son nom « Laura du web »

    Coordination et développement : Adrien de Fayet

    Equipes journalistiques et techniques:

    CITI TV, un réseau de production audiovisuelle employant des jeunes JRI (journalistes reportes d’images) dans les quartiers en difficulté. (www.cititv.fr)

    Un réseau d’experts médicaux d’envergure internationale

    http://www.longevitv.com/accueil/

    Sarkozy n'était pas encore au pouvoir que tout était déjà préparé......pas besoin de DSK non plus.

    Retraite complémentaire >>>> Médéric = l'autre frère Sarkozy = Club Hippocrate
    Les partenaires d’Hippocrate : Générale de Santé, GlaxoSmithKline, Malakoff Médéric

    Club Hippocrate = beaucoup de membres de l'UMP et du PS
    (Député Bapt -affaire Médiator-)
    http://www.club-hippocrate.fr/home/www/www.club-hippocrate.fr/Applications/MAMP/htdocs/club_hippocrate/wp-content/uploads/2010/04/CR3-Hippocrate-Etat-de-sant%C3%A9-et-syst%C3%A8me-de-retraite1.pdf

    Et, qui l'on retrouve dans l'affaire du Médiator : Médéric (Sarkozy), et GSK :

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Mediator.-l%E2%80%99Ordre-des-pharmaciens-porte-plainte-contre-l%E2%80%99ex-pharmacien-de-Servier_39382-1722029_actu.Htm

    Non, franchement, je ne pense pas que la famille Sarkozy ait besoin de DSK pour finaliser ce qu'elle avait si bien planifier. Bien au contraire.

    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Alter Egaux le Ven 29 Juil - 5:03

    Franchement, s'il fallait choisir entre DSK et Montebourg, ce serait Montebourg sans hésitation.
    DSK a des valises et des cadavres dans tous les coins, sans parler de son comportement avec les femmes. Il a participé au groupe de Bilderberg, juin 2000, qui n'est quand même pas un groupe de sympathiques altermondialistes, il est compatible NWO puisqu'il a présidé le FMI, il vit hors sol avec une fortune familiale, etc...

    Probable bon économiste. Mais rien que chez ATTAC France, il y en a une bonne dizaine bien meilleur que lui.
    Bref...
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  marc le Ven 29 Juil - 5:44

    Chacun voit la vague arriver, charriant faim, misère et guerres, mais dans les salon huppés, il n'en est point question, on ne montre aux gens que l'expression d'un mépris de classe dégoulinant ...

    Coco, l'intello de l'économat :
    - "La bataille des idées", c'est bon çà coco, ca fera vendre du papier !
    - "ce sera une période intéressante", du haut de son perchoir, sans se salir les pieds ?

    A propos de -1, le fonctionnaire le mieux payé de la planète :

    A l'idiot du village nul n'avait appris qu'il pouvait faire sa lessive à la main au lieu de salir ses draps, que dans un métropole aussi grande, il y avait de la misère, et sans y avoir mis les pieds, même dans son village, chacun sait que s'y joint toujours l'esclavage du "plus vieux métier du monde". Là, en Tunisie, il leur a fallu quelques jours pour virer le leur, ici, la presse de caniveau n'a céssé d'entrenir le mythe de l'homme fort, les bonapartistes y voyant un génie, les royalistes un don de la providence.
    Mais, ma bonne Dame, c'est qu'elle a ses rituels classiques, la religion du pognon !
    Dansons la carmaglolle ! Vive le son, vive le son ... bom
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  sitouayain le Ven 29 Juil - 5:53

    Non Stiglitz ne cite pas DSK dans l'article en espagnol que tu as mis en lien,
    les déséquilibres que pointe Stiglitz, notamment la "théorie erronée" sur laquelle repose l'action de la BCE, ou la non reconaissance par les organismes économiques globaux type FMI des déséquilibres mondiaux que provoquent la recherche d'excédents structurels, sans penser que les éxcédents des uns, sont les déficits des autres.
    tout ça montre bien en quelle estime il pourrait avoir un type qui faisait campagne pour le oui au traité constitutionnel de l'UE, qui a tout fait pour rester dans les critères de maastricht au détriment des investissements pour l'avenir, qui a privatisé des pans entiers du service public, et qui lorsqu'il était au FMI n'a pas remis en cause le principal facteur du surendettement grec, se fendant même d'un discours de félicitation devant le parlement allemand sur leur politique économique tout en invitant les grecs à un plan d'ajustement "à l'argentine" sous la férule de son délégué du FmI pour l'Europe, choisi par ses soins parmi le personnel dirigeant de Goldman Sachs.
    j'ajoute que DSK est né à Neuilly et pas dans un HLM, était ministre de l'économie et des finances pendant que sarko se remettait à peine de la défaite de Balladur, et que ce monsieur prêchait la flexibilité, la libéralisation de l'économie, et a laissé faire sur les fonds de pensions, les délocalisations, etc., etc.
    Que le clan sarko soit pire, je ne le nie pas, qu'il y ait des coups bas entre aspirants au pouvoir, je ne le nie pas, mais ces types font partie de la même caste au sein de clans différents, l'oligarchie.
    La preuve, le soutien médiatique quasi unanime dont il faisait l'objet avant d'être à nouveau éclaboussé, soutien rapidement reporté sur Hollande.
    les guerres de clans au sein de l'oligarchie ne m'intéresse pas, ce qui m'intéresse ce sont les moyens de mettre fin à sa domination,
    et en l'occurrence DSK partage les présupposés idéologiques qui justifient le rapt des régimes de retraite par répartition, de la sécu etc., par des organismes privés comme malakoff médéric, il aurait donc fait en sorte que la "profitation" soit mieux répartie parmi les agents du secteur privé lucratif, les sarko ne font que se tailler la part du lion, mais le problème reste le même...l'oligarchie, ça suffit!

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Dim 31 Juil - 21:04

    Alter Egaux a écrit:Franchement, s'il fallait choisir entre DSK et Montebourg, ce serait Montebourg sans hésitation.
    DSK a des valises et des cadavres dans tous les coins, sans parler de son comportement avec les femmes. Il a participé au groupe de Bilderberg, juin 2000, qui n'est quand même pas un groupe de sympathiques altermondialistes, il est compatible NWO puisqu'il a présidé le FMI, il vit hors sol avec une fortune familiale, etc...

    Probable bon économiste. Mais rien que chez ATTAC France, il y en a une bonne dizaine bien meilleur que lui.
    Bref...

    Il y a véritablement une véritable haine des riches à laquelle je n'adhère pas ; je suis dans une ville de riches, j'en connais qui ont une fortune familiale, et qui s'occupe des plus démunis, tout comme je connais des gens moins aisés qui sont de véritables salauds !

    Quant à ATTAC, je ne suis pas certaine que cette organisation pense comme toi.

    La démondialisation, un concept superficiel et simpliste


    06 Juin 2011 Par Les invités de Mediapart


    Geneviève Azam, Jacques Cossart, Thomas Coutrot, Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Pierre Khalfa, Dominique Plihon, Catherine Samary et Aurélie Trouvé, membres du Conseil scientifique d'Attac, s'inquiètent de la fortune rencontrée par la «démondialisation», qui induirait la suspension des logiques de coopération nécessaires au progrès des droits sociaux sans résoudre aucune des crises actuelles.

    ---------------

    puceinvite.jpgLa violence de la crise mondiale et l'échec des politiques néolibérales aggravées font fuser de partout des propositions en apparence iconoclastes. La mondialisation néolibérale reposant sur la libre circulation des capitaux et la financiarisation du monde, les désastres provoqués par ces politiques ont suscité l'émergence à la fin des années 1990 d'un mouvement initialement qualifié par les médias d'«antimondialiste», qui, en mûrissant, s'est lui-même rebaptisé «altermondialiste». Mais l'apparition récente de la thématique de la «démondialisation» risque de nous ramener beaucoup plus de dix ans en arrière.

    La «démondialisation» est un concept à la fois superficiel et simpliste. Superficiel parce que, à la racine de la financiarisation mondialisée, il y a les décisions de forces sociales et de gouvernements nationaux, décidés à remettre en cause partout les droits sociaux. L'oligarchie n'est pas étrangère, l'ennemi n'est pas le travailleur chinois. Simpliste car les réponses à la crise nécessitent «plus de mondialisation» dans certains domaines et «moins de mondialisation» dans d'autres, mais exigent surtout une mutation radicale de la logique même de la mondialisation (alter-mondialisation)...
    ........

    http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/060611/la-demondialisation-un-concept-superficiel-et-s

    La réponse de Frédéric Lordon à ATTAC

    Qui a peur de la démondialisation ?

    Dans une tribune récemment publiée sur Mediapart (6 juin 2011), des membres du conseil scientifique d’Attac (Geneviève Azam, Jacques Cossart, Thomas Coutrot, Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Pierre Khalfa, Dominique Plihon, Catherine Samary et Aurélie Trouvé) déclarent « s’inquiét(er) de la fortune rencontrée par la démondialisation ». Je crois avoir à leur endroit suffisamment d’estime et d’amitié pour leur dire mes désaccords – à plus forte raison après m’être rendu coupable d’avoir moi-même employé le mot « à problème » [1]…
    ........

    http://www.fredericlordon.fr/textes/crise/crise/textes/qui_peur_demondialisation.html

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Dim 31 Juil - 21:07

    sitouayain a écrit:Non Stiglitz ne cite pas DSK dans l'article en espagnol que tu as mis en lien,
    les déséquilibres que pointe Stiglitz, notamment la "théorie erronée" sur laquelle repose l'action de la BCE, ou la non reconaissance par les organismes économiques globaux type FMI des déséquilibres mondiaux que provoquent la recherche d'excédents structurels, sans penser que les éxcédents des uns, sont les déficits des autres.
    tout ça montre bien en quelle estime il pourrait avoir un type qui faisait campagne pour le oui au traité constitutionnel de l'UE, qui a tout fait pour rester dans les critères de maastricht au détriment des investissements pour l'avenir, qui a privatisé des pans entiers du service public, et qui lorsqu'il était au FMI n'a pas remis en cause le principal facteur du surendettement grec, se fendant même d'un discours de félicitation devant le parlement allemand sur leur politique économique tout en invitant les grecs à un plan d'ajustement "à l'argentine" sous la férule de son délégué du FmI pour l'Europe, choisi par ses soins parmi le personnel dirigeant de Goldman Sachs.
    j'ajoute que DSK est né à Neuilly et pas dans un HLM, était ministre de l'économie et des finances pendant que sarko se remettait à peine de la défaite de Balladur, et que ce monsieur prêchait la flexibilité, la libéralisation de l'économie, et a laissé faire sur les fonds de pensions, les délocalisations, etc., etc.
    Que le clan sarko soit pire, je ne le nie pas, qu'il y ait des coups bas entre aspirants au pouvoir, je ne le nie pas, mais ces types font partie de la même caste au sein de clans différents, l'oligarchie.
    La preuve, le soutien médiatique quasi unanime dont il faisait l'objet avant d'être à nouveau éclaboussé, soutien rapidement reporté sur Hollande.
    les guerres de clans au sein de l'oligarchie ne m'intéresse pas, ce qui m'intéresse ce sont les moyens de mettre fin à sa domination,
    et en l'occurrence DSK partage les présupposés idéologiques qui justifient le rapt des régimes de retraite par répartition, de la sécu etc., par des organismes privés comme malakoff médéric, il aurait donc fait en sorte que la "profitation" soit mieux répartie parmi les agents du secteur privé lucratif, les sarko ne font que se tailler la part du lion, mais le problème reste le même...l'oligarchie, ça suffit!


    OK, DSK n'est pas cité, mais es-tu sûr que ces avancées n'ont pas été dues à DSK ?

    http://www.dailymotion.com/video/x41n2e_dsk-sur-france-2_news#from=embed

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Dim 31 Juil - 21:55

    Affaire DSK: Une ancienne maîtresse de DSK se plaint des interrogatoires de l'avocat de Nafissatou Diallo

    http://www.20minutes.fr/article/764426/affaire-dsk-ancienne-maitresse-dsk-plaint-interrogatoires-avocat-nafissatou-diallo

    «DSK EST UN HOMME PHYSIQUE»
    Le procureur Cyrus Vance, qui vient de reporter au 23 août l'audience initialement prévue le 1er août, a de bonnes raisons pour cela: il tient notamment à interroger Marie-Victorine M. Cette femme de 38 ans peut en effet lui fournir des clés importantes sur les comportements sexuels de DSK dont elle fut la maîtresse durant plusieurs mois. Elle se livre en exclusivité à «L’illustré» et se dit prête à se rendre à New York. Un témoignage qui s’inscrit au cœur d’une procédure juridique complètement folle.

    Par Arnaud Bédat - Mis en ligne le 30.07.2011

    La pression est devenue trop forte. Marie-Victorine M., 38 ans, a décidé de sortir de l’ombre et de parler au grand jour, sans rien dissimuler. Cette jeune femme affirme qu’elle a été pendant près d’une année la maîtresse de Dominique Strauss-Kahn, une liaison qu’elle a consignée au jour le jour dans un journal intime. Née de mère espagnole et de père congolais, elle a rencontré le leader socialiste en février 1997 dans sa ville de Sarcelles, en banlieue parisienne, où il était maire. Rendez-vous secrets, baisers volés, elle évoque aujourd’hui une dévorante passion amoureuse. «Mon premier grand amour», dit-elle. Une déclaration qui éclaire quelque peu ce que pourrait avoir été la vie cachée de DSK et expliquerait l’acharnement des avocats de Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel, à mettre au jour tout ce qui, dans le passé de l’ancien patron du FMI, pourrait servir la cause de leur cliente.

    Actuellement consultante, juriste formée à la Sorbonne, à l’ONU à Genève, puis à la Cour pénale internationale à La Haye, Marie-Victorine M. vit depuis 2009 près de Los Angeles, mégalopole qu’elle a décidé de fuir samedi dernier par le premier avion pour se réfugier à Paris. Harcelée par les journalistes américains désireux de raconter son histoire, sollicitée par le bureau du procureur de New-York (avec l'adjointe duquel elle a déjà eu plusieurs contacts téléphoniques), elle accepte aujourd'hui de se dévoiler pour L’illustré.

    «Je ne suis pas face à vous pour abattre un homme qui est déjà à terre, dit-elle d’entrée. Je n’ai pas cherché cette interview, j’y suis contrainte parce qu’on me poursuit, car les médias américains font le siège de chez moi, sur la base d’une lettre à mon père qu’ils se sont procurée et dans laquelle j’évoquais cette liaison. On m’a fait comprendre que des articles seraient publiés. Donc, avant que cela ne sorte contre mon gré, je préfère me défendre et prendre les devants.»

    Nous l’avons rencontrée quelque part dimanche dernier dans le quartier de Montparnasse, à Paris. Interview confession.

    Le 14 mai dernier, comment avez-vous appris l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York?

    Je venais de rentrer chez moi à Santa Monica. La veille, j’avais volé de Hong Kong vers Los Angeles. A mon réveil, sur mon mail, j’avais une alerte du New York Times. J’ai cliqué sur le lien et j’ai lu la dépêche annonçant la nouvelle…

    Et quelle a été votre première réaction?


    Instinctivement, cela a d’abord été de la stupéfaction. La seconde réaction, immédiatement après, a été de me dire que mon téléphone allait sonner bientôt. Dans mon entourage, il n’y avait que deux personnes qui étaient au courant de ma liaison passée avec lui. Effectivement, elles n’ont pas manqué de m’appeler. «Dis, tu as vu ça? Qu’est-ce que t’en penses?» Et je leur répondais à chaque fois: «Oui, c’est incroyable, mais en même temps, il est ce qu’il est!» Ensuite, je me suis demandé si Dominique était devenu stupide avec l’âge. Il était sur la route du succès et il avait saboté toutes ses chances. Mais au fond de lui, je ne suis pas certaine qu’il voulait vraiment être président de la République. C’est un acte manqué. Mais je n’imagine pas que ce soit conscient de sa part.

    C’est-à-dire?

    C’est-à-dire que je pense que c’est un homme qui aime le sexe, qui a un gros appétit sexuel, qui aime les femmes, donc, qu’effectivement, il est peut-être allé un peu trop loin, beaucoup trop loin. Et je suis convaincue que, dans son esprit, il est intimement persuadé de ne pas être coupable. Même si des éléments matériels parlent contre lui. Via ses avocats, il a d’abord nié, puis il a admis la relation sexuelle de manière consentie. Quand j’ai lu les premiers articles dans la presse américaine, contenant par exemple le détail qu’il aurait pris sa présumée victime par-derrière, cela m’a poussée à croire cette femme. Il y a de l’ADN et du sperme, donc forcément il s’est passé quelque chose dans la suite 2806.

    Quand avez-vous rencontré Dominique Strauss-Kahn pour la première fois?

    Je l’ai rencontré le 2 février 1997. C’était un dimanche matin, autour de 11 h 30…

    Vous êtes précise.


    Ce n’est pas le genre de chose que vous oubliez! On s’est rencontrés lors d’une manifestation à la mairie de Sarcelles, lors de la cérémonie des vœux. Mon père, militant socialiste, m’y avait emmenée. Il connaissait Dominique Strauss-Kahn depuis plusieurs années, mais j’avais toujours refusé de l’accompagner. Ce jour-là, je ne sais pas pourquoi, j’avais accepté d’y aller et je me souviens que j’étais en retard. Quand j’ai pénétré dans la salle, Dominique était en train de faire un discours, derrière un pupitre. C’était comme dans un film: vous êtes dans une salle comble et, tout à coup, deux regards se croisent et vous êtes seuls au monde. Quand il m’a vue, il s’est arrêté de parler quelques secondes. Ensuite, une fois descendu de l’estrade, il s’est dirigé aussitôt vers mon père qui me l’a présenté. Il m’a serré la main et a lancé à mon père: «Donc, c’est votre fille.» Un petit groupe de personnes s’est formé autour de nous. Pendant qu’il leur parlait, son regard était fixé sur moi et le mien dans le sien. C’était intense. Puis, tout à coup, j’ai annoncé à mon père que j’allais rentrer. Et, là, Dominique m’a retenue: «Vous partez? Mais il faut que vous m’appeliez!» Nous avons alors échangé nos numéros. Et une heure après à peine il m’a appelée. On a conclu de se revoir l’après-midi même, à 15 h 30. Il m’a fixé rendez-vous au bar d’un grand hôtel du boulevard de Courcelles. On savait tous les deux ce qui allait se produire, il n’y avait pas de doute. C’était comme une prémonition. Puis on est allés dans une chambre et on était un peu surpris de se retrouver tous les deux là. Avec l’éducation que j’avais reçue, stricte et catholique – j’ai été en internat chez les sœurs – je n’aurais jamais imaginé ça. J’étais une jeune fille âgée de 23 ans, il en avait 47. Lors de ce premier rendez-vous, on est restés longuement au lit. Il a quitté l’hôtel vers 19 h 15, me laissant toute seule dans la chambre. Je me suis alors précipitée sur le téléphone et j’ai appelé mon meilleur ami: «Tu ne vas pas croire ce qui m’arrive...»

    C’était pour vous un véritable coup de foudre?


    Oui. Je me souviens d’ailleurs de ce qu’il m’avait dit de ce moment: «J’avais besoin de savoir qu’on allait se revoir.» Ça avait duré à peine quelques secondes.

    C’est alors le début d’une liaison clandestine…

    Totalement, oui. Nous savions tous les deux que c’était impossible de vivre un tel amour au grand jour, mais on ne se cachait pas vraiment. On prenait parfois un verre dans un café de l’avenue Wagram, mais on évitait tout signe d’affection en public. Il était attentif et prévenant avec moi et réussissait toujours à se débarrasser de ses gardes du corps. Il conduisait alors lui-même sa propre voiture. On se voyait plus régulièrement dans un appartement du XVIe arrondissement dont il me disait que c’était le logement d’un de ses amis – un endroit assez spectaculaire, très grand, meublé à l’ancienne – mais aussi au Sofitel, dans le XVe arrondissement. On pouvait se voir de jour comme de nuit, fréquemment au début, puis on s’appelait souvent aussi, on s’échangeait des textos. Parfois, il m’appelait pour ne rien dire, très tendre avec moi. Quand le parti socialiste a gagné les législatives, par exemple, il était à la télévision et il prenait le temps de m’appeler. J’étais stupéfaite. «Pourquoi m’appelles-tu?» «Parce que j’ai envie d’entendre ta voix», me susurrait-il. C’était surréaliste.

    Combien de temps votre liaison a-t-elle duré?


    Ça s’est terminé juste après Yom Kippour, à la fin du mois d’octobre. Entre-temps, il était devenu ministre. C’était devenu compliqué entre nous. Je ne me voyais pas en maîtresse à vie. La relation était intense. Physique. On a été tous les deux stupéfiés par cette intensité, cette alchimie entre nous. Un regard suffisait.

    Avez-vous été très amoureuse de lui?


    Oui… (Long silence.)

    Et aviez-vous l’impression qu’il l’était aussi?


    Il faudrait le lui demander… Rétrospectivement, maintenant, avec tout ce que je lis dans les journaux, je ne sais plus… Il ne me l’a jamais dit, mais je ne lui ai jamais dit non plus que je l’aimais.

    Quand vous êtes-vous revus pour la dernière fois?


    La dernière fois qu’on s’est vus, c’était le soir. On était un peu énervés tous les deux, on s’est disputés devant l’immeuble. Un des voisins a ouvert les volets et on s’est aussitôt arrêtés net de s’invectiver. «Bon, je vais prendre un taxi», lui ai-je lancé. Et j’ai filé chez une amie. J’ai pris un bain et j’ai voulu oublier toute cette journée. J’étais dans un sale état, bouleversée et triste. Puis j’ai vu que mon pull s’était déchiré et que je m’étais blessé la main lors de notre dispute dans un mouvement involontaire. Je ne me souviens plus des mots qu’on a échangés ce soir-là, mais quand mon amie m’a vue arriver, elle m’a trouvée dans un piteux état. C’est alors que je lui ai tout révélé de ces amours clandestines. Elle ne voulait pas me croire. Je lui ai dit: «Mais téléphone lui.» Elle l’a fait. Et, là, elle a compris.

    DSK vous parlait-il beaucoup de lui? De ses ambitions politiques?

    Très peu. Je me souviens à l’époque qu’il voulait être ministre, ça oui, clairement. Président? Il avait eu un jour cette phrase: «Je ne pourrai jamais être président parce que je suis juif et franc-maçon.» Il en était convaincu. Sinon, nous avions des conversations d’ordre intime bien sûr, on parlait de la vie, de mes études, par exemple, de sa fille qui vivait à New York et qui avait mon âge…

    En février 1998, vous faites une tentative de suicide dans la maison de votre père à Sarcelles…


    Je ne me souviens plus très bien de cet épisode. J’avais pris des médicaments, c’est encore flou dans ma tête. C’était quelques semaines après notre rupture. Ce n’était pas du dépit, mais j’étais blessée. Il m’avait vraiment fait mal. Mais ce sont des choses qui arrivent dans tous les couples.

    Avez-vous été blessée par des promesses non tenues?

    Je pense que c’était plus que ça… Je dois d’ailleurs préciser que je ne lui ai jamais demandé de quitter sa femme. Vous savez, au fil des mois, quand vous vous retrouvez dans ce genre de relation, votre cœur est en jeu. Et quand vous y ajoutez la complication de voir que l’homme que vous aimez est ce qu’il est, qu’il mène une vie où vous avez peu de place, ça fait mal, c’est dur à vivre. Quand vous allumez la télé, vous avez son image. Vous ne pouvez plus vous enfuir de sa présence. Elle est là et vous torture. Je me sentais seule. Je ne pouvais en parler à personne… Quand je me suis réveillée à l’hôpital de Gonesse, M. Pupponi, le maire de Sarcelles, était à mon chevet. Je me souviens lui avoir parlé quelques minutes en lui demandant ce qu’il faisait là. Il m’avait répondu que Dominique voulait juste savoir si ça allait. J’imagine que mon père avait dû l’appeler aussi et qu’ils avaient dû avoir ensemble une conversation assez salée…

    Avez-vous l’impression que DSK peut être très manipulateur?

    Oui. Il peut être très manipulateur. Je n’ai pas l’impression qu’il l’était avec moi, il ne m’a jamais forcée et j’assume complètement. Mais la manipulation n’est pas quelque chose qui me surprend chez lui.

    Ça se traduit comment?

    Il suffit de regarder par exemple les liaisons qu’il a eues ou de se remémorer cette lettre de Piroska Nagy, lorsqu’elle dit: «J’avais le sentiment que j’étais perdante si j’acceptais, et perdante si je refusais.» Il y a clairement manipulation ou chantage.

    Kenneth Thompson, l’avocat de Nafissatou Diallo, vous a-t-il contactée?

    Oui, nous nous sommes parlé au téléphone… (Elle sort son téléphone portable.) C’était le 18 juillet à 9 h 30 du matin, heure de Californie, 12 h 30 à New York. La conversation a duré environ quarante-cinq minutes et s’est passée en présence de mon avocate américaine, Gloria Allred. Ses questions étaient vraiment salaces, chirurgicales. Il m’a proposé aussi de rencontrer sa cliente, mais j’ai refusé.

    On m’a parlé d’un avortement durant votre liaison avec Dominique Strauss-Kahn...

    Je refuse de parler de ça.

    Mais DSK vous a-t-il forcée à avorter?

    Kenneth Thompson m’a posé la même question et je lui ai répondu ceci: «Il m’a forcée à ne rien faire du tout.» Il y a des choses qui doivent rester entre deux personnes, et Dieu.

    DSK a-t-il été parfois violent avec vous?


    Kenneth Thompson m’a aussi posé la question. C’est quoi la violence? Un homme qui vous plaque au mur et qui vous embrasse, c’est violent? Il y a violence et violence. Pour moi, ce n’était pas violent. Il ne l’a jamais été avec moi. Ni physiquement ni verbalement. Je considère notre relation davantage comme de la passion que comme de la violence. Nous étions dans une relation consentie. Donc, même s’il l’avait été dans l’intimité, ça ne regarderait que nous.

    Avez-vous la conviction qu’il a pu violer Nafissatou Diallo?

    Franchement, je pense qu’il y a eu une relation entre eux, une relation forcée. Je ne sais pas s’il s’agit de viol. C’est un homme qui est physique, donc il est tout à fait possible qu’il ait étreint cette femme de façon brusque ou brutale. Mais on en revient toujours à la même question: qu’est-ce que la définition exacte de la violence? Dominique m’a étreinte parfois de façon brusque, mais, pour moi, c’était de la passion, pas de la brutalité. Cette femme dit qu’elle a lutté, je veux bien la croire. Mais ça m’étonne un peu, car, d’après mes souvenirs, Dominique n’est pas le genre d’homme qui a besoin de forcer. C’est là que la manipulation séductrice intervient peut-être. La force n’est pas le moyen qu’il utilise… Il utilisera le charme, définitivement, mais pas la force…


    Même si on lui résiste?

    Je ne peux pas répondre dans le sens où je ne lui ai jamais résisté. Il ne m’a jamais forcée à faire des choses que je ne voulais pas faire. Je dirai qu’il est plus charmeur que violent.

    Si on vous le demande, êtes-vous prête à aller témoigner devant le procureur de New York?

    Oui, j’imagine que oui. Mais je pense que ça servirait sans doute plus la défense que l’accusation.

    Qu’auriez-vous envie de dire à DSK aujourd’hui?

    (Elle rigole.) «Fais davantage attention à tes choix de partenaires. Clairement. Et si tu veux tromper ta femme, ne sois pas pris!»

    Si un tribunal reconnaît sa culpabilité, doit-il aller en prison?

    Oui, bien sûr. S’il est coupable, il doit admettre les faits. Mais il ne les admettra jamais. Je le connais trop bien. Mais s’il est innocent, alors qu’il utilise tout l’argent de sa femme pour se défendre. C’est la juriste que je suis qui vous parle. Il n’y a que lui, Nafissatou et Dieu qui savent.

    Auriez-vous envie de revoir DSK aujourd’hui?

    Oui. Et je vais vous dire pourquoi: parce que je pense qu’il me dirait la vérité. C’était un grand truc entre nous: ses yeux parlent énormément. Je crois que j’aurais le fin mot de l’histoire. Ou alors suis-je encore complètement naïve…

    Avec le genre de propos que vous tenez, quatorze ans après les faits, vous êtes consciente qu’on peut vous soupçonner de vouloir «rouler» pour Nafissatou Diallo et ses avocats en crédibilisant sa thèse?

    Je vous assure que tout ce que je vous ai dit est vrai. Je ne roule pour personne et sûrement pas pour cette femme que je ne connais pas.

    D'autres infos et photos dans la version papier du journal, actuellement en kiosque.

    http://www.illustre.ch/DSK-maitresse-FMI_114733_.html

    La première chose que j'ai également remarqué : son regard ; aucune haine, juste le regard de quelqu'un complètement paumé, quelqu'un qui ne comprenait pas......

    Et l'on retrouve le Sofitel, dans une grande ville française, Paris ; un maire au courant, des membres d'un hôtel informés des habitude de sa clientèle. Il est donc facile de faire remonter les informations au sommet, surtout lorsque la personne ne se cache pas.

    Tout comme il est facile de pratiquer un test ADN sur du sperme.......si l'homme porte un préservatif. Le sperme se congèle.

    Je pense que Nafissatou défend des causes, causes que je trouve très justes : la cause des femmes, la cause des faibles, et la cause des femmes noires (et du peuple noir certainement) ; elle se sert de ce qui fonctionne le mieux aux USA >> le viol.

    Maintenant, je peux me tromper, mais étant donné que DSK avait été vu montant avec une femme blonde, ses besoins devaient être satisfaits.

    Bizarrement, on entend plus parlé de cette femme blonde ; pourquoi personne ne la cherche un peu plus, alors que l'avocat de Nafissatou en appelle à toute la planète ?

    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  marc le Lun 1 Aoû - 11:36

    Haine des riches ou simple besoin de zapper devant des émissions qu'on a vu et trop vu ?
    Quand aux avancées (à petits pas), sont-elles dues à déesse K, au surfer d'argent, ou au vent qui encore une fois a fait tourner la girouette ?

    "Je ne suis pas face à vous pour abattre un homme qui est déjà à terre"
    La simple fierté d'une citoyenne s'expliquant, de face.

    "déjà à terre" : Pour la plupart, elle est nettement plus basse, la terre ! Bon, l'amour est aveugle, k.

    La générosité du coeur populaire, exploitée par la presse de caniveau, le monde à l'envers.
    Comme c'est mis sous forme de roman photo, l'abonnement s'impose.

    A suivre ...
    I love you
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Lun 8 Aoû - 22:38


    L'affaire DSK

    Affaire DSK: Nafissatou Diallo porte plainte au civil

    Jean-Marc Ducos | Publié le 08.08.2011, 21h18


    Ce lundi à 22h30 heure française (16h30 à New-York, ndlr), les avocats de Nafissatou Diallo ont déposé au tribunal du Bronx une plainte au civil, longue de 17 pages contre Dominique Strauss-Kahn. Cette nouvelle procédure qui pourrait aboutir à une demande de dommages et intérêts financiers, évoque une agression «sauvage et sadique» contre la jeune femme.


    Cette démarche attendue signe l’offensive acharnée des avocats Kenneth Thompson et Douglas Wigdor à démontrer le préjudice subi par la femme de chambre lors de l’agression sexuelle dont elle assure avoir été victime le 14 mai dernier à l’hôtel Sofitel. Cette procédure est différente de celle déjà en cours au pénal qui vise l’ancien président du FMI pour sept chefs d’inculpation. Mais cette procédure pénale pourrait être compromise en raison des mensonges de la femme de chambre sur les conditions d’obtention de son permis d’asile politique. La prochaine audience dans ce volet pénal est prévue le 23 août.

    http://www.leparisien.fr/dsk-la-chute/affaire-dsk-nafissatou-diallo-porte-plainte-au-civil-08-08-2011-1559289.php
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Lun 8 Aoû - 22:59

    Bilderberg Bruxelles juin 2000 >>> DSK

    http://www.dailymotion.com/video/x2rqgu_bilderberg-bruxelles-juin-2000_news

    Au passage, ce n'est pas en France que l'on nous parlerait du Bilderberg aux infos.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  darna le Mer 10 Aoû - 15:42

    Ben, faut pas déranger la "quiétude" des Français(e)s! Bilderberg, c'est bon à manger, ça ? C'est du "people" qu'on ne voit même à la télé, certainement trop difficile à caser entre les plages pub...Et puis, on a déjà à refaire des courses pour la Rentrée, combien de surgelés à réchauffer au micro-onde pour nourrir sa famille de notre indifférence...mais si ça correspond aux couleurs du papier peint, on devra aussi, acheter les fournitures scolaires appareillées...C'est dur de se plaindre, si vous saviez...Et en +, vous voudriez qu'on s'occupe des autres qui ont déjà la chance d'être en France, au lieu de rester chez eux tranquillement, à gérer nos déchets ? Vous savez que si on avait pillé leurs sous sols, ils n'auraient pas eu droit à tant de bidonvilles ! C'est tout de même autre chose que des paillottes de néolithiques ! Ils n'ont même besoin de se battre pour le droit à la démocratie...on s'occupe de TOUT !
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Dim 14 Aoû - 19:52

    Oui, les rumeurs peuvent engendrer beaucoup de mal, notamment des dommages collatéraux comme toute action, chose dont on ne pense guère lorsque l'on agit, malheureusement. Je l'ai d'ailleurs compris à mes dépends.
    Les rumeurs vont très vites, surtout à l'heure d'internet.

    Je reviens donc sur l'affaire DSK, il n'y a que 2 personnes qui peuvent savoir, DSK et la préposée victime, plus Dieu pour ceux qui y croient (personnellement je me suis faite mon avis depuis longtemps). Le traiter comme un chien ne pourra causer que des dommages collatéraux ; sa femme ne nous a rien fait de mal (hors le fait qu'elle est une fortune, ce qui déplait), sa fille ne nous a rien fait de mal, nous ne la connaissons pas, mais nous avons la possibilité de lui détruire psychologiquement l'avenir.
    Nous ne connaissons pas ces personnes en particulier.

    La motivation de cette haine >>> l'argent, le pouvoir, le fait d'avoir été rejeté, parfois au profit de quelqu'un d'autre, la rancune, (certainement d'autres choses encore) ; sommes-nous certains qu'il n'y ait pas une certaine jalousie chez nous ? La jalousie fait partie des défauts de l'homme.
    On peut également haïr une personne sur ces faits, sur sa façon de se conduire envers nous, envers les autres, alors que d'autres trouveront cette personne formidable, simplement parce que nous ne sommes pas tous pareils ; si nous étions tous identiques, il n'y aurait plus de biodiversité.
    Une nouvelle motivation a été activée : le féminisme ! L'homme a commandé durant tous ces siècles passés, le tour des femmes doit arriver.....Le lobby est à l'oeuvre :

    http://www.lobbycratie.fr/2011/03/08/le-lobby-des-femmes/

    http://debats.caton-censeur.org/index.php?option=com_content&task=view&id=124&Itemid=57

    http://www.youtube.com/watch?v=-xof0iDk1yc

    http://www.now.org/

    http://www.cwfa.org/about.asp

    La femme est-elle meilleure que l'homme, je ne le pense pas ; il faut d'ailleurs être 2 pour avoir UN....

    Nous agissons en fonction d'un passé, le notre ; certains en tirent leçon pour avancer en bien, d'autres n'ont pas réussi à faire résilience de se passé pour avancer d'une meilleure façon. Le passé doit servir de leçon pour progresser, et il faut souvent plonger dans le passé des gens, voir de leurs parents, pour comprendre certaines choses. Chacun de nous est un "homme coupé en deux" comme le dit Albert Jacquard, biologiste (moitié d'un père, moitié d'une mère).
    Nous ne sommes pas responsables des actes de nos parents, nous n'en connaissons pas suffisamment l'enfance, mais bien souvent nous portons le poids de leurs erreurs, et nous ne pardonnons pas. Il y a blocage, conscient ou inconscient, et nous avançons dans la vie plus ou moins bien ; par contre, nous faisons souvent, très souvent, porter nos propres erreurs, nos propres défauts, sur les autres (la paille dans l'oeil du voisin, la poutre dans le notre).


    J'en reviens à l'affaire DSK, car nous ne pouvons nous baser sur des rumeurs, et je suis désolée quelque soit le côté où je me tourne, je retombe toujours sur Sarkozy, ou sur un Sarkozy, car je cherche DES PREUVES et comme je ne connais pas l'anglais, je suis bloquée pour des informations plus approfondis.
    Marine Le Pen était peut-être en phase montante dans les sondages, mais je crois que la seule personne capable de s'attaquer réellement à Sarkozy, sans faire monter la haine dans le pays, était DSK.

    DynCorp est une société militaire privée américaine. Elle a son siège à Falls Church, en Virginie.
    .......
    Elle travaille ensuite, toujours avec le gouvernement américain, pour l'épandage de produits chimiques sur les champs de coca en Bolivie et en Colombie.

    En 1997, le département américain de la Défense accorde un contrat de plus de 300 millions de dollars à Dyn-port LLC, une coentreprise de Porton International et de Dyncorp. L'objet du contrat est de développer et produire des vaccins destinés à protéger les soldats américains exposés à des menaces bactériologiques1.

    Le 11 août 1999, DynCorp cède le "Biomedical Services Laboratory Division" à Novavax. Ce service, créé en 1964, travaillait au développement et à la production de vaccins humains pour le compte de laboratoires gouvernementaux et d'autres compagnies pharmaceutiques.

    En 1999, en Bosnie-Herzégovine, des employés de DynCorp sont mêlés à différents trafics comme la vente illégale d'armes et le trafic d'adolescentes. Tous ont été licenciés, y compris celui qui a révélé l'affaire. Pour l'instant, aucun n'a été traduit en justice.
    .......
    En 2006, avec d'autres sociétés concurrentes, Dynport -associé à Baxter- bénéficie des fonds alloués par le département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis pour développer la production de vaccins pandémiques sur la base de technologies de multiplication cellulaire. En 2007, un contrat de 200 millions de dollars leur est accordé pour continuer leur travail et l'étendre à la grippe aviaire2.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/DynCorp_International

    En discutant avec la personne qui tient le blog de Pharmacritique, j'ai appris que DynCorp "c'était aussi le Groupe Carlyle" ; je mets entre guillemets, car je n'ai pas trouvé lequel appartient à l'autre, s'ils fonctionnent toujours ensemble, ou s'ils ne font qu'un. DynCorp, c'est aussi la fortune de la famille Ben Laden.

    Enfin, les opérations de «Dyncorp» ne sont pas forcément en conformité avec le droit international, comme en témoigne le contrat de 3 millions de dollars signé avec le Département d'Etat en 2001, pour un soutien logistique et l'entraînement des rebelles du Sud-Soudan (3).

    Le hasard faisant bien les choses, on spécule à Washington sur la nomination de James Woolsey en tant que ministre de l'Information de l'administration civile de Garner. L'homme a des contacts sur place. Il a été associé par le cabinet d'avocats «Shea and Gardner», qui a fait la promotion de Ahmad Chalabi, le dirigeant du Congrès national irakien, l'enfant-chéri du Pentagone. Il est aussi vice-président de «Booz Allen Hamilton», une firme de consultance qui a développé un modèle d'organisation de la société irakienne après la première guerre du Golfe. Enfin, il est aussi membre avec Richard Perle du «think-tank» néo-conservateur, la Fondation pour la Défense de la Démocratie. Son programme tient en une phrase: «Seule la peur rétablira le respect (des Arabes) à notre égard» ...

    http://www.lalibre.be/actu/international/article/113116/les-mercenaires-du-pentagone-entrent-dans-l-irak-de-jay-garner.html

    Olivier Sarkozy est co-dirigeant du Groupe Carlyle :
    http://eco.rue89.com/2008/03/05/chez-carlyle-un-sarkozy-peut-en-cacher-un-autre

    http://www.carlyle.com/Media%20Room/News%20Archive/2008/item10274.html

    Carlyle Groupe est le fonds d'investissement le plus puissant du monde

    Il aura fallu les attentats du 11 septembre 2001 et leur cortège d’enquêtes officielles pour que l’opinion
    publique américaine apprenne l’impensable : en 1994, la famille Ben Laden a investi deux millions de
    dollars dans Carlyle Partners II, un fonds largement abondé par l’entourage des Bush focalisé sur
    l’industrie de défense et l’aérospatial.

    http://www.infoguerre.fr/fichiers/carlyle_group.pdf

    D’ ailleurs, au cours de son discours d’adieu, Eisenhower remarqua que “the conjunction of an immense military establishment and a large arms industry is new in the American experience”. Il dénonça aussi les graves implications que pourrait avoir la connexion d’un
    vaste Establishment militaire avec d’immenses industries de l’armement (“We must guard against the acquisition of unwarranted influence, whether sought or unsought, by the military – industrial complex. The potential for the disastrous rise of misplaced power exists and will
    persist. We must never let the weight of this combination endanger our liberties or democratic
    processes”4.).
    Le complexe militaro – industriel dont parlait Eisenhower est aussi présenté comme le triangle de fer. Il inclut d’un côté l’Etat militaire non élu avec les institutions militaires telles que les chefs d’états majors, les huiles de l’armée de l’air, des Marines […] et les associations de vétérans. De l’autre côté du triangle, se trouve ce qu’on pourrait désigner comme le
    gouvernement élu avec les différents départements liés au secteur militaire, les agences civiles qui façonnent la politique militaire américaine telles que le bureau du président, le conseil de sécurité nationale et les agences civiles des services secrets telles que la CIA et la NSA (Agence de sécurité nationale). A la base du triangle se trouvent 85,000 firmes du secteur de la défense.

    http://dimension.ucsd.edu/CEIMSA-IN-EXILE/publications/Students/Revolving_Door_Meinier.pdf

    http://www.jp-petit.org/Geopolitique/empire_carlyle.htm

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlyle_group

    http://marcelthiriet.blogspot.com/2008/04/un-empire-trs-particulier.html

    Carlyle et les médias :

    http://www.strategies.fr/actualites/medias/r30022W/carlyle-reste-a-l-affut.html

    Carlyle Groupe, c'est aussi le Groupe ACCOR et les (des ??) Sofitel :

    http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.prnewswire.com/news-releases/the-carlyle-groupdavidson-hotel-company-joint-venture-acquires-houston-sofitel-hotel-54059332.html&ei=qG5CTvWcNo_qOYDS4KYJ&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=2&sqi=2&ved=0CCYQ7gEwAQ&prev=/search%3Fq%3Dcarlyle%2Bgroupe%2B%252B%2Bsofitel%26hl%3Dfr%26biw%3D1305%26bih%3D726%26site%3Dwebhp%26prmd%3Divns

    http://www.sicavonline.fr/index.cfm?action=m_actu&ida=65090-ACCOR-vend-son-Sofitel-d-Houston-a-Carlyle

    La justice américaine - Les rumeurs (potins) :

    Mais maintenant, Olivier Sarkozy, le frère cadet du président français Nicolas Sarkozy, est menacé d'un sort très américain.

    Son ex-femme, Charlotte, a engagé un avocat percutant le divorce américaine connue sous le nom "Le Pitbull", et se bat pour renverser leur accord prénuptial, et réclamer une plus grande part de leurs biens plusieurs millions de dollars.

    La semaine dernière, le couple de la société de Manhattan étaient présentes au tribunal à titre de procureur de célébrité Mme Sarkozy a fait valoir qu'un accord prenup française n'était plus valide, car ils sont à la fois efficace New-Yorkais.

    Mais comme les New-Yorkais - en particulier riches, impeccablement relié celles de l'Europe - les tours et détours de leur cas ont inévitablement été avidement dévoré par les pages potins.


    http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/8181324/Nicolas-Sarkozys-brother-Olivier-is-threatened-with-divorce-lawyer-known-as-The-Pitbull.html&ei=gnBCTsTdNIqx8QOh0NCpCQ&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=4&sqi=2&ved=0CDwQ7gEwAw&prev=/search%3Fq%3DOlivier%2BSarkoz%2B%252B%2BSofitel%26hl%3Dfr%26biw%3D1305%26bih%3D726%26site%3Dwebhp%26prmd%3Divnso

    Oui, DSK était en train de modifier la FMI, et je suppose que cela a dû en déranger plus d'un :

    Traduction Google :


    Pendant des décennies, le Fonds monétaire international (FMI) a été associée chez les militants anti-pauvreté, la faim et le développement comme l'enfant d'affiche de tout mal avec la gestion budgétaire des pays riches du reste du monde, en particulier des pays pauvres, avec son apparence unidimensionnelle se concentrer sur les politiques d'austérité fiscale que le prix de ses prêts, et une philosophie de retombée économique qui a aidé traditionnelle élites riches de maintenir le statu quo alors que la majorité est resté pauvre et impuissant. Avec un monde de plus en plus dans la révolution à cause de ces réalités, et après la crise financière mondiale dans le sillage des politiques de réglementation et d'autres qui avaient travaillé après la Grande Dépression étant largement abandonnée, directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn a fait rien de moins que des observations superbes sur la façon dont le FMI et le monde ont besoin de changer les politiques. Dans un article aujourd'hui dans le Washington Post, Howard Schneider écrit que, après le krach de 2008 a conduit à nouveau vers une réglementation des sociétés financières et la participation du gouvernement dans l'économie, pour Strauss-Khan "le travail n'est qu'à moitié fait, comme il a été le leader de fonds à travers une révision fondamentale de sa théorie économique Dans les récentes remarques, il a fourni un résumé général des conclusions: la régulation des marchés d'Etat doit être plus vaste; politiques mondiales besoin de créer une répartition plus égale des revenus; les banques centrales doivent faire. plus pour prévenir les prêts et les prix des actifs de l'expansion trop rapide. "La pendule du marché à l'état", M. Strauss-Kahn a déclaré dans une allocution à l'Université George Washington la semaine dernière. "La mondialisation a livré un lot... mais il a aussi un côté sombre, un gouffre important et croissant entre les riches et les pauvres. évident que nous devons une nouvelle forme de mondialisation »pour empêcher la« main invisible »des marchés peu réglementés de devenir« un poing invisible. " Le fonds n'a pas d'autorité pour faire appliquer ses conclusions, et Strauss-Kahn a déclaré dans une récente interview que le développement des lignes directrices a été lourde de gesticulations en tant que nations soutiennent pour des termes plus avantageux pour eux. Mais il a dit qu'il reste optimiste que cela va produire de nouveaux des outils pour guider les principales économies du monde. "

    Indépendamment de si oui ou non il y a des progrès immédiats dans la coopération mondiale et indépendamment de ce que les politiques spécifiques que vous pouvez soutenir ou non, acceptez-vous que les changements révolutionnaires proposées par le directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn de créer une réglementation efficace des institutions financières mondiales, coordination de l'intervention du gouvernement dans les marchés et les politiques visant à prévenir ce qu'il appelle le côté sombre de la mondialisation qui a augmenté le fossé entre riches et pauvres, sont un signe de reconnaissance croissante que l'économie mondiale durable et la stabilité mondiales nécessitent une coordination mondiale, économique égale opportunité et les besoins de base fournis pour tous?

    http://wcampaign.org/issue.php?mid=625&v=y

    .....
    Pouvez-vous imaginer une seconde à quel point ce genre de discours énerve les pontes du fric à tout va ? Combien de temps croyez-vous qu’ils vont rester à ne rien faire devant ce piège à rat avant qu’ils ne décident que Strauss-Kahn a besoin de vacances définitives ?
    .......

    Répétons: “… repenser fondamentalement la théorie économique… (une meilleure) distribution des revenus… (plus) de régulation des compagnies financières… Les banques centrales doivent faire plus pour prévenir l’augmentation trop rapide des prix des emprunts et des biens…”

    Vous vous moquez de moi ? Relisez ce passage encore et encore et je pense que vous tomberez d’accord avec moi que Strauss-Kahn a signé son propre arrêt de mort.

    Il n’y aura aucune révolution au FMI. C’est du pipeau. L’institution a été créée avec l’intention claire d’escroquer les gens et elle a fait un super boulot en ce domaine jusqu’ici. Il n’y aura pas de changement de politique non plus. Pour quelle raison ? Pour avoir les banquiers et les rats obèses de l’industrie soudainement développer une conscience et qu’il décident de prêter main forte à l’humanité souffrant depuis si longtemps ? Allons, allons, soyons réalistes !

    Strauss-Kahn a rompu les rangs et s’est aventuré en terrain inconnu. Voilà pourquoi il a été piégé et écrabouillé comme un insecte.

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24822

    DSK et le cartel bancaire :

    Dans la nuit, notre rédaction a reçu un courriel sous format PDF d’un lecteur, banquier, exerçant de hautes fonctions au sein de la Banque mondiale. Relevons le passage le plus marquant :

    « J’ai dîner avant hier avec un collègue travaillant au FMI. Nous avons bien évidemment évoqué l’affaire DSK et partageons la même conclusion : il y a eu un complot pour l’évincer. Vous devriez faire des recherches sur les réformes qu’il a engagées et dont peu ont parlé. Celles-ci ne plaisaient pas, mais pas du tout, à ce que vous appelez d’ailleurs à juste titre dans votre lettre confidentielle le cartel bancaire… Je pense qu’il y a là aussi un message adressé à tous ceux qui sont en poste… »

    http://liesidotorg.wordpress.com/2011/05/19/dsk-et-le-complot-du-cartel-bancaire/

    Si, Joseph Stiglitz a reconnu que le FMI changeait et allait changer sous la direction de DSK :

    http://www.project-syndicate.org/commentary/stiglitz138/French

    Sur Mondialisation.ca, il y a un autre billet qui dit que Stiglitz lui a donné le "baiser de la mort", je ne le retrouve pas, il est possible que je ne l'ai pas mémorisé.

    Des liens, encore des liens entre Sarkozy France et Sarkozy USA ; Même si ces informations viennent d'un journal indépendant, je ne trouve aucune trace de ce mariage, sauf dans de nombreux blogs, sites dont les sources même sont des sites ou des blogs, même pas sur Wikipédia, mais je sais que Wikipédia est manipulable !

    Accessoirement j’indique que Frank Georges WISNER est directement liée à Nicolas SARKOZY. En effet, il a été marié à Christine de Ganay qui a également été l’épouse de Pal SARKOZY.

    Il a épousé Christine de Ganay (seconde épouse de Pal SARKOZY) et, à ce titre, a élevé Nicolas SARKOZY dans sa période new-yorkaise.

    C’est également David Wisner , le fils de Frank Georges WISNER qui fut le porte-parole de la campagne présidentielle de Sarkozy pour les médias anglo-saxons, et aux USA, tandis qu’un autre de ses enfants est devenu undes piliers du Carlyle Group, le fond de placement des Bush et des BenLaden.

    Par ailleurs, c’est encore Frank Georges WISNER qui a imposé son ami Bernard Kouchner comme ministre français des Affaires étrangères avec pour mission de mobiliser les Etats européens en faveur de l’indépendance du Kosovo.

    Tous ces éléments sont sourcés, vérifiables, recoupés, toutes ces informations proviennent de sites officiels en particulier Américains et français, dont le site de l'UMP.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/amber/030211/les-sarkozy-infiltrent-ils-letat-francais-pour-detruire-le-systeme-de-sante-e

    Cyrus Vance est connu pour être un défenseur de la la gente féminine ; Nafissatou a menti à moitié, le procureur a de gros doutes, Nafissatou n'attend même pas la date du procès (reporté), elle change de procureur ; il y a de fortes chances qu'ayant derrière elle une gente féminine voulant être reconnue, une bonne partie du peuple noir voulant s'élever au rang des grands, DSK est perdant. J'aimerais savoir si la haine des noirs pour l'homme blanc est spécifique à une partie de l'Afrique ou à toute l'Afrique.

    Une de mes amies est rentrée d'Afrique dernièrement, du Kenya pour être plus précise. Elle était partie pour montée une école dans un bidonville. Elle m'a rapporté qu'il y avait une véritable haine de l'homme blanc et que les kényans sont très contents de voir les chinois sur le terrain...
    Pire, il y a une véritable haine entre les ethnies. Jusqu'où peut aller cette haine de l'homme blanc.

    La justice française est certainement passive, laxiste, mais la justice américaine est.....excessive : Madoff, 150 de prison......ce qui ne rime à rien.

    Il faut savoir qu'aux USA, un enfant qui a eu une mauvaise note (les notes sont A, B, C, D, E, F.....) peut mettre son professeur au tribunal avec le soutien des syndicats de parents d'élèves et des propres parents.......Afin que ce type d'affaire se réduise, les notes ont été réduites à A, B, C (La fabrique du crétin de Jean-Paul Brighelli). Il faut mieux fabriquer un crétin que quelqu'un de réellement instruit, même faire reconnaître à un élève qu'il se trompe, dit des bêtises, ne comprend pas.......est discriminatoire aux USA.

    Je pense donc qu'il y a eu piège, et que DSK est tombé dans le piège. Il n'y a donc pas véritablement viol.

    Evidemment, un couple riche qui malgré les infidélités de l'époux, est toujours aussi solide, cela dérange dans une société où l'on se marie un jour et où l'on divorce le lendemain.

    Il faut donc détruire cette image parfaite du couple solide, alors on passe à l'attaque et, comme il y a du fric à la clé, on ne va pas se gêner... !
    Tant pis pour les dommages collatéraux, seule la destruction et le fric comptent !

    Quant à l'histoire de Tristane Banon, c'est la mère qui n'est pas clair ; si vraiment il y a eu quelque chose, comment a t-elle pu forcer sa fille à ne pas aller au tribunal, alors même qu'elle la voyait souffrir ? Je me demande même si elle l'a dirigée vers un psychanalyste afin qu'elle puisse en parler...la mère ne voulait pas nuire à sa propre réputation ! Elle est donc responsable en partie du mal-être de sa fille durant tant d'années >> dommages collatéraux.

    A méditer.

    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  marc le Dim 14 Aoû - 22:23

    DSK la seule personne capable dans ce pays de s'opposer à sarkozy ?
    Merci pour les 65 000 000 d'autres !
    La seule personne << publicitée par les médias de masse >>
    passerait mieux, non ?

    c'est la justice de ces gens là qui est seule mandatée pour chercher des preuves.
    Le "devoir d'ingérence", si tant est qu'il fut légitime, ne va pas jusque là !

    Quand à compter sur les médias, leur besoin d'audience fait que le "journalisme d'investigation" creuse ce seul sujet là à fond,
    au niveau caniveau.
    Alors s'ils trouvent un début de preuve, pas besoin de le chercher :
    Cela fera les gros titres.

    Dans les sociétés aussi, la noblesse d'empire n'est pas réputée, les nouveau riches sont déconsidérés les premiers :
    L'histoire des crises boursières est émaillée de ces règlement de comptes entre loups qui sont plus ou moins gros ou habiles que les autres.

    Dans une guerre chacun, même les gros loups, savent que des systèmes économiques à genoux, il y a de quoi y perdre des plumes. Qu'ils se protègent, en voulant faire durer le système, quoi de moins inattendu ? Que l'actuel président soit un menteur, un escroc, ne fait pas de son successeur d'alors un archange. Tout au plus voulait-il peut-être faire durer la fête du gavage des gros. Une question bétasse que ne s'est pas posée ce rusé renard fonctionnaire "bienfaiteur" du fmi, c'est :
    Quand le parlement européen et la BCE font le boulot du FMI, à quoi sert le FMI ?
    Bouffez du gros ! Sur les maigres, il n'y a que les os !

    La seule différence pour le "biznesse as usual", c'est que, là ou l'on va, même si l'on dit aux uns "nach Paris" et aux autres "à Berlin", à ce moment là, le peuple a les armes à la main.
    Il peut alors autant écrire les journaux de Vichy que le programme du CNR.

    La chasse est ouverte :
    A défaut de pigeons, c'est le lancer d'assiettes d'argile. Si, par malheur, un pigeon bagué passait par là, s'indigner ou "ce sera ca de moins pour les prussiens" ? Toujours est-il qu'il ne migrait pas vers l'Afrique de l'Est.
    Croire qu'il est possible de changer le système de l'intérieur quand il est gangréné ou se préparer à une opération difficile ?
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Lun 15 Aoû - 1:38

    marc a écrit:DSK la seule personne capable dans ce pays de s'opposer à sarkozy ?
    Merci pour les 65 000 000 d'autres !
    La seule personne << publicitée par les médias de masse >>
    passerait mieux, non ?

    Les 65 000 :

    - Quelques voies pour Ségolène
    - Quelques voies pour Hollande
    - Quelques voies pour Aubry
    - Quelques voies pour Mélanchon
    - Quelques voies pour Dupont-Aignan
    - Quelques voies Alain Le Guen de Cyber@cteur
    - Quelques voies pour Montebourg
    - Quelques voies pour le NPA
    - Idem pour le centre avec Borloo
    - Un nombre plutôt important pour Marine Le Pen
    - Une claque pour EELV, quelques voies
    - Ne pas oublier l'Alliance Ecologique Indépendante
    - Le Front de gauche n'est pas totalement en avant
    - Un nombre important de voies pour Sarkozy, qui va faire verser les larmes des mamies dans les foyers, lorsque l'enfant sera né, et qui fera le maximum pour rester en place

    Oui, je ne vois que DSK qui aurait détrôné Sarkozy ! Pourquoi ? Parce qu'il rassure à l'opposé de Sarkozy, il ne s'énerve pas, ne gesticule pas, sait parler, sans insulter, voire manipuler.

    Crois-tu qu'en temps de crise le complexe militaro-industriel disparait, non ; et il a bien tissé sa toile et placé ses hommes de mains.
    http://icp.ge.ch/po/cliotexte/deuxieme-moitie-du-xxe-siecle-guerre-froide/discours.eisenhower.html

    Je me demande même si l'argent de Clearstream n'irait pas chez Carlyle. Ils sont prêts pour l'affronter la crise qui arrive, et il en ont les moyens.

    Mais as-tu seulement lu les liens Marc, ou survolé le commentaire ?
    avatar
    Narbonne

    Messages : 57
    Activité et ancienneté : 66
    Popularité des contributions : 9
    Date d'inscription : 28/05/2011
    Age : 65
    Localisation : region parisienne

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Narbonne le Lun 15 Aoû - 6:33

    DSK, c'est du passé, il faut tourner la page. En tout état de cause, c'etait pas malin de l'avoir laissé seul.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  darna le Lun 15 Aoû - 7:25

    Moi pas comprendre pourquoi on perd son temps à causer d'1 pourri tel que DSK, dès lors qu'il est remplacé par 1 autre puanteur telle Chistine Lagarde...Le FMI ne sert principalement qu'au blanchissement d'argent

    Contenu sponsorisé

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 23:04