Forum du groupe de travail pour une Constituante


    [DSK] L'affaire

    Partagez
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  marc le Lun 15 Aoû - 9:21

    Site interressant, ou l'on voit aussi que la démocratie, ce n'est pas la misère :
    "Standard & Poor's relève les bonnes performances du canton de Genève"
    Pas comme en sarquozie.

    Tout d'abord, j'aimerais exprimer ma gratitude aux réseaux de citoyennes et citoyens pour m'avoir permis tous ces mois d'adresser messages et rapports à notre forum ouvert à tous.
    Non, autant pour moi, je ne lis pas tout, le ferais-je que je n'aurais plus de temps pour le reste.
    Par contre, l'attention à porter au complexe militaro-industriel ne me semble pas le point remarquable de ce texte.
    D'une part les mises en guarde sont plus nombreuses : Outre l'université "libre" (mais assujettie _), le pouvoir de l'argent, et réciproquement mais moins crédible : Que "l'ordre public puisse devenir captif d'une élite scientifique et technologique", mais surtout, le pillage pour notre propre aisance, et à notre convenance des précieuses ressources de demain, et d'autre part, la prophétie, si c'en est une, est là :
    "Nous voulons que la démocratie survive pour les générations qui viennent, non pour devenir le fantôme insolvable de demain."
    Comment faire ? ...
    Les solutions démocratiques sont évoquées, mais couronnées par des invocations religieuses : la charité, les "fléaux" qui n'ont droit qu'à une prière, bref la laïcité n'a pas fait la traversée.

    Dans la liste des parties, il manque :
    1 : La démocratie
    2 : Citoyennes Ninon, ... ... ... ...
    Autres = diversion !

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  darna le Lun 15 Aoû - 9:30

    De quelle diversion parles-tu , Marc ?
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Lun 15 Aoû - 23:29

    Flute, j'ai fait une fausse manip, et j'ai perdu tout mon message. Plutôt que d'enrager, je recommencerai demain, car je n'ai dormi que 5 heures la nuit dernière.

    Je n'en dirai que le début "la haine est toujours mauvaise conseillère" et "avant de juger, connais-toi toi même."

    et la fin, quand les fondations sont fragiles, que ce soient celles d'un édifice, d'une cité des hommes, ou celle d'un homme.......la structure finit toujours par s'écrouler.
    Les fondations d'un homme comme d'une femme sont l'enfance, les fondations d'une maison, vous devez connaitre, les fondations d'une cité des hommes basées sur la haine ne peut être que destructrice.
    Connaitre un homme (ou une femme) c'est aussi connaitre son enfance.

    Bonne nuit.
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  marc le Mar 16 Aoû - 12:12

    Si on laisse chacun avec son bon sens, face à un problème, il va trouver une solution, qu'elle soit bonne ou mauvaise n'est pas la question primordiale, ce qui l'est c'est que ce sera sa solution.

    Dès que l'humain, grégaire par nature, se trouve en groupe, son fil de pensée est amené à se contorsionner comme un spaghetti dans la sauce.

    La démocratie, c'est aussi de faire en sorte que chacun soit dictateur de soi-même. D'obtenir que chacun prenne conscience de la cause première du principal problème. De partir d'une idée simple, l'égalité de pouvoir entre chacun des dictateurs, en évitant l'émiettement dans l'infinité des bonnes ou mauvaises idées et solutions.

    Quelle est cette bonne idée cette bonne solution ?
    Celle d'au moins la moitié. Non ?

    Ce seuil de la moitié est passé par qui ou par quoi ?
    - DSK ?
    - Que chacun soit égalemnent traité par la loi ?
    - Un spagetti ?
    - la liberté ?
    - Ségolène ?
    - Ceux qui sont prêts à sacrifier la moitié de l'humanité ?
    - Sarko ?
    - Un constituant ?
    - Autres ?
    ...

    Reformulation :
    Dans la liste des parties, il manque :
    1 : La démocratie
    2 : ... , + Darna, ... + Ninon, ... ... ... ... (6,5 milliards de candidats) ... (oups!) + marc !
    Autres = diversion !

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  darna le Mar 16 Aoû - 15:08

    Darna, elle fait sa sauce à sa manière et cuit ses pâtes comme elle aime...et partage tout ça joyeusement (d'abord avec ses enfants, ses ami(e)s et les autres qui savent supporter sa dictature ! Darna est capable de respecter tout le monde...tant que c'est réciproque! car Darna est 1 non violente volcanique, et gère ses paradoxes comme elle peut...et elle ne tergiverse pas pour s'exprimer ! Moâ pas vouloir le pouvoir, mais plutôt à co-habiter avec les autres sans rapport de force ! Moâ pas anarchiste (trop auto-disciplinée, frôle même la Spartiate parfois...)
    Juste libre ! C'est ça la diversion, docteur ?
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Mar 16 Aoû - 23:18

    marc a écrit:Si on laisse chacun avec son bon sens, face à un problème, il va trouver une solution, qu'elle soit bonne ou mauvaise n'est pas la question primordiale, ce qui l'est c'est que ce sera sa solution.

    Dès que l'humain, grégaire par nature, se trouve en groupe, son fil de pensée est amené à se contorsionner comme un spaghetti dans la sauce.

    Oh que je ne suis pas d'accord avec toi marc.

    L'humain, du bon sens ? Pas si certain ; un être complexe, très complexe, qui bien souvent ne comprend même pas ses réactions.
    Normal, ces réactions sont dus à des blessures dans l'enfance, blessures enfouies dont il est souvent inconscient à l'âge adulte, mais blessures toujours présentes puisqu'elles guideront ses actes, ses réactions, dans sa vie d'adulte.

    De ce fait il risque de choisir une solution destructrice pour lui et pour d'autres, tout comme il risque de contourner le problème afin de ne pas l'affronter ou plutôt parce qu'il ne sait pas l'affronter, personne ne lui ayant appris que les obstacles sont là pour être franchis et en tirer les leçons.

    Si les blessures physiques disparaissent, les blessures psychologiques restent dans les mémoires du cerveau.

    On apprend beaucoup du caractère d'un être lorsque l'on connait son enfance et peu de gens consultent un psychanalyste car ils pensent simplement que "c'est normal".
    D'où l'horrible piège de prescrire des drogues de toutes sortes, alors qu'il aurait fallu engager un dialogue. Ils savaient ce qu'ils faisaient en refusant de rembourser les psychanalystes : avale et tais-toi, c'est plus rentable, je sais que tu reviendras.
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  marc le Mer 17 Aoû - 7:46

    @ Tarifs des psychanalystes ?
    Combien suivent le serment d'Hypocrate ?

    Bilan historique de la psychanalyse ?
    Bilan humain, en dehors de la vente de bouquins ?
    Entre soins à quelques uns et manipulation des foules ?
    Ou est la moitié ? De quel côté penche la balance ?
    Entre d'un côté l'infirmier en psychiatrie et l'aide soignante et de l'autre le psychanalyste, il n'y a pas photo !

    Pour les autres, les deuxièmes classes, il reste la rage émeutière ou muette, la sublimation.
    Ma conviction est que ceux là sont accessibles, sous l'angle du respect mutuel, à la raison. Qu'ils soient aussi le terreau des propagandes partiales et déshumanisantes, est la mesure de leur fertilité. (penser aux peuples japonais et allemands sur quelques générations). Dans notre système de santé à deux vitesses, pour les deuxièmes classes, il y a l'hôpital et les CMP (1).

    D'expérience, je sais que certains évitent la rencontre qui poserait la question de leur bon sens parce qu'intuitivement, ils connaissent la réponse cruelle, mais c'est une raison de plus pour reconnaître là leur humanité.

    @ Moua pas docteur, pas savoir réponse. Moua remuer ses spaghettis dans la sauce, ou toujours faire des rigoles dans la purée avant de charger la fourchette. Avoir le pouvoir, c'est avoir son mot à dire, ne serait-ce que pour toujours avoir quelque chose à mettre sur la fourchette.

    Etre accessible au bon sens commun = être citoyen ?
    Combien en sont capables ?
    Plus, ou moins de la moitié ?
    Ne pas jeter cette question sur la place publique ?
    Se la poser ?

    (1) serpsy, ... actualité, ...1 page histoire, doléance
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Ven 19 Aoû - 17:40

    marc a écrit:@ Tarifs des psychanalystes ?
    Combien suivent le serment d'Hypocrate ?

    Bilan historique de la psychanalyse ?
    Bilan humain, en dehors de la vente de bouquins ?
    Entre soins à quelques uns et manipulation des foules ?
    Ou est la moitié ? De quel côté penche la balance ?
    Entre d'un côté l'infirmier en psychiatrie et l'aide soignante et de l'autre le psychanalyste, il n'y a pas photo !

    Pour les autres, les deuxièmes classes, il reste la rage émeutière ou muette, la sublimation.
    Ma conviction est que ceux là sont accessibles, sous l'angle du respect mutuel, à la raison. Qu'ils soient aussi le terreau des propagandes partiales et déshumanisantes, est la mesure de leur fertilité. (penser aux peuples japonais et allemands sur quelques générations). Dans notre système de santé à deux vitesses, pour les deuxièmes classes, il y a l'hôpital et les CMP (1).

    D'expérience, je sais que certains évitent la rencontre qui poserait la question de leur bon sens parce qu'intuitivement, ils connaissent la réponse cruelle, mais c'est une raison de plus pour reconnaître là leur humanité.

    @ Moua pas docteur, pas savoir réponse. Moua remuer ses spaghettis dans la sauce, ou toujours faire des rigoles dans la purée avant de charger la fourchette. Avoir le pouvoir, c'est avoir son mot à dire, ne serait-ce que pour toujours avoir quelque chose à mettre sur la fourchette.

    Etre accessible au bon sens commun = être citoyen ?
    Combien en sont capables ?
    Plus, ou moins de la moitié ?
    Ne pas jeter cette question sur la place publique ?
    Se la poser ?

    (1) serpsy, ... actualité, ...1 page histoire, doléance

    Merveilleux bilan des psychiatres, dont le DSM ne cesse d'être augmenter par des maladies inventées, afin de mettre un nom en face du médicament à prescrire. Nous éviterons de parler des conflits d'intérêts, après tout ils ne sont qu'aux ordres !
    http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/conflits-d-interets-en-psychiatrie-dsm/

    Et l'âme n'est pas un organe n'est-ce pas....

    Mais comme dans tous les domaines, il y a des personnes droites et honnêtes, même chez les psychiatres. On ne peut qu'espérer qu'après leur départ, certains ont retenu la leçon.

    Zarifian a été nommé par le Ministère de la Santé pour diriger un rapport de 1996 sur la consommation de psychotropes en France, attirant déjà l'attention sur la surconsommation française de psychotropes, en particulier des antidépresseurs et des benzodiazépines, après la mise sur le marché du Prozac et son immense succès comme pilule du bonheur. Il a également attiré l'attention dans ce rapport sur le financement de la recherche pharmaceutique et plus particulièrement sur le rôle prédominant de l'industrie pharmaceutique dans les essais cliniques et dans la formation des médecins, au travers des visiteurs médicaux, de la publicité et de la sponsorisation des congrès. Cette attitude publique, lui a attiré des inimitiés dans le corps médical, soupçonné de surprescription en collusion tacite avec l'industrie pharmaceutique.
    .........
    “Aucune guérison n’est complète, si une relation par la parole ne s’instaure pas pendant les soins, et après, entre le malade, ses proches et le médecin”

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Zarifian

    La souffrance psychique n’implique aucun organe ou système de manière précise et univoque.
    Aucune lésion n’a jamais pu être mise en évidence, il n’existe en psychiatrie aucun signe objectif clinique, biologique, électrique, ou radiologique qui permette de signer de manière indiscutable un diagnostic.

    Envisager dans ces conditions les troubles psychiques d’après le modèle médical pose donc problème !

    http://optiond.free.fr/B/psychotropes.PDF

    Mais il fallait mieux faire ressortir le vilain petit canard Edward Louis Bernays, je lui préférerai le Père de la Résilience Borys Cyrulnik, psychanalyste et neuropsychiatre :
    http://www.dailymotion.com/video/x9hg8p_borys-cyrulnik-la-resilience-entret_news

    http://www.ina.fr/ardisson/tout-le-monde-en-parle/video/I08309514/boris-cyrulnik-le-murmure-des-fantomes.fr.html

    Il semblerait qu'il soit préférable de choisir les extrêmes parfois, nous sommes encore dans le monde du Patriarcat, celui qui impose, le Patriarcat ayant créé le capitalisme.

    Mais qu'est-il resté du serment d'Hippocrate, si nous regardons dernière nous, tout ce passé de médicaments qu'ils soient de l'âme ou autre ? Le corps médical n'est qu'un Ordre, dont certains qui ont signé la Chartre pour le refus de la visite médicale (Formindep), refusent d'en payer la cotisation....l'Ordre encourageant la visite médicale (visiteurs des labos).
    Car enfin on reconnait que la maladie nait d'un conflit entre notre génome, notre individu originel et les conditions que nous avons modifiées de manières considérables :

    http://vimeo.com/21304700

    Mais suis-je idiote, marc n'a pas le temps de lire ce que contienne les liens, quant aux vidéos......

    Je préfère lire et écouter avant de critiquer, un peu de temps perdu je ne le pense pas, juste de la sagesse, sagesse d'un monde qui arrive, celui de la Matriarcat, sagesse qui permet de savoir se remettre en cause et constater ses propres erreurs, afin d'être pardonné...car même si nous ne savions pas, nous avons fait mal ou plutôt du mal ; nous ne sommes pas coupables.

    Ne nous leurrons pas, patriarcat et matriarcat ne sont que la droite et la gauche, et dans les deux cas on retrouve des extrêmes.
    http://www.dailymotion.com/video/xkl4hx_conference-michel-onfray-matriarcat-paradis-perdus-1_webcam

    http://www.dailymotion.com/video/xkl60e_conference-michel-onfray-matriarcat-paradis-perdus-2_webcam
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Ven 19 Aoû - 18:16

    Et quand on a compris l'importance de l'enfance, des traces que l'on peut y laisser, alors on évite de critiquer condamner

    En novembre 1951, tous deux embarquent à Marseille pour Casablanca, accompagnés du petit Dominique âgé de 2 ans et demi et d’une jeune fille au pair allemande. Gilbert Strauss veut que ses enfants parlent la langue de Goethe comme lui, leur grand-père Marius Kahn et leurs ancêtres alsaciens. Ces jeunes filles ayant leur vie en Allemagne, tous les deux ans arrivera par bateau une nouvelle « Mademoiselle ».

    La famille Strauss pratiquait une version laïque du pilpoul. Hélène Dumas, comme tous les amis de Dominique, en était fascinée : « Les repas, se souvient-elle, tournaient parfois à la partie de ping-pong intellectuelle entre Dominique et son père. Gilbert n’avait pas toujours le dernier mot. » A la table des Strauss, les enfants, très jeunes, avaient droit à la parole. C’était même un devoir. « Mes parents, détaille Dominique Strauss- Kahn, étaient aussi adeptes de la maïeutique, une technique venue de la Grèce antique qui consiste à aider une personne à se remémorer un savoir caché dans l’inconscient. Même tout petits, pendant les repas, ils nous questionnaient sur telle ou telle connaissance qu’on avait apparemment oubliée. »

    http://libertesinternets.wordpress.com/2011/05/15/qui-est-vraiment-dominique-strauss-kahn/

    Il n'est jamais fait état de violence, mais plutôt de passion, avec toujours beaucoup de complicité, de chaleur, comme dans la famille qui pratiquait régulièrement la résilience surtout avec les enfants.

    Là non plus, je ne condamnerai pas, qui n'a pas fauté sans même savoir pourquoi. Mais quand on connait l'enfance, on comprend la conduite de l'homme :

    http://www.philomag.com/article,dialogue,nicolas-sarkozy-et-michel-onfray-confidences-entre-ennemis,288.php

    http://www.youtube.com/watch?v=roY4sYq1wos

    Il est toujours plus facile de critiquer, plutôt que de se remettre en cause, voir ses propres défauts et en comprendre l'origine.

    Deux enfants, l'un rejeté et l'autre comblé.

    Pour en revenir aux psys, j'espère qu'ils trouveront le temps de passer sur ce forum, étant donné que ce merveilleux Collectif contre la Nuit Sécuritaire composé de psychanalystes et de psychiatres qui reconnaissent qu'un fou est un homme, et que les psychotropes causent d'horribles effets secondaires, ont signé la pétition pour une Assemblée Constituante.

    Je compte sur marc pour les accueillir chaleureusement. Wink



    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Alter Egaux le Jeu 25 Aoû - 6:48

    Narbonne a écrit:DSK, c'est du passé, il faut tourner la page.
    Tout à fait. C'est ce que j'ai relevé le 14 mai 2011, lorsque DSK (président du FMI, favori pour la présidentielle française en 2012 d'après les mass médias) a été arrêté.
    Depuis, c'est du bla bla entre complotistes et analyse médicale. Le « viol présumé » est passé au statut d'un "rapport sexuel précipité", "grâce" à la pugnacité des avocats.

    DSK n'a plus qu’à éditer un livre : "Comment séduire une femme de chambre en 10 secondes chrono et éjaculer 3 fois en 7 minutes". Il aura du succès.
    Le reste (la politique), je préfère qu'il évite, quelques soit ses qualités d'économiste.
    Perso, il ne me laissera aucun souvenir inoubliable, sauf celle de s'être fait prendre la queue dans la porte du placard des femmes de ménage, et avoir été reçu au groupe de Bilderberg dès juin 2000.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Ven 26 Aoû - 23:51

    L'affaire DSK aura révélé une bien triste image de l'Amérique

    Point de vue | LEMONDE.FR | 24.08.11 | 10h08 • Mis à jour le 26.08.11 | 10h02

    par Pascal Bruckner, écrivain et essayiste


    Il y a quelques années, nous étions en vacances familiales sur une plage de Floride. Ma fille, alors âgée de deux ans, décida après une baignade d'ôter son maillot qui la gênait. Très vite une certaine agitation gagna les autres estivants qui nous regardaient avec embarras. Quelques minutes plus tard, un solide sheriff, bardé d'un arsenal capable de détruire une ville entière, vint nous apostropher : nous devions rhabiller la petite sous peine d'amende. Celle-ci, croyant à un jeu, commença à courir.Nous lui courrions derrière et le sheriff courrait derrière nous. Nous finîmes par la rattraper dans un grand éclat de rire mais le colosse en uniforme ne plaisantait pas : au pays de l'Oncle Sam, la nudité sur les plages est interdite, même pour les nourrissons.

    L'Amérique du Nord, à l'évidence, a un problème avec le sexe qui vient de son héritage protestant mais elle veut en plus donner des leçons au monde entier. La qualifier de puritaine ne suffit pas car c'est un puritanisme retors, d'après la révolution des mœurs, qui parle le langage de la liberté amoureuse et coexiste avec une industrie pornographique florissante. C'est très exactement un puritanisme lubrique : à quoi ont servi les affaires Clinton ou DSK ? A condamner l'érotisme pour mieux en parler, à se pourlécher des semaines, des mois durant de détails croquignolets, à évoquer la fellation, la semence, les organes génitaux avec une gourmandise faussement indignée. La jubilation obscène avec laquelle Kenneth Thompson a évoqué le vagin "agressé" de sa cliente Nafissatou Diallo est révélatrice à cet égard. Dira-t'on que dans le cas de Bill Clinton, c'est le mensonge qu'on a sanctionné plus que la passade avec la stagiaire de la Maison Blanche ? C'est évidemment faux puisque Georges Bush a menti sur les armes de destruction massive en Irak, supercherie infiniment plus grave, et n'a pas été inquiété pour cela. Eut-il couché avec son assistante, on l'eut immédiatement condamné aux galères, à la roue, au fouet. Mais les crimes de sang sont moins graves, apparemment, que les outrages conjugaux.

    Il semble que l'establishment médiatique d'outre-Atlantique, si prompt à condamner la France à travers l'un de ses représentants, ait déjà oublié les tortures d'Abou Grahib : des grappes d'hommes nus entassés les uns sur les autres ou forcés de se masturber, sous les ordres, notamment, de la sergente Lynndie England qui en tenait certains en laisse (les femmes, en position de pouvoir ne sont pas meilleures que les hommes, on le sait depuis le nazisme). La torture existe partout, même dans les nations démocratiques, mais seul un pays malade de sa sexualité peut imaginer de tels sévices. On s'étonnera par ailleurs que Dick Cheney et Donald Rumsfeld, soupçonnés de corruption et d'incitation aux interrogatoires violents, n'aient pas été poursuivis, après 2008, par la justice de leur pays toujours encline à sanctionner la moindre peccadille amoureuse.

    Punir la France pour l'Irak, pour Roman Polanski, pour les lois sur le voile et le niqab, mettre au pas cette nation récalcitrante qui s'entête dans ses mœurs dissolues, tel est le sens ultime de l'affaire DSK au moment où l'Amérique mord la poussière et cherche des boucs émissaires commodes à son déclin. Un exemple entre mille ? Dans le très sérieux magazine Newsweek du 29 juillet dernier, la correspondante Joan Buck explique à ses lecteurs la sexualité archaïque des Français : chez les barbares gaulois, les femmes journalistes couchent avec tous les hommes politiques, par plaisir et aussi pour garantir leurs sources, le droit de cuissage est une institution, des stations services aux bureaux, les secrétaires doivent faire des gâteries à leurs employeurs pour garder leur boulot, toutes les personnes de sexe féminin sont qualifiées de "salopes" et le pays oscille en permanence entre le marquis de Sade et Simone de Beauvoir. On se pince, on se frotte les yeux, non on n'est pas en train de lire un numéro de la Pravda datant de la guerre froide. Il est navrant que dans l'Hexagone, tant de médias, tant de grands esprits, tétanisés par l'événement, nous aient exhorté au repentir national sans effectuer eux-mêmes la moindre enquête sérieuse. Nous avions couvé un monstre en notre sein, nous devions expier notre machisme congénital.

    Il s'est passé en effet aux Etats-Unis un phénomène singulier qui n'a pas touché l'Europe : l'alliance du féminisme et de la droite républicaine, ultra conservatrice. Ces deux forces se sont unies, au nom d'intérêts différents, pour refermer le couvercle ouvert par les années 60-70. Voilà pourquoi tant d'intellectuelles féministes, telle une Joan Scott spécialisée dans le frenchbashing, sont devenues de purs et simples propagandistes du département d'Etat, chargées de promouvoir urbi et orbi l'American way of life. Cela explique l'ambiance de maccarthysme moral qui touche là-bas les choses de l'amour et dont les Américains les plus lucides s'alarment depuis longtemps. Dès le début des années 90, pour tout professeur étranger venant enseigner à l'université, de strictes consignes furent édictées : ne jamais recevoir une étudiante dans une pièce fermée à moins d'enregistrer la conversation, ne pas prendre l'ascenseur seul avec l'une d'elles et bien entendu ne pas entretenir une relation avec une femme de la faculté, même majeure et consentante, sous peine de renvoi immédiat. Les relations de travail dans les bureaux sont elles-mêmes assujetties à un certain nombre de règles : éviter les tenues trop seyantes, les conversations équivoques, les propos déplacés, s'engager à ne pas nouer de relations intimes entre collègues à moins de les conclure par un mariage. On se souvient peut-être de cette université de l'Ohio qui avait tenté au début des années 90, appuyée par la principale organisation féministe de l'époque, de promulguer une charte réglementant l'acte intime entre étudiants : ceux-ci devaient en prévoir par écrit toutes les étapes jusqu'au moindre détail, toucher ou non les seins, enlever le corsage et faire enregistrer ce programme devant un responsable. La proposition, heureusement, ne fut pas retenue. Cette codification folle est le lot d'une société paniquée, dépourvue de toute culture amoureuse et qui veut imposer une police du désir à tous.

    De quoi s'agit-il en l'occurrence ? De redoubler la condamnation des plaisirs par la criminalisation de l'acte hétérosexuel : tout homme est un violeur en puissance, toute femme une victime potentielle. Le compliment est la première étape du harcèlement, la drague un viol anticipé, la galanterie un euphémisme pour dissimuler la volonté de prédation. La chair est corruptrice, le désir dangereux. Même si DSK était acquitté, il resterait coupable : sa faute se déduit de son statut. Mâle blanc, riche et européen, c'est-à dire décadent, il ne peut être autre chose qu'un agresseur compulsif. Il n'y a pas que les hommes politiques aux Etats-Unis à être poursuivis par l'indiscrétion médiatique (les deux dernières victimes de cette chasse sont l'élu démocrate Anthony Weiner coupable d'avoir envoyé des photos de ses appâts virils via Twitter à des dames rencontrées en ligne et Arnold Schwarzenneger, père d'un enfant illégitime obtenu avec sa bonne). N'importe quel Américain peut tomber à un moment ou à un autre sous les fourches caudines de cette inquisition démocratique. A la réprobation compréhensive de l'adultère en France répond sa condamnation outre-Atlantique : c'est plus qu'un faux pas, une faute qui mérite sanction judiciaire et rééducation psychiatrique. Certains groupes de soutien aux femmes ou aux hommes trompés comparent le traumatisme ressenti lors d'une incartade à celui des attentats du 11-Septembre. La trahison conjugale est du même ordre qu'une trahison nationale,c'est une violation du pacte qui lie ensemble tous les citoyens. Il existe sur la côte Est une émission quotidienne du matin qui relate des cas d'infidélité conjugale, mêlant anathème public pour les coureurs et humiliation pour les maris trompés à qui l'on brandit, par exemple, des tests ADN prouvant que leur enfant n'est pas d'eux.

    Entendons-nous : de part et d'autre de l'Atlantique le viol est un crime, le harcèlement un délit et c'est un progrès objectif. De part et d'autre, les tensions entre hommes et femmes, consécutives à l'émancipation, demeurent et s'exacerbent parfois. Mais tandis qu'aux Etats-Unis, cette coexistence semble toujours au bord de la guerre, sous l'œil vigilant des avocats prêts à faire les poches des époux désunis, l'Europe latine semble mieux protégée de ce fléau par une culture ancienne de la conversation et une tolérance aux faiblesses humaines. Le pari de la France, c'est de composer avec les ambivalences du cœur, de civiliser le désir à partir de ses impuretés tout en respectant l'intimité des personnes. Aux Etats-Unis, la sexualité est le biais par lequel chaque citoyen devient potentiellement la propriété des autres. La vie privée disparaît, l'impératif de transparence conduit au triomphe de l'hypocrisie et à la surveillance de tous par chacun.

    L'effet désastreux du cas Strauss-Kahn, s'il est confirmé que la plaignante n'a pas dit la vérité, c'est qu'il va disqualifier les vraies victimes qu'on soupçonnera de mensonges et de vénalité. Ni les médias ni la justice ne sortiront grandis de cette histoire même si le procureur Cyrus Vance a eu l'honnêteté, dès juillet, de reconnaître la minceur du dossier. N'espérons pas qu'en cas de non-lieu, les grands organes de presse de la côte Est, qui ont lynché l'ancien directeur du FMI avant même qu'il ne soit jugé, présenteront leurs excuses. Touristes français qui partez outre-atlantique, soyez prudents ; si jamais vous prenait l'envie de batifoler avec un ou une autochtone, munissez-vous d'une décharge officielle : que votre partenaire, mâle ou femelle, reconnaisse par écrit qu'il vous autorise à jouir de son corps. Nous avons beaucoup de choses à apprendre de nos amis américains mais certainement pas l'art d'aimer.

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/08/24/l-affaire-dsk-aura-revele-une-bien-triste-image-de-l-amerique_1562650_3232.html

    Et Cyrus Vance, membre du Bilderberg comme DSK, n'aura fait que son travail de procureur, en son âme et conscience = impossibilité de noircir totalement l'un pour discréditer l'autre....mentir n'a jamais été une bonne chose.

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  darna le Sam 27 Aoû - 8:46

    Ninon, tu oublies que les valeurs des USA viennent d'Europe et des missionnaires. A Foix, Ariège en France, les hommes sont verbalisés pour être torse nu publiquement, pour jouer de la musique dans les rues...Alors qui accuser d'hypocrisie ? De plus, les protestants furent massacré(e)s pour avoir refusé la virginité d'1 certaine Marie...Jésus fut crucifié par Rome, et où se trouve le Vatican, 1 des Etats les + riches du Monde ?! L'esclavage existait déjà bien avant les colonies...cela n'a changé que d'aspect...il y a + de vêtements sortis d'usines, que de pagnes des forêts. Pour l'instant, on ne cause qu'en club privé, et à propos du troupeau d'électeurs ?
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Jeu 1 Sep - 17:10

    darna a écrit:Ninon, tu oublies que les valeurs des USA viennent d'Europe et des missionnaires. A Foix, Ariège en France, les hommes sont verbalisés pour être torse nu publiquement, pour jouer de la musique dans les rues...Alors qui accuser d'hypocrisie ? De plus, les protestants furent massacré(e)s pour avoir refusé la virginité d'1 certaine Marie...Jésus fut crucifié par Rome, et où se trouve le Vatican, 1 des Etats les + riches du Monde ?! L'esclavage existait déjà bien avant les colonies...cela n'a changé que d'aspect...il y a + de vêtements sortis d'usines, que de pagnes des forêts. Pour l'instant, on ne cause qu'en club privé, et à propos du troupeau d'électeurs ?

    Darna, à Annecy, ville de curés, les hommes se baladent en short et torse nu....en centre ville, je ne sais pas.

    Hypocrite ? Tous, intermédiaires y compris, mais je dirais plutôt qu'ils sont manipulés, par une histoire écrite par des scribes, et modifiée en fonction du scribe....les anciens chiens de garde.

    [17] Si l'on consulte les statistiques professionnelles d'un pays où coexistent plusieurs
    confessions religieuses, on constate avec une fréquence digne de remarque 1 un fait qui a
    provoqué à plusieurs reprises de vives discussions dans la presse, la littérature 2 et les
    congrès catholiques en Allemagne [18] : que les chefs d'entreprise et les détenteurs de
    capitaux, aussi bien que les représentants des couches supérieures qualifiées de la maind'oeuvre
    et, plus encore, le personnel technique et commercial hautement éduqué des
    entreprises modernes, sont en grande majorité protestants 3. [19]


    Page 15 : http://classiques.uqac.ca/classiques/Weber/ethique_protestante/Ethique_protestante.pdf

    Le catholique est [...] plus tranquille, possédé d'une moindre soif de profit; il préfère une vie de
    sécurité, fût-ce avec un assez petit revenu, à une vie de risque et d'excitation, celle-ci dût-elle lui
    apporter richesses et honneurs. La sagesse populaire dit plaisamment : soit bien manger, soit bien
    dormir. Dans le cas présent le protestant préfère bien manger; tandis que le catholique veut dormir
    tranquille 3.

    Page 19 : http://classiques.uqac.ca/classiques/Weber/ethique_protestante/Ethique_protestante.pdf

    L'homme s'est créé un Dieu, certainement à force d'observer le soleil, soleil qui brille comme de l'or, soleil qui réchauffe, soleil qui permet au corps de se détendre, soleil vu comme un bienfaiteur....Mais avant le soleil, il semble qu'il y ait eu le feu.

    Phosphènes et les origines du Christianisme : http://misraim3.free.fr/divers/livre_des_phosphenes.pdf

    http://www.phosphenisme.com/genese.html

    Tant que l'homme croira en de tels Dieux, il lui sera difficile de croire en lui et en les hommes.

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Jeu 1 Sep - 17:26

    Et, je reste persuadée que certains se servent de pouvoirs occultes pour mettre en place leur "pion" sur l'échiquier du monde.

    Nicolas Sarkozy :

    http://www.astrotheme.fr/portraits/JbTK35q9999N.htm

    DSK (se sert des pions) :

    http://www.astrotheme.fr/portraits/2tj8LwTpZ7sg.htm

    Christine Lagarde :

    http://www.astrotheme.fr/portraits/96ySy4XXjSKu.htm

    Quel homme ou femme avide de pouvoir n'aura pas consulté, mais c'est également très facile, à partir du moment où l'on possède tous les éléments pour formater l'individu (l'année, le jour, l'heure, la ville et le pays de naissance) :

    http://www.astroariana.com/-Astrobiographie-de-Francois-.html

    http://www.astroariana.com/-Politique-.html

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  darna le Jeu 1 Sep - 20:20

    Je ne consulte que ce qui m'arrange...histoire de préciser ma sincérité ! Je ne joue plus aux rapports de forces. Ma Force m'appartient, ainsi que mes responsabilités pour Etre
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Dim 11 Sep - 17:36

    Pourquoi n'est-ce pas cette vidéo qui a fait le tour d'internet ? A qui appartient-elle, Thierry Ardisson ou le CSA ou Kabylemag.com ?

    http://www.youtube.com/watch?v=oAfXSNV7nKA

    Tristane Banon n'aurait pas dû « oublier de tuer » sa mère

    http://www.rue89.com/2011/07/19/tristane-banon-naurait-pas-du-oublier-de-tuer-sa-mere-214854

    Son premier roman (elle est Flore dans tous ses livres) :

    "Résumé du livre

    Flore grandit trop vite. Parce qu'elle n'a pas le choix. Sa mère n'est jamais là, et son père s'est perdu le jour de sa naissance, entre la mairie et la clinique... A cinq ans, la vie de Flore consiste pour l'essentiel à attendre sa mère dans l'escalier et à supplier les fées d'exaucer son désir de la voir apparaître. L'ascenseur, hélas, s'arrête rarement sur son palier. Pour s'occuper d'elle, dans l'appartement cossu du VIIIe arrondissement, il y a Amira, '113 kilos de graisse, d'alcool, de tristesse aussi'. Amira qui boit. Amira qui la bat. Et sa mère qui ne voit rien, qui ne veut pas savoir."

    http://www.evene.fr/livres/livre/tristane-banon-j-ai-oublie-de-la-tuer-11402.php

    "Trapéziste" un autre de ses romans (elle parle toujours d'elle) :

    "Résumé :

    Dans la vie, Flore fait du trapèze entre elle et son image. On la veut glamour et légère, elle s'exécute et boit les coupes de champagne qu'on lui offre au lutétia, en taisant le chauffage qui ne marche plus chez elle depuis des mois. Tout en rêvant au prince charmant, elle a pris l'habitude de consommer les hommes comme des canettes de coca.

    Mais jusqu'où pourra-t-elle pousser le jeu sans se détruire ?

    Dans la tête de flore, il y a des nœuds et des incohérences, une image qu'elle donne et une vie qui n'a rien à voir, des rêves qu'elle caresse et une réalité qui la rattrape. Dans le monde qui l'entoure aussi, flore voit plein d'incohérences.

    Mais peut-on se forger de vrais repères quand on n'a pas eu d'enfance ? Comment se construire face aux hommes quand, enfant, on a eu autant de pères que de jours dans l'année ??

    « qu'on me laisse l'illusion que cette vie est ma très grande richesse. Je suis libre, c'est mon bien le plus cher. Je ne suis pas vraiment fière de ça, je l'ai hérité de ce qu'on a ravagé dans ma tête quand j'étais gamine. Elle ne peut plus me plaire, la vie balisée. Je garde mes petits boulots qui font manger, parfois. Et si je ne peux plus manger, je sortirai et je boirai. L'alcool est souvent gratuit quand on connaît du monde. Quand je n'en pourrai plus de boire, je poserai pour quelques photos de mode qui illustreront des catalogues de vêtements pas toujours jolis, et je remercierai ma tendre mère de m'avoir fait un visage qui « prend la lumière » et une confection 34. Je garde ma vie hors norme et sans contrainte. Je garde mon incertitude du lendemain et mes coups de cafard. Je garde tout, puisque, de toute façon, vous ne voulez pas de moi dans vos boutiques. »"

    Lire tous les résumés de ses livres :

    http://www.tristane-banon-officiel.com/index2.php?r=biblio#res_trapeziste


    http://www.express.be/sectors/fr/media/fda115d5d1752483296bc8d96c19b291-c1/149186.htm

    http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/tristane-banon-dsk-et-agoravox-94196

    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/transcription-de-l-interview-de-30270

    «J’étais plus méfiante des femmes que des hommes»

    Au sujet des hommes qu’elle verra «défiler» auprès de sa mère, la jeune femme assure qu’elle avait «presque un peu pitié d’eux» de se laisser manipuler. «J’étais plus méfiante des femmes que des hommes», se souvient-elle. Seul souvenir heureux: le semblant de cocon familial qu’elle trouve à Paris auprès de la famille qui l’héberge en échange des cours qu’elle donne à leur fille. A l’époque elle a 14 ans, et sa mère est partie vivre en Bretagne. Sans elle.


    http://www.20minutes.fr/article/753585/affaire-dsk-vraiment-tristane-banon

    http://mediabenews.wordpress.com/2011/07/21/le-who-is-who-de-laffaire-banon-et-pourquoi/


    "Si cette histoire est réellement inspirée de la jeunesse de son auteur, alors, on peut comprendre qu’aujourd’hui, Mme Mansouret vienne déballer un peu tout et n’importe quoi. On comprend aussi qu’elle semble avoir aussi peu d’amour maternel. En effet, quelle mère hésiterait autant à défendre sa fille violée ? Quelle mère irait raconter les déboires de sa fille au monde entier avant de simplement se révolter et porter plainte ? Quelle mère irait boire un pot avec l’agresseur présumé de sa fille pour parler de tout ça ?

    La lecture de ce roman me permet d’appréhender cette affaire sous un autre angle. Nous parlons d’une jeune femme fragile, victime, c’est certain, et de sa mère manipulatrice et peu aimante. C’est un drame d’ordre familial qui se tisse en arrière-plan de cette comédie politique.

    En tout cas, cette saga de l’été est encore un bel écran de fumée pour le PS…"


    http://mediabenews.wordpress.com/2011/07/22/dessin-de-la-semaine-laffaire-dsk-banon-lautre-tragedie-grecque/

    Cette jeune femme est très fragile, peut-être mythomane, mais elle a peut-être également été "violée" car à trop jouer avec les allumettes, on arrive à se brûler. Personnellement, je la plains car elle doit terriblement souffrir, son enfance doit la hanter.

    Quand à Thierry Ardisson, c'est un mec plutôt louche, royaliste et pour le pape.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Ardisson

    " Il y a deux choses avec lesquelles il ne plaisante pas, c'est la monarchie et le pape."

    http://www.monsieur-biographie.com/celebrite/biographie/thierry_ardisson-1502.php

    Ses fréquentations sont louches aussi :

    Les chandelles ***************
    1, rue Thérèse. Paris 1er
    Une devanture bleu nuit totalement anonyme, dans cette rue discrète, située dans le quartier du Palais-Royal, qui était au xixe siècle le haut lieu de la prostitution A lintérieur, tout est fait pour le plaisir des voyeurs : piste de danse et salons coquins. Les femmes doivent impérativement porter la jupe, et il est recommandé déviter les dessous Je cite le guide de la Musardine car là, on entre dans le domaine de linfo people : Thierry Ardisson, célèbre animateur de télévision, est client régulier des Chandelles Dans un club ordinaire, vous buvez votre verre de champagne et regardez danser les couples en les imaginant faire lamour. Dans ce club, vous buvez votre verre en les regardant faire. Ce lieu passe pour être lun des clubs échangistes très haut de gamme de Paris.


    http://forum.aufeminin.com/forum/couple2/__f62438_couple2-Seulement-pour-les-coquins-le-petit-guide-de-la-france-libertine.html

    Toutes les rumeurs rapportées pourraient bien venir de lui.

    Voici quand même autre chose de troublant :

    " Télévision | 12 juillet 2011
    Banon : Paris Première punie par le CSA

    Paris Première souhaitait rediffuser mercredi l'émission au cours de laquelle Tristane Banon raconte l'agression présumée de Dominique Strauss-Kahn à son encontre. Mais le CSA n'a pas voulu laisser faire la chaîne. L'institution a interdit mardi cette reprogrammation, car pour être acceptée, elle devait être justifiée par une circonstance exceptionnelle comme, notamment, "un événement nouveau lié à l'actualité"."


    http://www.lejdd.fr/Medias/Television/Actualite/Affaire-Banon-le-CSA-interdit-a-Paris-Premiere-de-rediffuser-mercredi-93-Rue-du-Faubourg-Saint-Honore-357253/

    http://www.express.be/sectors/fr/media/fda115d5d1752483296bc8d96c19b291-c1/149186.htm

    En tout cas, une chose est certaine, DSK montait dans les sondages il a été éliminé, maintenant c'est Hollande qui est en tête et c'est un autre affaire DSK qui va faire la UNE....... !
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Ninon74 le Lun 12 Sep - 13:43

    La vidéo est déjà inactive...bizarre, je l'ai envoyé hier à mes contacts.

    La revoilà référencée autrement :

    http://www.youtube.com/watch?v=Wxj0dvizcHU

    ou là :

    http://www.viduba.com/video:QRFaYV1Vx8WTWZFUXpmRPRGWSZVVR1TP
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Alter Egaux le Ven 14 Oct - 4:39

    Décision de justice (française) rendue : DSK a le statut d' un agresseur sexuel non jugé.

    Contenu sponsorisé

    Re: [DSK] L'affaire

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 23:06