Forum du groupe de travail pour une Constituante


    La Françafrique explose pendant la campagne

    Partagez
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Alter Egaux le Mer 21 Sep - 6:31

    Daniel Mermet, sur France Inter, en remet une couche : il invite Péan pour la sortie de son livre : "La République des mallettes - Enquête sur la principauté française de non-droit" (Fayard, 2011)

    Entretien avec Pierre Péan
    Le MP3
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Mer 21 Sep - 11:38

    Affaire Takieddine : Bazire en garde à vue (JDD)


    Publié le 21 septembre 2011 à 12h54 Mis à jour le 21 septembre 2011 à 13h13


    L'ex-directeur de cabinet de Balladur et proche de Sarkozy a été interpellé mercredi matin.

    Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur et proche de Nicolas Sarkozy, a été interpellé mercredi matin à Paris par les policiers sur ordre du juge Renaud Van Ruymbeke, annonce le JDD.fr . Placé en garde à vue, Nicolas Bazire va être entendu par les enquêteurs de la Division nationale des investigations financières (Dnif), chargée de mener l'enquête sur le volet financier de l'affaire Karachi dans lequel est mis en examen Ziad Takieddine .

    Les policiers ont également entrepris une perquisition. Actuel directeur général de groupe du groupe Arnault, la holding qui coiffe LVMH, Nicolas Bazire est un proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le témoin de mariage. "Je m’attends à être appelé par la police pour venir assister mon client en garde à vue", a confié au JDD, en début de matinée, son avocat Me Jean-Yves Lienard.

    Par ailleurs, Thierry Gaubert, ex-conseiller de Sarkozy, a été déféré devant le juge, a-t-on appris de source judiciaire.
    Des révélations de l’ex-épouse de Ziad Takieddine

    Renaud Van Ruymbeke enquête sur des rétrocommissions présumées en marge de contrats de ventes d’armes au Pakistan et en Arabie Saoudite, dans les années 90. Il a mis en examen la semaine dernière Ziad Takieddine, un intermédiaire entre la France et les deux pays concernés.

    Lors d'une audition, l’ex-épouse de Ziad Takieddine, Nicola Johnson, a détaillé le lien de son ex-mari avec plusieurs politiques, dont Nicolas Bazire. "Nous sommes en 1993. j'ai vu à la maison Nicolas Bazire au moins deux ou trois fois", a-t-elle déclaré. Selon le site d'informations Mediapart, la semaine dernière, un témoin, entendu le 8 septembre par la police, a affirmé que Ziad Takieddine s'était rendu à plusieurs reprises en Suisse pour y retirer des fonds remis à Paris à Nicolas Bazire. Une dizaine de millions de francs, en espèces, découvert sur les comptes de campagne d'Edouard Balladur, intriguent en effet les enquêteurs.

    Roland Dumas également entendu

    Selon les informations du JDD.fr, le juge Van Ruymbeke a également entendu, comme témoin, Roland Dumas, l'ancien président du conseil constitutionnel, afin de comprendre dans quelles conditions le Conseil constitutionnel avait validé les comptes de campagne pour l'élection présidentielle de 1995, malgré la présence d'espèces en quantités importantes. Devant le magistrat, l'ancien ministre de François Mitterrand s'est retranché derrière le secret des délibérations.

    http://www.europe1.fr/France/Affaire-Takieddine-Bazire-en-garde-a-vue-JDD-729451/

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  darna le Mer 21 Sep - 11:44

    Roland Dumas, celui qui a écrit "le péril jaune", n'est-ce pas ? Et pourtant, durant sa fonction ministérielle, il n'a pas empêché des délocalisations vers la Chine et ailleurs, n'est-ce pas ?
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Mer 21 Sep - 13:41

    Alter Egaux a écrit:Bayrou, assailli de questions sur la françafrique. Thomas Legrand, ce matin sur France Inter, vient de lui régler son compte...

    Partie n°1

    Partie n°2

    "Il faut y mettre un terme, mais ne comptez pas sur moi !"
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Mer 21 Sep - 14:35

    De Matignon à LVMH
    Nicolas Bazire, second par vocation


    Charles Haquet - publié le 01/09/2008


    Bras droit de Bernard Arnault comme il l'était de Balladur Premier ministre, ami de Sarkozy, cet ancien officier de marine discret et habile a fait métier d'épauler les puissants.

    L'ambiance est électrique, en cette mi-juillet, au siège parisien du groupe de luxe LVMH. Nicolas Bazire, son n° 2, est sous pression. Après un début d'année décevant, l'action de Carrefour a dévissé de 40 % en un mois. A priori, rien à voir avec LVMH. Sauf que son président, Bernard Arnault, est depuis peu devenu l'un des principaux actionnaires du distributeur français. En un mois, il a perdu, virtuellement, 300 millions d'euros. Et c'est Bazire qui a la charge des investissements de son patron.

    D'autres perdraient leur calme. Pas Nicolas Bazire. « Il est très difficile à déstabiliser, dit Jean-Marc Lech, patron d'Ipsos, dont Bazire est l'un des administrateurs. Rien ne l'étonne jamais. » Il faut dire qu'il en a vu d'autres, l'ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur. Quand on a dû gérer politiquement une prise d'otages (l'Airbus en provenance d'Alger) ou une crise monétaire (été 1993), on prend les secousses boursières avec philosophie. Même s'il s'agit de l'argent de son patron.

    Etonnant personnage que ce Bazire. Il appartient à une catégorie très prisée, celle des vrais hommes de confiance. « Il est fidèle, confirme son ami Brice Hortefeux, ministre de l'Immigration. Il n'a pas du tout le tempérament de l'adjoint qui rêve de remplacer son patron. »

    C'est Jean-Marie Messier qui a déniché cette perle rare. En juillet 1988, il présente son successeur à Balladur, avant de s'exiler en banque d'affaires. « Que savez-vous faire d'utile ? » demande le futur Premier ministre au jeune Bazire. « Rien », cafouille-t-il. Mais Balladur ne s'y trompe pas. Il pressent les qualités de ce diplômé de l'Ecole navale, « charmant, discipliné et bien sous tous rapports », se souvient l'amiral Estival, qui l'a eu sous ses ordres à bord de l'escorteur Guépratte. L'enseigne de vaisseau Bazire ne pourra faire carrière dans la marine en raison d'un problème de vue. Mais s'il ne sert pas l'Etat en uniforme, il le servira en blazer et cravate club. Car il a la chose publique chevillée au corps. Après Navale, il prépare Sciences Po, puis l'ENA. « Il ne se mettait pas en avant et ne donnait pas l'image d'un homme programmé pour le pouvoir », se souvient Henri Plagnol, copain de promo, aujourd'hui maire UMP de Saint-Maur-des-Fossés. Mais déjà, Bazire dévoile ce caractère consensuel qui séduira ses futurs patrons : « Nous devions rendre un travail collectif, poursuit Henri Plagnol. Contrairement à d'autres groupes qui se sont déchirés, le nôtre a bien fonctionné, car Nicolas a su insuffler un bon état d'esprit. »

    Balladur a-t-il senti qu'il ferait un bon dircab ? C'est en tout cas lui qu'il choisit pour Matignon. Dans l'incrédulité générale. Pourquoi diable Balladur nomme-t-il ce « gamin » de 35 ans, qui n'a, de surcroît, aucune expérience politique ? « Il ne cherchait pas un profil conformiste, mais une boîte à idées, analyse Olivier Grunberg, directeur général délégué de Veolia Eau, qui faisait, lui aussi, partie de l'équipe. Il ne s'est pas trompé. Bazire, ce n'est pas un technocrate, c'est un créatif. »

    Le « gamin » prend vite ses marques. « Pourtant, l'environnement était complexe, se souvient Pierre Mongin, PDG de la RATP, qui était lui aussi de l'aventure. Nous étions en période de cohabitation. Le pays était à deux doigts d'une crise monétaire majeure. Imaginez la tâche pour ce jeune homme, qui se retrouve aux côtés de grands ministres comme Simone Veil ou Nicolas Sarkozy. Il a joué ce rôle d'interface avec beaucoup d'efficacité. » « Il s'adapte facilement, car il est très mobile intellectuellement », note Patrick Suet, à l'époque son plus proche collaborateur, aujourd'hui secrétaire général adjoint de la Société générale.

    Organisateur hors pair, Bazire ne s'énerve jamais. Les parapheurs qui volent, très peu pour lui. « Il ne recevait pas ses visiteurs entre deux portes, comme tant d'autres dircabs, raconte Marc-Antoine Jamet, secrétaire général de LVMH, qui était alors dans le camp d'en face (PS). Il prenait toujours le temps de comprendre les problèmes. » « Dans les moments de crise, il faisait preuve d'une résistance mentale impressionnante », confirme Anne Le Lorier, DG adjointe à EDF et ex-conseillère économique de Balladur.

    Attention, il y a 5 pages, je n'ai mis que la 1ère
    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/nicolas-bazire-second-par-vocation_161160.html

    Bernard Arnault = LVMH - Actionnaire : Bernadette CHIRAC
    http://www.lexpress.fr/styles/mode-beaute/mode/bernadette-chirac-entre-au-conseil-d-administration-de-lvmh_885137.html

    LVMH détient 20 % d'Hermès (les héritiers 5 % seulement) - Hermès >>>> Florence WOERTH
    http://eco.rue89.com/2010/04/23/bernadette-chirac-chez-lvmh-florence-woerth-chez-hermes-quy-voir-148732

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Mer 21 Sep - 15:05

    darna a écrit:Roland Dumas, celui qui a écrit "le péril jaune", n'est-ce pas ? Et pourtant, durant sa fonction ministérielle, il n'a pas empêché des délocalisations vers la Chine et ailleurs, n'est-ce pas ?

    Pauvres chinois, il y a 14 % de milliardaires en plus, soit un total de 146 milliardaires en dollars
    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/09/08/97002-20110908FILWWW00433-chine-14-de-milliardaires-en-plus.php

    Une usine de papier-toilette chinoise en photos

    http://lesmoutonsenrages.fr/2011/08/23/une-usine-de-papier-toilette-chinoise-en-photos/

    L'arrogance chinoise :
    http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=682

    darna

    Messages : 205
    Activité et ancienneté : 247
    Popularité des contributions : 37
    Date d'inscription : 09/03/2011
    Age : 57
    Localisation : Foix

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  darna le Jeu 22 Sep - 7:39

    Rectification, c'était A. Peyrefitte qui l'a écrit...
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Jeu 22 Sep - 18:16

    Affaire Takieddine: Bazire mis en examen

    Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 22/09/2011 à 11:32


    Ami proche de Nicolas Sarkozy, le n°2 de LVMH est soupçonné d'avoir réceptionné des valises d'argent destinées à financer la campagne d'Edouard Balladur en 1995.

    L'ancien directeur de campagne d'Edouard Balladur en 1995, Nicolas Bazire, a été mis en examen pour complicité d'abus de biens sociaux dans le cadre de l'enquête sur l'affaire financier de l'affaire Karachi, a-t-on appris ce jeudi d'une source judiciaire.

    Le n° de LVMH, ami personnel de Nicolas Sarkozy dont il était le témoin de mariage en 2008, était depuis mercredi matin en garde à vue.

    Les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire le soupçonnent d'avoir réceptionné à Paris des valises d'argent ramenées de Suisse par un autre proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, mis en examen mercredi, et l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine.

    Cet argent qui pourrait provenir de rétrocommissions sur des ventes d'armes au Pakistan et à l'Arabie saoudite auraient servi à financer la campagne présidentielle de l'ancien Premier ministre Edouard Balladur.

    Selon certains magistrats, l'arrêt des versements de commissions à des intermédiaires pakistanais, décidé par Jacques Chirac après sa victoire en 1995, aurait pu conduire à l'attentat de Karachi en 2002, qui avait fait 14 morts dont 11 Français.


    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-takieddine-bazire-mis-en-examen_1032916.html?xtor=EPR-583

    Qui est vraiment Nicolas Bazire?

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-takieddine-nicolas-bazire-mis-en-examen-qui-est-il-vraiment_1032948.html?xtor=EPR-181
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Jeu 22 Sep - 19:06

    Affaire Karachi : la justice s'intéresse à deux proches de Sarkozy

    Publié le 21.09.2011, 12h53 | Mise à jour : 22.09.2011, 07h39

    Proche collaborateur de Nicolas Sarkozy dans les années 90, Thierry Gaubert, 60 ans, a été mis en examen mercredi soir pour recel d'abus de biens sociaux dans l'enquête sur l'affaire Karachi. Cet ancien conseiller de l'actuel chef de l'Etat qui a passé une partie de sa carrière dans l'ombre de Nicolas Sarkozy, depuis la mairie de Neuilly jusqu'au ministère du Budget, était en garde à vue depuis 48 heures.


    Mercredi soir, il a été laissé libre mais sous contrôle judiciaire. A sa sortie des locaux du pôle financier du tribunal de Paris, son avocat Me François Esclatine a déclaré que son client contestait «les accusations de financement politique».

    Un deuxième homme - encore un proche de Nicolas Sarkozy - Nicolas Bazire, soupçonné lui aussi d'avoir participé à d'éventuelles malversations financières liées aux contrats de vente d'armes passés au Pakistan en 1994, a lui aussi été arrêté mercredi puis placé en garde à vue. Nicolas Bazire était le directeur de cabinet d'Edouard Balladur de 1993 à 1995.

    Les «volumineuses valises» de billets

    Les juges Van Ruymbeke et Roger Le Loire cherchent à savoir si des rétrocommissions sur ces contrats d'armement auraient été reversées à la France pour alimenter les comptes de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Le porte-parole de campagne de Balladur de l'époque était Nicolas Sarkozy.

    Les enquêteurs s'intéressent aussi aux liens entre Bazire, Gaubert et cet homme d'affaire franco-libanais Ziad Takieddine, entendu la semaine dernière pendant près de six heures par le juge Renaud Van Ruymbeke.



    Car selon Mediapart et le Nouvel Observateur, des témoins ont récemment fait certaines révélations allant dans ce sens. L'un d'eux a affirmé aux enquêteurs qu'au milieu des années 1990, Ziad Takieddine s'est rendu à plusieurs reprises en Suisse pour y retirer des fonds qu'il aurait ensuite remis à Nicolas Bazire.
    Dans ses déplacements, l'homme d'affaire était, selon le même témoin, souvent accompagné de Thierry Gaubert. Les deux hommes auraient manipulé de «volumineuses valises» de billets.
    L'ex-épouse de Thierry Gaubert, la princesse Hélène de Yougoslavie, a elle aussi été amenée - comme la loi l'y oblige - à répondre aux questions de la police. Elle a ainsi confirmé que Nicolas Bazire et Thierry Gaubert ont bel et bien joué les porteurs de valises. Elle a également précisé que l’homme qui récupérait en France les fameuses «mallettes» remplies de billets n'était autre que Nicolas Bazire. Les avocats d'Hélène de Yougoslavie ont rappelé que leur cliente n'a jamais eu la volonté de nuire à quiconque et «regrette les commentaires suggérant qu'elle ait été mue par le dessein de porter des accusations contre son mari».



    Mais l'affaire Karachi ne se limite pas seulement à un soupçon de corruption. La justice cherche aussi à savoir si ce volet financier de l'affaire est lié à l'attentat à Karachi en 2002. Au total 15 personnes (dont 11 Français) qui travaillaient justement à la fabrication de sous-marins ont été tuées. Selon la thèse aujourd'hui envisagée par la justice française, il pourrait s'agir de «représailles pakistanaises» après l'arrêt du versement des commissions par la France sur les contrats de ventes d'armes. L'avocat des familles de victimes de l'attentat, Me Olivier Morice, lui, accuse directement Nicolas Sarkozy d'avoir «validé le système mis en place pour permettre cette corruption». Le chef d'Etat français, qui à l'époque des faits était ministre du Budget et porte-parole de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur, a toujours nié avoir eu aucune connaissance desdites rétrocommissions.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-karachi-la-justice-s-interesse-a-deux-proches-de-sarkozy-21-09-2011-1618704.php?xtor=EREC-109----480195@1

    Affaire Karachi : deux proches de Sarkozy interpellés

    http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/22/1173390-affaire-karachi-deux-proches-de-sarkozy-interpelles.html#xtor=EPR-1

    Affaire Karachi: l'étau se resserre sur Sarkozy, l'Elysée riposte

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-karachi-l-etau-se-resserre-sur-sarkozy-l-elysee-riposte_1033003.html

    Années 90 : Nicolas Bazire, frère siamois de Nicolas Sarkozy

    http://www.rue89.com/2011/09/21/annees-90-nicolas-bazire-frere-siamois-de-nicolas-sarkozy-222944


    La justice ne va pas chômer, et les preuves....inexistantes comme d'habitude !
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Lun 26 Sep - 17:38

    Karachi: selon sa fille, Helène de Yougoslavie aurait menti

    Par LEXPRESS.fr, publié le 26/09/2011 à 12:40


    Miléna, la fille de Thierry Gaubert et d'Helène de Yougoslavie, affirme que les révélations de sa mère sont totalement fausses et motivées par un désir de vengeance.

    En accusant son ex-mari, Thierry Gaubert, d'avoir porté des valises de billets pour les remettre à Nicolas Bazire, Hélène de Yougoslavie aurait menti. C'est en tout cas ce que sa fille, Miléna, vient de déclarer.

    "Quand j'ai su, par la presse, l'audition du fameux témoin, j'ai tout de suite compris que c'était elle. Je suis allée chez elle et je lui ai demandé 'comment peux-tu dire des conneries pareilles ?'"

    La jeune fille explique à Europe 1 que sa mère a raconté toute cette histoire pour "emmerder [son] père". "Je veux embêter ton père. En septembre, ça va très mal se passer à cause du divorce".

    "Je ne peux plus me taire, il faut que je parle"

    La fille du couple se dit "très choquée" par les déclarations de sa mère. Pour elle, ses révélations sont une manière de "se venger" de son père. Elle confie que sa mère est dépressive depuis de nombreuses années et qu'elle a tenté à plusieurs reprises de se suicider.

    La semaine dernière, Hélène de Yougoslavie avait affirmé que son mari faisait des voyages, surtout à l'étranger" et revenait "avec des sacoches" dans lesquelles "il y avait de l'argent". Le couple est actuellement en instance de divorce.

    Nicolas Bazire et Thierry Gaubert sont mis en examen dans le cadre de l'affaire Karachi, soupconné d'avoir mis en place un système de retrocommissions déstiné à financer la campagne présidentiel d'Edouard Balladur en 1995.

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/karachi-selon-sa-fille-helene-de-yougoslavie-aurait-menti_1034091.html?xtor=EPR-181
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Alter Egaux le Mer 28 Sep - 19:54

    Dans la série l'arroseur arrosé :
    Le Pen incriminé par l'ex-premier ministre du Gabon.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Ven 30 Sep - 22:07

    Au rythme où ça va, il va falloir ré-écrire l'histoire, moi qui n'étais pas au courant de toutes ces affaires il y a peu de temps, je suis noyée.
    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Ven 30 Sep - 22:13

    Karachi: Takieddine mis en examen pour faux témoignage

    Par LEXPRESS.fr, publié le 29/09/2011 à 15:20, mis à jour le 30/09/2011 à 18:37


    L'homme d'affaire franco-libanais est déjà mis en examen dans le volet financier de l'enquête sur l'attentat de Karachi, en 2002.

    L'intermédiaire en armement franco-libanais Ziad Takieddine a été mis en examen le 19 septembre pour faux témoignage par le juge d'instruction parisien René Cros, a indiqué ce vendredi Me Olivier Morice, avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi.

    Une information judiciaire avait été ouverte à l'automne 2010, à la suite d'une plainte des familles des victimes, qui accusent Ziad Takieddine d'avoir menti au juge antiterroriste Marc Trévidic lors d'une audition en avril 2010.

    L'homme d'affaires, avait affirmé au juge qu'il n'avait "rien eu à voir" avec le contrat Agosta de vente de sous-marins conclu en 1994 avec le Pakistan.

    "M. Takieddine s'est bien gardé d'expliquer devant la presse qu'il avait été mis en examen pour faux témoignage du fait de ses déclarations niant sa participation au contrat Agosta", a déclaré vendredi Me Morice. Et d'ajouter: "M. Takieddine n'est pas un grand serviteur de l'Etat. Il est en revanche un bonimenteur, pour les familles de victimes", a-t-il ajouté.

    Les avocats de Ziad Takieddine et le parquet de Paris n'ont pas pu être contactés dans l'immédiat pour confirmation.

    Dans le volet financier de l'affaire Karachi, M. Takieddine a par ailleurs été mis en examen le 14 septembre par le juge Renaud Van Ruymbeke, qui enquête sur des malversations présumées, sur fond de soupçons de financement illicite de la campagne présidentielle de l'ancien Premier ministre Edouard Balladur en 1995.

    http://www.lexpress.fr/actualite/karachi-takieddine-mis-en-examen-pour-faux-temoignage_1035897.html

    avatar
    Ninon74

    Messages : 779
    Activité et ancienneté : 887
    Popularité des contributions : 83
    Date d'inscription : 23/02/2011
    Age : 65
    Localisation : Cran-Gevrier

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Ninon74 le Ven 30 Sep - 22:20

    La revanche des petits pois jocolor


    Affaire Karachi : la revanche de la Justice, enfin
    LE PLUS. Philippe Bilger est membre de notre équipe des Décrypteurs 2012. Rebondissant sur les affaires judiciaires qui ont émaillé la présidence Sarkozy, il prône "une grille morale, un besoin de compétence, une qualité humaine et un souci d’efficacité" de la Justice.

    Par Philippe Bilger Magistrat


    Il y a eu la comparaison des magistrats avec les petits pois. Durs à avaler en ce qui me concerne puisqu’aucune réaction publique de la haute hiérarchie judiciaire ne s’est faite par ailleurs entendre.


    Il y a eu la surprenante gestion du dossier Clearstream avec la recherche éperdue d’une qualification à l’encontre de Dominique de Villepin et, heureusement, la relaxe renouvelée de celui-ci.


    Il y a eu le cri du cœur du président de la République disant aimer aussi peu les diplomates que les magistrats avec tout de même un faible ostensiblement exprimé pour quelques-uns de ces derniers, dont Philippe Courroye.


    Il y a eu les écoutes clandestines Bettencourt nous faisant entrer, effarés, dans le monde des privilèges et des transgressions, le pire pour un magistrat se trouvant être le comportement de Patrick Ouart rompant sans scrupule, à cause de ses démarches occultes, l’égalité des justiciables devant la loi.


    Il y a eu les enquêtes menées à Nanterre, dans les dossiers Wœrth-Bettencourt, sous la seule autorité du procureur Courroye laissé totalement libre entre un procureur général à ses ordres et un ministère de la Justice dans les mains exclusives de l’Elysée. Depuis quelques mois, la sérénité judiciaire est revenue grâce aux juges d’instruction de Bordeaux mais il a fallu attendre trop longtemps ce changement de climat.


    Il est évident que dans n’importe quel autre tribunal, un contentieux aussi virulent et intime entre un procureur et une présidente de tribunal correctionnel n’aurait pas été toléré et le dessaisissement aurait été immédiatement ordonné. Mais le pouvoir avait besoin de Courroye à Nanterre et d’Ingall-Montagnier à Versailles. J’espère qu’on ne nommera pas à Bordeaux un procureur général seulement pour brouiller les cartes d’une justice qui pour l’instant fonctionne trop bien.


    Il y a eu les réquisitions tendant à une relaxe générale dans le procès dit des emplois fictifs à Paris. Les débats ne leur ayant servi à rien, on a entendu deux procureurs répéter mécaniquement leur leçon écrite et rendre la justice, au niveau du parquet, passablement ridicule.


    Mais il y a la revanche de la Justice, enfin. Pour ma part, je considère que ses valeurs, son allure, sa compétence sont portées au plus haut dans l’instruction du dossier Karachi avec des mises en examen opérées par le juge Van Ruymbeke qui a su ne pas succomber à la tentation du pouvoir abusif en laissant Ziad Takieddine, Thierry Gaubert et Nicolas Bazire en liberté.


    Je ressens comme une fierté devant ces avancées procédurales qu’aucune erreur technique, aucune anomalie ni indiscrétion n’altèrent.


    C’est notre réponse aux "petits pois" que nous aurions été parce que je suis sûr qu’aujourd’hui le président de la République ne se hasarderait plus à nous qualifier ainsi.


    La cœxistence d’une justice peu ou prou politique, avec des magistrats n’ayant ni l’envie ni le courage de résister au pouvoir, et d’une justice honorable, avec des juges certes imparfaits mais dont l’exigence de vérité est plus forte que les précautions de carrière et les opportunités courtisanes, est rassurante. Elle manifeste qu’aujourd’hui, il y a lutte, tension, combat entre le jour et la nuit et que demain peut-être, les lumières l’emporteront.


    Rien ne sera facile et ce serait une grave erreur de croire qu’il suffira d’une rupture idéologique pour remettre sur pied et en cohérence un univers déboussolé. Laisser entendre cela, c’est nous préparer une droite ou nous annoncer une gauche qui, l’une et l’autre, manqueraient leur rendez-vous avec une démocratie irréprochable, un État de droit respecté.


    Tant que ces camps opposés n’accepteront pas d’apposer, contre parfois leurs intérêts propres, une grille morale, un besoin de compétence, une qualité humaine, un souci d’efficacité sur la réalité judiciaire, je crains que nous soyons épris d’espérance avant l’élection mais pris de pessimisme après.


    Il y a des magistrats prêts à relever le défi de la liberté et, en même temps, de la responsabilité.

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/195758;affaire-karachi-la-revanche-de-la-justice-enfin.html


    Contenu sponsorisé

    Re: La Françafrique explose pendant la campagne

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 20:30