Forum du groupe de travail pour une Constituante


    [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Partagez

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Message  miguel... le Dim 30 Oct - 22:22

    sitouayain a écrit:....sinon je renvoie au passage ridicule de P. Poutou chez ruquier hier soir et à la leçon que lui fait Onfray...un régal, mais on rit jaune...

    Ils se sont "farcis" la seule personne qui ne fait pas de politique de manière professionnelle, qui n'est de loin pas un habitué des médias, qui est ouvrier qui plus est du privé, et qui connait sans doute mieux que quiconque parmi les candidats les conséquences que représentent les décisions prisent de tout là-haut.
    Deux mots sur Onfray, qui se plante sur à peu près tout ce qu'il raconte, et bien qu'il parle avec aisance et fluidité, ça reste des conneries.
    Comparer le voile que porte une soeur, une religieuse dont toute la vie est dévolue à Dieu avec celui que revêt Iham Moussaid, une militante féministe, anticapitaliste qui affirme porter le voile par choix personnel, et qui ne parle jamais de religion en public, relève simplement de l'imposture.
    Onfray déplore qu'il n'y ait pas de listes communes entre le PS et LO, c'est N.Arthaud qui à dû pouffer de rire en entendant ça.
    Tout le monde sait bien (onfray apparemment pas) qu'une gauche plurielle aussi large n'existera qu'au moment où le PS, EELV et d'autres décideront de rompre avec le capitalisme, ce qui peut arriver, mais pas ces prochains mois.
    Il a sorti un autre truc, mais je l'ai oublié... ça m'arrive aussi
    a.pulvar en experte du nucléaire, a signalé que sortir du nucléaire en dix ans c'est pas possible, parce qu'aucun autre parti ne le propose.
    Peu de gens le proposent en France, mais d'autres pays industrialisés, et non des moindres l'ont décidé : l'Allemagne et un autre qui en prend le chemin qui n'est autre que le Japon.
    Une grande partie des réacteurs japonais sont à l'arrêt (44 sur les 54) , sans qu'il n'y ait eu autre compensation énergétique.
    Et tout ça en très peu de temps.

    Que je sache, le pays n'est pas exangue à cause de la pénurie d'énergie, mais plutôt par la catastrophe nucléaire qui a précédé cette pénurie.

    A lire les divers articles parus ces derniers temps, les japonais ne se posent pas vraiment la question de savoir quand sortir du nucléaire, par quoi remplacer cette énergie, la décision s'impose, il faut en sortir tout de suite, et les Japonais se tapent complètement des discours des soi-disant experts nucléaires, et c'est là peut-être le plus important.


    lien

    Alors c'est vrai que Poutou n'a pas su faire passer nos idées, mais c'est pas par ignorance, mais simplement parce qu'il était impressionné de passer à la télé, et ça se voit bien.

    Mais il faut savoir ce qu'on veut Sitouayain.
    Ce gars, ça pourrait être moi, ou d'autres, comme sans doute 60 millions de français.
    Changer la manière de faire de la politique passe aussi par là.
    Et que je sache, c'est également ce que recherche ce forum.
    Et enfin, n'oublions pas que c'est une émission de divertissement... moi ça m'a pas fait marrer du tout, et je suis convaincu qu'un mec qui a réussi à se battre collectivement pour maintenir sur le site son usine menacée de fermeture ainsi que les emplois, a autant sa place que nombre de tribuns avides de grands discours.

    avatar
    Narbonne

    Messages : 57
    Activité et ancienneté : 66
    Popularité des contributions : 9
    Date d'inscription : 28/05/2011
    Age : 65
    Localisation : region parisienne

    Re: [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Message  Narbonne le Lun 31 Oct - 7:42

    J'ai regardé également l'emission et pour une fois, il y avait un candidat honnete. Il ne fait pas parti de la caste des "representants" du peuple et j'ai bien aimé.
    Il y en a marre de tous ces candidats qui savent tout sur tout et qui en réalité ne savent rien.
    Courage Poutou, ne lâche pas l'affaire.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Message  sitouayain le Lun 31 Oct - 8:23

    salut miguel!
    bon, je fais un post trop long (merci alter egaux de le rappeler poliment) et tout ce que tu trouves à faire c'est défendre poutou, et le pire c'est que je suis d'accord avec tout ce que tu dis, a part que tu aurais été meilleur que poutou, car toi au moins tu peux tenir tête à Onfray et Pulvar .

    j'ai donc divisé le sujet, pour qu'on parle dans un sujet sur l'europe, de la stratégie à tenir vis à vis de l'Union Européenne et qu'on parle, ici, si on veut de la stratégie du NPA.

    j'ai effacé de mon post sur l'Europe le passage que tu mets en exergue,
    il ne s'agissait en aucun cas d'une attaque personnelle envers Poutou, mais d'une illustration d'un constat:
    si Poutou représente l'avant-garde du prolétariat organisé, à même d'organiser l'autodéfense de la classe des opprimés face aux attaques de la bourgeoisie et de ses alliés objectifs petits-bourgeois fascistes, alors il y a du souci à se faire, non?

    je ne remets nullement en cause l'honnêteté et l'intégrité du camarade Poutou,

    par contre je suis révolté par la stratégie de la LCR depuis 2006, ça oui! je ne reviens pas sur la trahison des Collectifs Unitaires Antilibéraux, tentative autonome et par le bas de rassembler les gauches de combat, et de la tentative, non moins avortée d'incorporer tout ça dans le NPA, sous la férule des sachants de la LCR ,
    les éminences grises voyant bien que ni la stratégie d'entrisme cherchant à agréger les différents collectifs et associations, ni la stratégie de "grand parti de rassemblement" ne permettent de contrer l'hémorragie et la tentation groupusculaire, les voilà planquées derrière le sympathique-ouvrier-issu-du-coeur-des-luttes, qui bien sûr, n'a pas eu le temps de bosser le programme, ni de s'entrainer à pratiquer le double langage.

    si tu veux bien accorder à Onfray une once d'intelligence (ça n'enlève rien à la réponse pertinente que tu fais à ses propos), il dit à Poutou, il faut vouloir le pouvoir, parce que les gens attendent de vous un changement, ils se fichent de votre pureté théorique révolutionnaire (ce qui, au passage, était assez cocasse à entendre car Poutou n'avait pas vraiment l'air au fait de cette pureté théorique dont son parti se veut le dépositaire, mais je veux bien lui accorder le bénéfice de l'effet "première télé"),


    je ne savais pas que "faire de la politique autrement" impliquait de passer chez Ruquier et de sourire comme un benêt à toutes les attaques ou de dire je ne sais pas tout le temps...il y a un truc que je n'ai pas saisi.


    Poutou tient des meetings, et dans un meeting il y a une tribune, c'est donc un tribun, comme xavier matthieu, ou comme Besancenot qui d'ailleurs est un excellent tribun,

    et même le NPA revendique le rôle du tribun puisque, comme Onfray le faisait remarquer, le mégaphone remplace la faucille et le marteau, et que le NPA dit ouvertement utiliser l'élection présidentielle comme une tribune.

    Maintenant, mais c'était déjà le cas avec le 100% à gauche, quand on met en avant l'ouvrier simple issu des lutte et qui se fait bouffer par les méchants journalistes, le pauvre, regardez-nous on fait de la politique autrement, ça s'appelle du marketing.

    Parce qu'à la limite que Poutou n'ait pas grand chose à faire là, et le dise ouvertement, c'est plutôt rassurant,
    en revanche ce qui l'est moins miguel, c'est que tu dises "nous on proposes de sortir de nucléaire en 10 ans et donc nous on est mieux que tout le monde", c'est du foutage de gueule ou c'est de l'incohérence, c'est ça qu'Onfray disait en fait,
    car si on cherche à se vendre en regardant la concurrence et en disant nous on est moins cher, ou on lave plus rouge que rouge ou plus vert que vert, encore faut-il avoir quelque chose à vendre,
    Or le NPA le dit, et c'est encore plus clair en poussant Poutou sur le devant de la scène, il n'a rien à vendre, il ne veut pas le pouvoir, il ne pourra donc jamais le rendre au peuple par les urnes et n'est même pas en mesure de l'aider à le prendre par la rue.

    et tu as beau jeu de parler des japonais qui devant l'urgence font ce qu'ils ont à faire, mais toi et ton parti, si vous ne comprenez pas qu'il faut chercher à prendre le pouvoir AUSSI par les urnes par une stratégie d'union des gauches, vous pourrez jouer longtemps à ce jeu, c'est à dire passez 10, 20, 30 ans à dire "il faut sotir en dix ans du nucléaire", on sera irradiés depuis longtemps!

    donc vous vous moquez des gens, vous vous présentez aux élections et vous n'êtes même pas capables d'expliquer comment vous allez sortir en dix ans du nucléaire, bien sûr que c'est possible mais faut un minimum d'explications pour que les gens y croient,

    et pour que ce soit cohérent votre truc, il faudrait savoir si oui ou non il faut prendre les pouvoirs de l'Etat pour mener cette politique énergétique ou si vous comptez sur une dissolution de l'ordre juridique et administratif bourgeois par la grève générale insurrectionnelle, puis sur un démentèlement spontané par les ouvriers du nucléaire en lutte de leur propre outil de travail, avec l'organisation autonome d'une filière de traitement des déchets et de sécurisation des sites de production nucléaires arrêtés?

    voulez-vous oui ou non instaurer la semaine des 32h et les salaires minimum à 1700 euros ou voulez-vous la libre organisation des travailleurs sur leurs lieux de travail, abolir le salariat, etc. et si non, comptez-vous passer par l'élection pour instaurer les 32H ou attendez-vous la grève générale pour sortir du bois et imposez la dictature du NPA? ce qui expliquerait d'ailleurs que vous tenez tant à survivre médiatiquement et à ne surtout pas vous diluer, même temporairement dans un front de gauche, même face à la pire crise, au milieu de la pire des politiques sécuritaires et de la pire casse sociale...soi-disant pour des questions d'alliances électorales avec un parti ouvertement capitaliste (le PS), alliances dont on n'a pour l'instant pas la preuve et qu'il s'agira éventuellement de dénoncer le moment venu, à la limite...non, non, le NPA tient à rester visible, pur, ne pas se mouiller, toujours rester dans la posture qui permet de se dédouaner de tout, "on vous l'avait bien dit", et en crachant du publiquement fiel sur tout ce qui n'est pas à sa gauche

    question donc, le NPA est-il malhonnête ou est-il tout simplement incohérent? un parti soi-disant révolutionnaire mais qui a des revendications dans les luttes comme dans son programme complètement réformistes et qui en plus ne les assume pas comme telles et préfère s'abreuver d'une mystique révolutionnaire ouvriériste..c'est quoi? des idiots utiles du capitalisme.


    le nouvel obs défend poutou
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Message  Alter Egaux le Mar 1 Nov - 10:49

    sitouayain a écrit:....sinon je renvoie au passage ridicule de P. Poutou chez ruquier hier soir et à
    la leçon que lui fait Onfray...un régal, mais on rit jaune...
    J'ai vu aussi, mais que le passage de Poutou, Onfray compris.

    J'ai eu de la peine pour Poutou, car Onfray a raison, sur la nécessité de fusionner en bonne intelligence les antilibéraux dans le FdG.
    C'est d'ailleurs par 2 fois que une partie de la LCR, puis une partie du NPA, a rejoint de Fdg.

    Et la laïcité à géométrie variable du NPA pose problème. Me pose problème.
    Onfray a été dure, mais assez clairvoyant sur une stratégie déplorable du NPA.
    Je lui reconnais cependant, vers la fin, une tendresse visible pour le mouvement : Onfray tape dur, mais on voit qu'il souffre de la posture du NPA, et s'adoucit vers la fin.

    La magie d'internet, c'est de mettre des liens permanent :
    Poutou (NPA) chez Ruquier :
    - Partie 1/3.
    - Partie 2/3.
    - Partie 3/3.

    miguel... a écrit:Comparer le voile que porte une soeur, une religieuse dont toute la vie est dévolue à Dieu avec celui que revêt Iham Moussaid, une militante féministe, anticapitaliste qui affirme porter le voile par choix personnel, et qui ne parle jamais de religion en public, relève simplement de l'imposture.
    Non, ce n'est pas de l'imposture, mais une analyse logique sur la symbolique d'une tenue vestimentaire.
    On peut déplorer les apparences trompeuses, mais pas l'impact symbolique dans un pays laïc.

    Dans ma ville, les communautaristes essaient d'imposer la viande Halal au menu des enfants en primaire. Où cela va t il s'arrêter ?
    Devant l'émoi des élus du FdG, je leur ai proposé 1 repas végétarien, et 1 repas bio (en début de transition), pour refuser, mais être aussi dans le constructif.

    miguel... a écrit:a.pulvar en experte du nucléaire, a signalé que sortir du nucléaire en dix ans c'est pas possible, parce qu'aucun autre parti ne le propose.
    Faut être honnête : c'est impossible en 10 ans, bien malheureusement.

    miguel... a écrit:Une grande partie des réacteurs japonais sont à l'arrêt (44 sur les 54) , sans qu'il n'y ait eu autre compensation énergétique.
    Source ?
    (Cela m'intéresse)

    miguel... a écrit:Alors c'est vrai que Poutou n'a pas su faire passer nos idées, mais c'est pas par ignorance, mais simplement parce qu'il était impressionné de passer à la télé, et ça se voit bien.
    Moins tribun que Mélenchon, c'est clair.
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Message  Alter Egaux le Mar 1 Nov - 11:02

    sitouayain a écrit:par contre je suis révolté par la stratégie de la LCR depuis 2006, ça oui! je ne reviens pas sur la trahison des Collectifs Unitaires Antilibéraux, tentative autonome et par le bas de rassembler les gauches de combat, et de la tentative, non moins avortée d'incorporer tout ça dans le NPA, sous la férule des sachants de la LCR
    En accord avec toi.
    Le NPA rate un tournant historique en France : Mélenchon et le FdG ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour donner des gages au NPA.
    Le NPA devrait défendre ses idées, mais au sein de la coalition du FdG. Faire sa mue.

    Cette occasion manquée me semble dommageable, pour la gauche française.

    sitouayain a écrit:il dit à Poutou, il faut vouloir le pouvoir, parce que les gens attendent de vous un changement, ils se fichent de votre pureté théorique révolutionnaire
    En effet, il y a urgence, comme en 1936, avec le Front populaire, à déjouer le complot de la synarchie.
    Mais en pire : faillite du capitalisme, peak oil, réchauffement climatique, 7 milliards d'humains...

    sitouayain a écrit:je ne savais pas que "faire de la politique autrement" impliquait de passer chez Ruquier et de sourire comme un benêt à toutes les attaques ou de dire je ne sais pas tout le temps...il y a un truc que je n'ai pas saisi.
    L'épreuve de Ruquier, même Mélenchon s'y est cassé les dents.

    sitouayain a écrit:le mégaphone remplace la faucille et le marteau, et que le NPA dit ouvertement utiliser l'élection présidentielle comme une tribune.
    Bonne critique d'Onfray là aussi.

    sitouayain a écrit:il n'a rien à vendre, il ne veut pas le pouvoir, il ne pourra donc jamais le rendre au peuple par les urnes et n'est même pas en mesure de l'aider à le prendre par la rue.
    Terriblement vrai. Cela fait mal de te lire, mais je suis d'accord.

    sitouayain a écrit:question donc, le NPA est-il malhonnête ou est-il tout simplement incohérent?
    Ni l'un ni l'autre.

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Re: [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Message  miguel... le Mar 1 Nov - 22:23

    ... et on n'a pas encore parlé d'Israël.
    (j'ai pas trop le temps, mais je suis curieux de lire vos avis sur la critique faite par onfray à l'égard de la gauche).

    sur le porte-voix...porter la voix des opprimés, des oubliés, des ouvrier... Onfray le rappelle, alors pourquoi pas, c'est pas pire qu'une rose


    @alter-égaux sur le nucléaire : le lien que j'ai mis dans mon message en parle, mais il y en a d'autres qui en font part.

    miguel...

    Messages : 160
    Activité et ancienneté : 202
    Popularité des contributions : 30
    Date d'inscription : 21/02/2011

    Il n’y a pas de sauveur

    Message  miguel... le Sam 17 Déc - 14:54

    « Il n’y a pas de sauveur ». Interview de Philippe Poutou à Charlie Hebdo
    vendredi 16 décembre 2011

    Annulation de la dette, interdiction des licenciements, sortie du nucléaire: des solutions radicales, mais pas d’homme providentiel. Malgré l’urgence de la crise, le NPA peine à se faire entendre auprès d’une rue qui a la gueule de bois des retraites. L’ouvrier de chez Ford, candidat à la présidentielle, analyse le climat de résignation qui pèse sur la France, mais ne désespère pas de remotiver ses troupes pour la lutte finale. Rencontre.

    CHARLIE HEBDO: Les conflits internes au NPA sont devenus plus visibles que vos propositions. Comment s’est faite la transition avec Besancenot ?
    Philippe Poutou: On s’est mis en difficulté tout seuls. On a eu un temps très court après l’annonce du retrait de Besancenot. On n’a pas pris un ouvrier pour le côté Zola, mais parce qu’il y a une victoire sociale chez nous, dans le combat des Ford: on a empêché la fermeture d’une usine. Symboliquement, ça veut dire qu’on peut se battre et ne pas perdre. Et l’idée pour ne pas faire exploser le NPA, c’était de choisir quelqu’un qui ne fasse pas partie de la direction. Au final, c’est moi qui avais le plus de points, même s’il y a encore une bataille politique interne, si certains refusent de faire la campagne. Le regard extérieur est caricatural, mais c’est vrai qu’on est tous fragilisés par ce qui se passe.

    Pourtant, la crise aurait pu mobiliser autour de vous.
    On hérite de l’échec des retraites, qui ajoute à la résignation générale. Quand on est trois millions dans la rue et qu’on ne fait pas reculer le gouvernement, on se demande combien il faut être. Il y a un ressenti négatif, un ras-le-bol, qu’on paye. Le NPA n’a pas la forme, et je ne suis pas sûr qu’au Front de gauche ce soit mieux. Même les syndicats sont démoralisants! Les bases militantes n’ont pas confiance dans leur état-major, mais ça ne se traduit pas par une contestation: c’est la débandade, alors que la colère et l’écœurement existent. La crise est très brutale, plein de gens ont peur de perdre leur boulot en 2012, peur de sombrer demain. Cette peur, du côté des organisations militantes, donne des résultats pas terribles. Mais dans un mois il peut y avoir quelque chose qui pète.

    C’est le sens de votre candidature ?
    Moi, je dis qu’on est à notre place à l’élection présidentielle. C’est une tribune, l’occasion d’un débat politique. On pourra mettre Hollande ou les autres face à des responsabilités. Nous, on ne dit pas «votez pour nous, ça va changer»! Alors que même Mélenchon dit ça. C’est aux gens de s’emparer de l’action politique. Il n’y a pas de sauveur. Mélenchon est passé sur Canal+, il expliquait ce qu’il ferait s’il était aux sommets européens face à Merkel. Pour nous, ce n’est pas comme ça qu’on change les choses. On s’appuie sur la colère des peuples, sur un rapport de forces sociales. C’est fondamental, on n’est pas dans la diplomatie, les rencontres de ministres-machins.

    Donc, vous n’appellerez pas à voter Mélenchon au second tour ?
    C’est difficile de discuter du second tour alors qu’on cherche déjà nos cinq cents signatures. On veut que la démocratie permette qu’on soit présents. Le point commun qu’on a avec le PS et Mélenchon, c’est qu’on veut dégager Sarkozy. Une victoire de la droite aurait un effet très négatif sur le mouvement social, sur le moral des militants, un truc nous échapperait. Comment Sarkozy pourrait-il regagner? On a un ennemi à abattre, mais la solution n’est pas la victoire d’Hollande.

    Quelles différences y a-t-il entre le NPA et le Front de gauche ?
    Mélenchon dit qu’on peut faire bouger le PS sur sa gauche, que te PS fait une erreur en tendant la main à Bayrou. Mais pour nous, le PS est cohérent, archi-libéral! Entre UMP et PS, on discute austérité, de droite ou de gauche. Les amis du PS, Zapatero et Papandréou, on voit ce qu’ils font. Je ne pense pas qu’on puisse faire bouger le PS. On se prépare à être dans L’opposition, on sera amenés à se battre contre eux, comme les deux dernières fois en France. On n’a aucun espoir dans un gouvernement de gauche.

    Mais Mélenchon dit aussi qu’il n’irait pas dans un gouvernement PS. Quelles sont donc vos différences politiques ?
    Sur la question de la dette, par exemple, pour nous, c’est l’annulation. Mélenchon, même s’il reprend l’idée de l’audit, axe plus sur la BCE, sur la façon dont elle peut prêter différemment. L’interdiction des licenciements, l’arrêt des suppressions d’emplois dans les services publics, ce n’est pas dans leur programme. On peut dire qu’on est des «Monsieur Plus», mais, pour nous, c’est une guerre contre le patronat. On aura les moyens de la faire ou pas, mais il faut a minima le dire: on va prendre tout ce qu’on peut dans la poche des capitalistes, on ne va pas se gêner!

    Votre discours est-il entendu ?
    Pour l’instant, on ne résiste pas à la propagande autour de la crise, la règle d’or, le nouveau traité... Du côté de la contestation sociale, des gens d’en bas, on est un peu balayés, et je suis le symbole de ça. On a un problème de crédibilité. Plein de choses se mélangent, qui entraînent une attitude condescendante des médias, avec ce qu’on peut appeler le mépris social envers L’ouvrier: d’où il sort, celui-là? Pour le grand public, je suis le débarqué, le Poutou qui n’assume pas d’être candidat, qui n’est pas à l’aise. Il ne reste aucun espace pour discuter des propositions du NPA. Quand on fait des meetings à Grenoble, à Rouen, au Havre, on a des articles dans la presse régionale, où on voit le programme et nos idées, mais dans les médias parisiens, il n’y a que des articles à la con!

    C’est-à-dire ?
    Le problème, c’est qu’on passe les mêmes conneries en boucle. Chez Ruquier, on m’a reproché de ne pas avoir donné les grands axes de notre programme sur le nucléaire, mais je les avais donnés, et ils ont été coupés! Sortie en dix ans, chiffrée par les copains qui bossent là-dessus, avec développement des énergies renouvelables et économies d’énergie sur les logements, sans oublier la question de l’emploi. Progtio et Besson racontent n’importe quoi: s’il y a une politique ambitieuse sur les énergies renouvelables, l’emploi induit reste le même, que ce soit dans le nucléaire ou dans les éoliennes. Chez Ruquier, au montage, ils n’ont gardé que le passage où je dis que je ne suis pas spécialiste. Ça renforce le côté candidat qui n’a rien à faire là... Cette émission a beaucoup fait réagir... Depuis, des gens m’abordent et, eux, ils se sont sentis agressés. Moi, sur le coup, j’étais spectateur de tout ça, j’ai cherché à placer mes trucs. Mais le mépris social a éclaté à la figure de plein de gens. Même de la part d’Onfray, qui a pourtant cette image de philosophe de gauche.

    Vous avez servi de révélateur.
    Il y a eu un processus d’identification. Quand on présente un candidat salarié, comme Besancenot, ou un ouvrier, comme moi, forcément, des gens se trouvent plus proches de nous, parce qu’on bosse. Là, l’identification se fait par la négative: parce qu’on est attaqués et méprisés ouvertement. Ça montre qu’au moins il y a quelque chose qui passe.
    Propos recueillis par Charb, Sylvie Coma et Valérie Manteau

    Contenu sponsorisé

    Re: [Présidentielle] Il faut sauver le soldat Poutou

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 23:06