Forum du groupe de travail pour une Constituante


    [2012] Résultats !

    Partagez
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    [2012] Résultats !

    Message  Alter Egaux le Lun 23 Avr - 9:13

    Voici les résultats officiels :
    • F. Hollande : 10 003 036 soit 28,56 %
    • N. Sarkozy : 9 479 515 soit 27,07 %
    • M. Le Pen : 6 344 097 soit 18,12 %
    • JL Mélenchon : 3 887 639 soit 11,10 %
    • F. Bayrou : 3 189 257 soit 9,11 %
    • E. Joly : 791 056 soit 2,26 %
    • N. Dupont-Aignan : 632 847 soit 1,81 %
    • P. Poutou : 404 525 soit 1,16 %
    • N. Arthaud : 199 585 soit 0,57 %
    • J. Cheminade : 86 963 soit 0,25 %

    Source.

    Il faut l'avouer, le Front avance rapidement maintenant. La crise, les médias de plus en plus complaisants, les attaques du système sur le FdG, l'absence de combats des idées du FN des partis UMP et PS, voire la complaisance de l'UMP (campagne Halal)...

    Dur dur : c'est pire qu'en 2002 !
    FN + Megret en 2002 : 4 804 713 + 667 026 = 5 471 739 voix.
    FN en 2012 : 6 344 097 voix
    soit 872 358 de plus !

    Même si le FdG et le tribun Mélenchon font 3 887 639 voix, la déception est palpable.
    Les proto fascistes sont là, et n'attendent que le GO du capitalisme pour agir.
    Un petit air de 1933, de bruits de bottes...

    Le Canard de cette semaine promet la guerre Iran vs Israël cet été.



    avatar
    ARCADIE

    Messages : 7
    Activité et ancienneté : 8
    Popularité des contributions : 1
    Date d'inscription : 20/02/2011

    Re: [2012] Résultats !

    Message  ARCADIE le Lun 23 Avr - 12:39

    Au regard de ces résultats peu réjouissants quand on se positionne à gauche, on peut tout de meme noter la construction d'un groupe de combat à la gauche du PS, puisqu'en 2007 le PC était inexistant et qu'aujourd'hui le fdg a était le seul à percer de cette manière ! alors bien entendu que le fn est haut, mais on sait bien que c'est un vote utilisé pour faire peur, la majorité des electeurs du fn n'ont pas de conscience politique, on vote fn par mimétisme, parce que cela se dit dans la rue, les médias, et que le fn propose un programme facile à assimiler qui fait appel aux plus bas instincts humains. en Psycho on peut l'analyser par le vote de survie, en quelque sorte comme un animal pris à la gorge ou apeuré va utiliser le reflexe vitale pour lui qui sera l'attaque. quand on vote à gauche il faut faire preuve d'un peu plus d'altruisme, le message est plus compliqué à adapter à une société en souffrance.
    tout ceci pour dire qu'il faut continuer à construire à la gauche du ps, faire émerger de nombreux représentants qui soient aussi audibles que l'a été JLM pendant la campagne. Et puis les clefs d'une réussite doivent passer par l'investissement des militants, ainsi que par leurs multiplications. Plus nous serons nombreux à rejoindre le débat citoyen et plus les dirigeants des partis dit conventionnels seront inquiets.
    Pour terminer et pour conclure une réflexion toute personnelle, ne pas oublier que la vrai gauche est dans le front de gauche et pas dans la politique social libérale !
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [2012] Résultats !

    Message  Alter Egaux le Lun 23 Avr - 14:33

    D. Mermet interviewe JL Mélenchon]D. Mermet interviewe JL Mélenchon ce jour, ICI. A écouter (41min30s) !
    Le MP3 en lien ICI.

    Un lien pas trop mal pour les analyses sur les élections.
    Ex :

    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: [2012] Résultats !

    Message  sitouayain le Lun 23 Avr - 17:10

    à partir de ces résultats somme toute inquiétants,

    je crois que nous devons réfléchir autrement qu'en statique, et voir les dynamiques à l'oeuvre, les nombreuses initiatives qui parsèment nos territoires et qui émergent des consciences éclairées par le travail de militants patients et acharnés, par exemple ce que nous explique ce monsieur qui parla lors d'une rencontre où Etienne Chouard parla (http://www.youtube.com/watch?v=LKzedLrQHGE&feature=endscreen),

    notre devoir est de ne jamais nous décourager,

    l'histoire des organisations de la classe ouvrière mais aussi des paysans dans une moindre mesure est une histoire longue et chaotique, mais elle est pleine d'étincelles et de lumières,

    le mot aujourd'hui sulfureux de "franc-maçon", ne doit pas nous faire oublier le contexte de soumission totale, politique et spirituelle, du genre humain, dans lequel des hommes ont constitué les guildes qui allaient leur permettre de grignoter les libertés immenses dont nous jouissons aujourd'hui,

    de même bien plus tard, aux sources de la théorie anarchiste, ne voyait-on pas fleurir dans ce prolétariat miséreux et tenu en esclavage, les outils de défense que sont les caisses de secours, les caisses de grève, les mutuelles, les syndicats, les bourses du travail, etc., etc.,

    nous ne pouvons donc nous en prendre qu'à nous-même si le cours des choses ne prend pas la tournure souhaitée, c'est vrai,

    mais je vois avec enthousiasme les défis qui s'offrent à nous,

    d'abord et avant tout, il nous faut miser sur les liens qui nous unissent,

    jadis, ces liens se sont nommés guildes, puis ils se sont nommés syndicats et partis, d'aucuns refusent aujourd'hui ce type de liens,

    je lis plutôt qu'ils refusent des liens de subordination et de sujétion, c'est donc un problème non pas de perte de vision de la nécessité d'établir des liens, mais bien la perte de sens des liens tels qu'ils ont été construits par nos aînés,

    c'est à mon avis là qu'est l'enjeu et ce sur quoi nous devrions tous nous mobiliser,

    nous devons refonder le mouvement vers la démocratie en tant que mouvement dont les composantes pratiquent la démocratie telle que nous sommes aujourd'hui capables de la pratiquer et nous devons aussi et surtout nous associer sur ces bases, non pas pour combattre un pouvoir, non pas pour imposer la dictature des 99%, mais pour nous soustraire au pouvoir des 1%,

    le nombre dépend de notre capacité à rassurer sur les risques de l'investissement, plus nous serons et plus nous auront de quoi vivre et agir en dehors des circuits de l'oppression économique et de la servitude,

    ils existe déjà des labels plus ou moins satisfaisants comme celui de "l'économie sociale et solidaire", ils nous faut démultiplier cette force sociale de construction d'autres rapports politiques et économiques,

    il ne tient qu'à nous de nous inscrire dans le développement de ce qui existe déjà et dans la construction de ce dont nous avons besoin pour exister dignement,

    la participation à la mascarade électorale n'est qu'un moyen parmi d'autre de faire accéder le plus grand nombre de gens possible aux idées d'une autre forme possible de société, force est de constater que les forces politiques issues du mouvement ouvrier et des révoltes sont en situation de faiblesse structurelle, mais ça n'est pas qu'un effet de système, les tares de ces organisations sont connues, et la première d'entre elle reste la non concordance entre la vie que mène les militants et le système qu'ils prônent,

    on ne peut pas sans schizophrénie prôner la fin du capitalisme et travailler, consommer, circuler pour le bénéfice des capitalistes,

    on ne peut pas réclamer la démocratie si l'on ne sait pas la pratiquer à l'intérieur de ses propres organisations (partis, syndicats),

    de même que l'on ne saurait réclamer la sortie du nucléaire si l'on ne pose pas comme priorité l'utilisation et la construction des énergies alternatives ici et maintenant,

    une banderole n'ayant jamais produit un seul kilowatt, ni une seule salade bio, si nous admettons l'urgence qu'il y a à sortir du capitalisme, nous devons alors commencer tout de suite,

    nous pourrions aussi créer des banques, des coopératives d'achat, des coopératives, etc., des milliers d'initiatives existent, que pourraient faire les 7 millions d'électeurs du FdG et des Verts et autres s'ils décidaient de s'associer et de mettre leurs économies au service de leurs causes!

    s'il nous faut toujours tenir compte de ce fait que le jeu électoral produit des effets concrets sur nos vies, il nous faut en même temps travailler au fait qu'il ne doit plus en être ainsi,

    mais, n'en déplaise aux formalistes, nous sommes assez grands pour savoir que la légalité est toujours la loi du plus fort institutionnalisée, et que , par conséquent depuis les origines du mouvement ouvrier, les luttes comme les coalitions électoralistes visent à créer un rapport de force obligeant le pouvoir en place à céder du terrain, ce qui nous permet d'aller plus avant par la suite,

    et lorsqu'il s'agit d'élections, il est toujours plus lucide d'utiliser son droit de vote comme un droit de véto pour éliminer le pire, car c'est sous la domination du moins pire que le territoire de la conscience éclairée peut s'étendre ou que les luttes peuvent avoir le plus d'efficacité.

    en dehors des élections, l'engagement consiste à voter avec ses pieds, avec ses mains, avec sa bouche et avec son portefeuille.

    mais il faut s'engager, je veux dire par là que le vote blanc aux élections et l'achat d'un 4x4 à crédit remboursé par un salaire gagné dans une agence de marketing sont de même nature, ils perpétuent le rapt général.

    dans une élection telle qu'elle se déroule dans nos pays, les votes pour un candidat annulent ceux pour un autre, le vote blanc ou l'abstention ne font que réduire le nombre de votes adverses à annuler pour ceux qui veulent voir tel candidat au pouvoir.

    j'irais donc sans état d'âme le 6 mai annuler la voix d'une personne qui veut que continue le dévoiement de principes fondamentaux de la république en votant pour le candidat le moins éloigné de ces principes et le moins arriéré en termes de valeurs. je ne donnerais aucune caution au système, j'utiliserai simplement le droit que mes ancêtre ont obtenu qui me permet de choisir le moins mauvais des tyrans.

    j'irais ensuite aux législatives, voter pour la formation politique dont le programme et l'éthique sont les plus proches de ce que j'estime souhaitable pour le peuple français et le reste du monde,

    cette formation politique est pleine de tares et c'est conscient de ces tares que je lui apporterai ma voix, précisément parce que je suis démocrate et que dans ce monde de la déresponsabilisation du citoyen et de la hiérarchie, je ne m'attends pas à ce mes opinions soient partagées par le plus grand nombre,

    cependant c'est parmi le petit nombre de gens qui vont voter comme moi que je trouve le plus de points communs sur la vision de la démocratie et de l'avenir, c'est donc dans ce contingent d'électeurs et de militants que je me reconnais, parce que justement ils ont (pas tous) la conscience politique de la lutte et la lucidité d'une nécessaire union, nonobstant les contradictions qu'il peut y avoir entre eux,

    je ne serais jamais de ceux qui mettent tous les partis et tous les candidats sur le même plan, ni de ceux qui soutiennent des initiatives isolées et qui divisent nos forces, et j'ai bien peur que le verrou du système électoral tiens pour beaucoup grâce à la non prise en compte de la nécessité du choix y compris lorsque ce choix est restreint et inacceptable en tant que tel.

    la question se résume ainsi: si nous étions suffisamment nombreux pour sortir du système, alors notre association aurait déjà présenté un candidat victorieux à toutes les élections, et nous aurions une autre constitution,

    comme nous ne sommes pas suffisamment nombreux et, pire, que nous sommes très éparpillés, nous sommes condamnés à nous en remettre à des choix entre des directions aux définitions desquelles nous n'avons pas participé.

    Mais cette participation à la définition d'une direction n'est pas interdite, et je ne comprend pas ceux qui réclament plus de démocratie alors même qu'ils rechignent à utiliser les droits existants: si les formations politiques ne vous plaisent pas, soit vous rongez votre frein en participant à les améliorer de l'intérieur, soit vous en créer d'autres, mais surtout n'allez pas vous plaindre que les partis choisissent les candidats à votre place ou que les programmes ne vous vont pas,

    ceci est puéril et contradictoire avec le principe même de la démocratie qui veut que la décision devant être prise par tous, fatalement, le contenu de la décision qui s'impose à tous est différent du contenu que chacun aurait initialement désiré,

    je veux dire aussi par là qu'il est possible de définir un parti démocratique comme une organisation dont les membres pratiquent en son sein la démocratie et que partant, la décision de son député est la décision du parti dans son ensemble,

    autrement dit si nous étions tous dans un ou plusieurs partis démocratiques capables de se fédérer pour des causes communes et prioritaires, notre système politique serait lui-même déjà bien plus démocratique,

    ce n'est que pure conjecture bien sûr, mais en tous les cas, force est de constater que certaines organisations politiques ou syndicales sont plus démocratiques que d'autres et que ceux qui en font partie ont plus ou moins de liberté d'agir, de penser, et de participer à la définition des positions de l'organisation et de ses actions, et que certaines formations ont plus que d'autres la cause de peuple avant leur propre survie en ligne de mire.

    on constate également, de par les effets de notabilité et de contrôle ou pression sociale, la capacité du citoyen à s'extraire des jeux d'influences et de pouvoir comme sa capacité à échapper aux gardiens des traditions ou aux gardiens des vérités révélées, cette capacité d'abstraction n'est pas nécessairement garantie dans le cadre d'une pratique locale de la démocratie directe,

    et que la dimension transversale par rapport au local que les courants politiques et syndicaux ou associatifs offrent est tout du moins une contrepartie nécessaire à cette vivacité démocratique que nous appelons de nos voeux,

    et cette dimension me parait indépassable, ne serait-ce que si l'on veut voir émerger des lois d'initiatives citoyennes et du progrès social ou de l'éducation populaire.

    Dès les origines du suffrage universel, les organisations de défense des opprimés et de la "working class" se sont interrogées et se sont divisées quant à la pertinence d'une participation au jeu électoral,

    la division n'a cessé de s'accentuer, notamment entre anarchistes et communistes autoritaires puis entre révolutionnaires et réformistes, mais le tableau actuel, parfois peu reluisant des organisations de défense des intérêts du plus grand nombre, les "prolétaires", ne doit pas faire oublier le sens de cette participation aux élections bourgeoises, comme prolongement des luttes et comme tentative de prise de pouvoir, qui pour la révolution, qui pour la réforme.

    les constats que nous pouvons poser sur notre société et les manières d'obtenir des avancées significatives montrent que les moyens d'action sont nécessairement multiples et complémentaires entre eux,

    le constat que fait notamment Etienne Chouard sur la pluralité et l’hétérogénéité des actions des personnes engagées dans la lutte pour un avenir meilleur devrait nous alerter sur la filiation perdue entre le mouvement ouvrier offensif qui prend sa maturité à la fin du 19ème siècle, organisé en AIT et les mouvements d'aujourd'hui,

    avec le refus de la lutte des classes vient la complicité avec ce système et surtout s'installe l'apathie et l'incapacité générale à s'unir pour voir émerger la démocratie, qui est la revendication première du mouvement ouvrier qui prend racine dans les écrits de Robespierre et de Baboeuf,

    notre impuissance politique vient de notre incapacité à choisir entre résistance et collaboration, ce qui revient à une collaboration passive, un blanc-seing laissé à ceux qui sont engagés dans le vol perpétuel de nos vies et le détournement de nos actions à leur profit.

    elle vient ensuite, pour ceux qui ont choisi de résister, de notre incapacité à nous reconnaître entre nous et à nous unir,

    elle vient enfin de notre faiblesse d'exigence dans la forme et les moyens que la lutte pour la démocratie réelle doit prendre.

    j'ai toujours pensé que l'exigence démocratique serait le seul et unique point commun à toutes ces luttes que depuis ma tendre adolescence j'ai vu fleurir sur telle ou telle cause, je remarque la prolifération des collectifs, comités, association, grèves sauvages et autres pour s'organiser en opposition à un déni de démocratie sur tel ou tel sujet,

    voilà bien une ou deux décennies que l'on parle de la "convergence des luttes" mais que personne n'arrive à la construire,

    c'est ce à quoi j’ai toujours eu envie d'oeuvrer, l'union, sur des bases claires de construction d'une force consciente d'elle-même, fortes de sa diversité et de ses réalisations concrètes,

    que ceux qui défilent pour sauver le système de retraite se cotisent en même temps pour aider des ouvriers à convertir leur entreprise en fabrique d'éoliennes, par exemple, que les adhérents d'une AMAP soient aussi là pour défendre le salaire des petites gens, etc. et que tout ce monde soit relié par une cause première et évidente: réaliser concrètement la démocratie.

    je crois que c'est cette absence de conscience d’appartenir à un même mouvement et l'incapacité à concrétiser cela de manière pérenne et offensive qui nous empêche d'être la force motrice capable de faire évoluer plus rapidement la société, que ce soit de manière souterraine ou de manière plus visible via des politiques publiques assumées et des actions collectives incarnées dans le réel.

    et quand je dis "nous", je ne vois pas quelque chose de fermé à priori, de déjà identifiable et bien sûr j'espère un effet boule de neige,

    par contre, je sais très bien, comme tous les mouvements d'émancipation l'ont montré, que ce "nous" potentiel, repose sur un petit nombre, qu'il y a des leaders, des plus courageux, des plus intelligents, des plus subtils, et que cela fait partie de la réussite des actions, et de la capacité à s'unir et à agir, comme l'ont montré la présence de Gandhi pour la décolonisation de l'inde ou celle de Martin luther king et de malcom X pour les droits civiques des noirs américains,

    mais c'est surtout sur des milliers de leaders de proximité plutôt anonymes que repose la force souterraine en gestation dans notre pays, force dont le front de gauche n'est qu'une composante et pas nécessairement la plus avancée,

    cependant, il faut bien se garder de s'empêcher d'avancer dans cette construction sous prétexte qu'il y aurait de fait une dimension exclusive, c'est à dire qu'elle ne concernerait pas tout le peuple dans son ensemble,

    l'union se fait sur des dénominateurs communs, le dénominateur "français", n'en est pas un qui soit satisfaisant, car il y a des français qui pensent et agissent à l'encontre de ce que la raison peut identifier comme les valeurs permettant de préserver la paix, la prospérité, la préservation de l'environnement et le triptyque liberté, égalité, fraternité.

    je ne saurais m'acoquiner avec les ennemis de la démocratie,

    je veux bien discuter avec quelqu'un qui défend l'excision, mais la raison m'impose de lui interdire de la pratiquer et de me donner les moyens pour le lui interdire,

    même chose avec ceux qui sont anti-avortement, pour la hiérarchie entre les races ou plus euphémiquement pour la hiérarchie entre les nationalités lorsqu'il est question de l'accès aux soins ou des conditions de vie et de rémunération,

    je défend les droits de l'homme et ne suis pas satisfait des compromis obtenus au niveau international, je ne vais donc pas accorder à un contingent d'imbéciles fussent-ils majoritaires le droit de revenir sur ces acquis,

    de même si je défends l'égalité dans mon pays, je n'entends pas que la souveraineté populaire des miens s'exerce au dépens des autres pays,

    bref, je ne suis pas aveuglé au point de ne pas vouloir voir la différence de portée entre les opinions et les implications concrètes de l'application de telle ou telle politique,

    il n'y a pas de raison d'intégrer un "nous" qui ne serait pas prêt à défendre ce qui est acquis y compris si ce "nous" est minoritaire,

    en fait, je ne défends la démocratie qu'en tant que système qui "nous" permettrait de bloquer toute décision majoritaire (ou comme aujourd'hui, issue d'une minorité bénéficiant de la légitimité accordée par une majorité relative) qui irait à l'encontre des principes fondamentaux du "raisonnable" et du "prouvable", et qui "nous" offrirait la certitude que l'acceptation des décisions qui "nous" apparaissent juste et bonnes, parce qu'elles sont le résultats de réflexions justes, n'est plus qu'une question de temps, justement parce qu'elles sont justes et par là même, irréfutables...à la longue.

    Je défends également la démocratie comme un droit à expérimenter ce qui n'entre pas dans le cadre de l'ordre établi, mais si et seulement si cette volonté d'expérimenter correspond à un surcroit de bien-être et d'émancipation,

    c'est aussi par exemple le sens de la liberté d'association, qui n'équivaut pas à une licence de s'associer n'importe comment, et qui autorise l’État à dissoudre tout mouvement dont les dérives sectaires sont prouvées.

    et c'est pourtant cette liberté d'association qui est notre meilleure arme, et j'aimerais que tous ceux qui veulent la démocratie réelle s'associent et se fédèrent, mais pas n'importe comment,

    c'est à dire sous des formes qui garantissent la pérennité de l'association tout en garantissant la permanence de la pratique démocratique en son sein. De sorte qu'au final nous aurons peut-être un jour le loisir de dissoudre toute association dont les statuts et modes de fonctionnement ne respectent pas les principes fondamentaux de la démocratie,

    comme par exemple une entreprise capitaliste, un parti politique comme le FN ou le PCF, et disons-le, la plupart des partis, une association comme médecins du monde ou un syndicat comme la CFDT ou la CGT, et, la pire de toute, l'Eglise catholique, etc., etc.

    autrement dit et pour finir,

    la cause des cause de notre impuissance politique n'est pas l'élection, elle est dans notre impuissance à nous reconnaître comme frère et à nous associer,

    puis elle est dans la manière de nous associer et dans les actions que nous menons, car la conception du pouvoir est une affaire de bataille culturelle, le savoir-faire et le devenir autonome est une affaire de pratique concrète et de théorie solide,

    les choses avancerons plus nous serons nombreux à être imperméables à l'autorité injustifiée de quelques-uns sur tous, en même temps que nous serons capables de nous accorder sur ce qu'il est bon de faire et plus seulement de regarder les choses se faire par d'autres et critiquer sans savoir,

    je suis persuadé qu'il existe des formes organisationnelles qui évitent que certains soient tentés de ne pas admettre leur impuissance à convaincre et de faire scission,

    en tous les cas ces résultats d'élections m'inspirent plus que jamais d'aller plus loin dans cette recherche, quitte à en être encore plus frustré, car s'il y a une chose certaine, c'est qu'un autre monde est possible, malheureusement, il est dans celui-ci et nous n'en avons pas d'autre!

    venceremos!
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [2012] Résultats !

    Message  marc le Mer 25 Avr - 16:13

    Bonne analyse globale mais il manque un paramètre, l'impact du premier pouvoir :
    Cette campagne et son résultat amène au constat amère que c'est la mise de départ, le budget de communication, qui désigne le gagnant. Le temps passé par chacune et chacun pour s'informer et comprendre avant de choisir représente une énergie considérable. Du fait du faible rendement en énergie humaine lors de la transformation de l'information par son passage par la "machine médiatique", avec l'impression d'avoir fait ce que l'on pouvait faire, le mécanisme électif par scrutin devient une cause d'impuissance politique. Il n'y a pas que pour les AMAP que le choix des circuits courts présente des avantages ! Le suffrage a aussi un périmètre d'efficacité limité. Impossible d'utiliser ce concept sans l'articuler systématiquement avec le média.

    En bref, le pingouin n'est pas plus végétarien que le requin, et les petits poissons sont toujours les mêmes ...
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [2012] Résultats !

    Message  Alter Egaux le Lun 7 Mai - 9:38

    Voici les résultats définitifs :

    Inscrits : 46 073 165
    Abstentions : 9 056 183
    Votants : 37 016 982 voix
    Blancs : 2 147 173 voix
    Suffrages exprimés : 34 869 809 voix

    François Hollande : 18 000 438 voix, soit 51,62 %.
    Nicolas Sarkozy : 16 869 371 voix soit 48,38 %.

    Source.

    A noter le vote blanc, énorme, dû probablement au FN.
    Mais le vote blanc ne sert à rien : c'est un vote par omission pour le candidat qui gagne.
    avatar
    sitouayain

    Messages : 497
    Activité et ancienneté : 663
    Popularité des contributions : 131
    Date d'inscription : 21/02/2011
    Age : 35
    Localisation : Paris

    Re: [2012] Résultats !

    Message  sitouayain le Lun 7 Mai - 11:22

    j'ai vu hier soir dans Paris bien des choses encourageantes,
    hors des cameras et des écrans géants,
    dans ce carnaval de l'enterrement du nabot malfaisant,
    une liesse grave, une joie exigeante,
    une envie de prendre au mot le slogan:

    le changement c'est maintenant.

    le peuple attend les nouveaux tyrans au tournant!

    Vite la Constituante et vive la VIème République!
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [2012] Résultats !

    Message  marc le Mar 8 Mai - 17:11

    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [2012] Résultats !

    Message  marc le Ven 1 Juin - 4:47

    Suite du roman noir de l'info privée :
    "On" peut dire le résultat "en toute sécurité" avant même le dépouillement !
    http://www.europe1.fr/International/Referendum-en-Irlande-le-oui-l-emporte-1109281/

    Dans un tel contexte de contrôle des choix par l'abrutissement médiatique, "on" s'est assuré de l'improbabilité de la solution référendaire. Le RIC d'une population désinformée donnerait ici aussi le même résultat lamentable. La pénétration virale semble être la seule possibilité pour déclencher un processus constituant honnête. Sans indépendance des médias de masse, aucune chance de voir évoluer un mouvement de masse, sauf moutonnier.

    A Paris, ce virus pourra être matérialisé par un cahier d'écolier, un "cahier du jour" du 15M en langue française contenant ses engagements. Le programme proposé comporte une révision préparatoire du contexte légal local afin de réaliser des Assemblées 15M sereines. Ce processus a vocation à être reproductible en d'autres temps et d'autres lieux. Le corpus commence par la rédaction en commun de la DDFH 2012.

    L'autorité est informée d'une occupation de la place Joachim du Bellay face à la fontaine des Innocents.
    http://paris.reelledemocratie.net/taxonomy/term/20
    Les dates et capacité d'accueil sont sur ce document.

    Les décisions se prennent aux consensus consécutifs. Le diplôme délivré en fin de cycle par ses pairs est celui d'instituteur de démocratie. Le jour de la rentrée, l'appel sera fait le 18 juin.
    A suivre ...
    avatar
    Alter Egaux

    Messages : 306
    Activité et ancienneté : 432
    Popularité des contributions : 58
    Date d'inscription : 17/02/2011
    Localisation : Seine et Marne

    Re: [2012] Résultats !

    Message  Alter Egaux le Mer 27 Juin - 6:14

    Dans cette vidéo analysant de façon critique les premières mesures du gouvernement Ayrault et du président Hollande, Mélenchon avoue être menacé. Par des fanatiques FN. A la fin, vers 42min20s.
    avatar
    marc

    Messages : 348
    Activité et ancienneté : 412
    Popularité des contributions : 65
    Date d'inscription : 27/03/2011
    Localisation : Paris XVIIIème

    Re: [2012] Résultats !

    Message  marc le Mar 3 Juil - 10:06

    Et c'est reparti pour cinq ans ...
    http://www.cadtm.org/Francois-Hollande-renie-sa-parole
    ( + pétition en bas de page )

    Contenu sponsorisé

    Re: [2012] Résultats !

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 23:04